22 septembre 2019

Barbichette.

Barbichette.Je te tiens tu me tiens par la barbichette Combien cette contine lorsque j’étais enfantM’amusait, je riais et j’étais à la fête Quand j’y jouais souvent avec ma maman.À présent je suis grand et j’en ris beaucoup moinsÀ voir la société jouer comme gaminsChacun montrant à l’autre, le prenant à témoin Combien il est utile et a de grands besoins.Quand ce n’est les routiers, c’est les électriciensOù les ambulanciers, les conducteurs de trainLes profs, les infirmiers, les taxis, les pêcheurs Ou bien les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2019

Les discours mensongers.

  Les discours mensongers. Depuis longtemps les hommes chantent la liberté  Celles dont tous ils rêvent, lorsqu’ils sont opprimés  Que surviennent pourtant le chaos, le désordre  Toujours ils en appellent à ce que règne l’ordre. Combien c’est rassurant de n’être responsable De suivre les consignes, la tête dans le sable Comme si toute autorité savait des vérités  Que l’on ne saisirait en temps de liberté ? Pour pouvoir demeurer libre de tous ses choix Il faut endosser des responsabilités ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2019

On peut toujours causer.

  On peut toujours causer A tous les citoyens en mal de société  A tous ceux qui demandent un peu de dignité  Les pouvoirs leur répondent motus et consommez On se fout de vos maux, vous pouvez bien causer. A tous les scientifiques qui leur disent assez Nous allons dans le mur, il nous faut tout changer Les pouvoirs leur répondent tout ça billevesées  On se fout des donnés sur lesquelles vous causez. A tous les petits peuples par tous abandonnés  Qui leur disent attention on va bientôt... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2019

G7.

G7 J’ai sept bonnes raisons de haïr le G7 La première c’est bien de n’y être que sept Mépris de ces pays pourtant bien plus nombreux Qui n’ont voix au chapitre de ces géants odieux. La seconde c’est bien d’être au rang des hypocrites Qui affirment bien haut vouloir faire au mieux  Pour les peuples du monde qui espèrent après eux Mais ne suivent jamais leurs paroles écrites. La troisième c’est pour envahir une ville Qui était jusqu’alors paisible et tranquille Et de s’en emparer pour débattre entre eux En... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Partie truquée, fin de partie

Partie truquée, fin de partie. La marée monte aussi les vagues Jusqu’où donc le pouvoir divague ? Le tsunami de nos colères  Ils voudraient bien pouvoir le taire. Tout est pression et répression  Sur l’expression de nos motions  Tout est déni et gros mensonges Pour leur servir d’abord d’éponges. À la fureur des cris des mots Ils nous opposent la violence Des policiers et à gogo Qui des projectiles nous lancent. À tous nos appels au secours À nos demandes de recours Le pouvoir se montre bien sourd ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

On ne change rien

On ne change rien. À nouveau il s’excuse de n’avoir bien compris Ce peuple qui proteste contre tout son mépris  Il dit que désormais il va faire autrement  Mais sans trop rien changer à tous ses errements. Il maintient sur le fond toutes ses décisions Il n’y a que  la forme qui est seule en question Il nous fera quand même avaler ses pilules  Mais avec du sirop pour ne pas qu’on recule. Mettre l’homme au centre se moque-t-il de nous ? Quand il n’a que l’argent en tête et c’est tout. Pas d’autre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

Macron, dehors !

Macron, Dehors ! Je suis un retraité, suis-je un parasite ? À entendre Macron, oui le doute m’habite. Devrais-je retourner au job, c’est vrai j’hésite  À entendre ce con, ça c’est vrai qu’il irrite ! Je suis un retraité, suis-je si inutile ? À en croire Macron on tend tous la sébile. J’ai aussi à l’en croire, la vie un peu facile À écouter ce con, je me fais de la bile. Je suis un retraité, n’aurais-je plus ma place Quand j’écoute Macron tous ses propos me glacent Et nous traiter ainsi, n’est-ce pas dégueulasse ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Bancal mais pas banal.

  Bancal mais pas banal. Devant nos yeux défilent en rang plutôt serrés  Les petits chefs de file qui s’en viennent espérer  Grappiller quelques voix, essayant de convaincre Qu’il faut voter pour eux pour demain bien mieux vaincre Comment les élections sont elles devenues Ce grand marché ouvert à tous les incongrus Pourquoi n’irai-je pas dans ce cas moi, demain Dire, j’ai la solution, je vous prends par la main ?   Comment trouver l’accord dans tous ces désaccords  Quelle est la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Théâtre

  Théâtre. Voyez les pavaner ces pompeux arrogants  Qui nous toisent de haut, et sans mettre de gants Mais sachez où se cachent tous les vrais puissants Derrière la façade des monades d’argent. Car ces têtes à claques, pantins de carnaval On les offre aux peuples, pour étouffer leurs haines S’ils leur coupent la tête, cela leur est égal  Les puissants comme l’hydre, ça les gêne à peine. Ils nous font croire que ceux qui mènent le monde Ce sont ces prête-noms et ces polichinelles Tandis que eux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Macron, dehors !

Macron, Dehors ! Je suis un retraité, suis-je un parasite ? À entendre Macron, oui le doute m’habite. Devrais-je retourner au job, c’est vrai j’hésite  À entendre ce con, ça c’est vrai qu’il irrite ! Je suis un retraité, suis-je si inutile ? À en croire Macron on tend tous la sébile. J’ai aussi à l’en croire, la vie un peu facile À écouter ce con, je me fais de la bile. Je suis un retraité, n’aurais-je plus ma place Quand j’écoute Macron tous ses propos me glacent Et nous traiter ainsi, n’est-ce pas dégueulasse ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]