05 décembre 2016

Où sont passés nos rêves ?

Où sont passés nos rêves ? Où sont passés nos rêves et nos grands bateaux blancs Qui cinglaient dans nos têtes leurs étendards au vent Où passés nos espoirs de voir le monde en trêve La violence et la haine se mettre enfin en grève ? Nous étions des enfants bien dopés au progrès Le monde était en marche il devait nous mener Vers la fin des famines et des épidémies Vers des peuples unis et pour toujours amis. Car ils voulaient y croire au sortir de la guerre Nos aïeux, nos parents survivants de l’horreur Le progrès était là pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2016

Des paroles et des gestes

Des paroles et des gestes On connaît le langage des mots de la parole Il permet tant de choses de triste ou de drôle De dire vérités, d'exprimer ce qui ronge De taire vérités pour dire des mensonges. Mais il est un langage qui lui ne trompe pas Un langage du corps venu du plus profond Sur lequel peu nombreux ont conscience au fond Que tous nous exprimons mais ne contrôlons pas. Je vous donne un conseil, apprenez ce langage Du moins à décoder au moins quelques messages Ceux des mains ou des yeux sont les plus éloquents Ceux des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Dieux ou diables

Dieux ou diable Quand certains en appellent au diable Quand d'autres en appellent aux dieux Pour dénoncer des tours pendables Ou pour punir des actes odieux Ceux-là devraient pourtant savoir Il leur suffit pourtant de voir Que les auteurs de ces méfaits Ce sont des hommes qui les ont fait Ce sont des hommes comme eux Ils n'ont besoin de diable ou dieux Ils ont beaucoup le mal en eux C'est hélas souvent plus fort qu'eux. Plutôt que chercher responsable Dans quelque Dieu ou quelque diable L'homme devrait se regarder Et accepter de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

Tristes évidences

Tristes évidences Où est la poésie dans ce monde moderne, Où la lumière crue efface les nuances ? Où est passé l’espace pour des rêves qui dansent ? Des couleurs soutenues mais un esprit si terne. Moi j’ai la nostalgie des intérieurs obscurs De la flamme qui danse sur les bûches dans l’âtre Des lueurs fugitives qui jouent sur les visages Des vapeurs volatiles au sein des paysages. Des formes épurées bien tracées au cordeau De grandes baies vitrées le soleil entre à flots Le métal et le verre sous ampoules de led Des meubles... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2016

Années lumière

Années lumière  Je n’ai de l’infini jamais pris la mesure Des étranges dimensions qui sont hors de nature Lorsque quelqu’un me dit qu’à des années lumière Existent des planètes où la vie pourrait naître Ca me parle autant que lorsque je rêve A des mondes oubliés où parfois je m’élève. Mais la réalité, dépasse l’imaginaire Tant elle recèle, de choses extraordinaires. Je n’ai de la richesse, jamais convoité Ni l’or, pas plus le luxe qu’on y fait miroiter ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 septembre 2016

Paradoxes

Paradoxes   On vit des temps de crise mais au regard de quoi ? Famines, pestes et guerres qui frappaient autrefois Etaient des cataclysmes qui ne laissaient parfois Que peu de survivants derrière leurs exploits.   Il y avait tant de pauvres qui vivaient peu de temps Les époques étaient sombres et les progrès très lents Les enfants lors vivaient comme avant leurs parents Et ils ne connaissaient que peu de changements.   La fin du monde était à leurs yeux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 août 2016

valeurs

  Valeurs De tous temps la beauté, en reine fut célébrée  Les peuples la vénèrent comme une déité  Car elle semble incarner une vraie perfection À quoi chacun aspire, que d'en avoir portion. La beauté pour les uns, les autres ils s'en moquent Les gens en ont pour eux une définition Quand leur appréciation varie avec l'époque Avec le pays ou bien la religion. On parle de canon pour en dire les règles Sans qu'il y ait de rapport avec l'art de la guerre Pourtant on sait des hommes dont l'humeur se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2016

Un homme nouveau

  Un homme nouveau Loin de moi cette idée de refaire le monde Je n'y ai pas songé pas même une seconde Mais s'il m'était donné de changer une chose Alors ce serait l'homme qui de tout est la cause. Il serait fort tentant d'en extirper le mal C'est cela qui me vient, et me paraît normal De retirer en lui, ce qu'il a de sauvage De n'en garder alors, que ce qu'il a de sage. Le monde alors serait sans doute plus vivable Dépourvu de ces guerres et du déraisonnable  Le bon, le beau, le vrai en seraient seules... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2016

Surpris

Surpris Dans les sables mouvants de ces terres lointaines Ils sont restés figés, gisant là par centaines  Alors qu'ils galopaient sur cette vaste plaine En poussant leurs chevaux jusqu'à perdre haleine. C'était des conquérants qui déferlaient alors A la recherche de terres et tous en quête d'or Leur course interrompue au cœur de leur élan Quand il ne reste plus qu'un silence pesant. Sur toutes ces carcasses comme des carapaces Se devinent intactes leurs si belles cuirasses Armures de combat et leurs si... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2016

Après la pluie

Après la pluie   Quand la vie est chagrine, que le triste nous mine L'espoir qu'on assassine, que l'on fait grise mine Il suffit de croiser un regard un sourire Pour peut être retrouver toute la joie de vivre.   Passer des larmes au rire, quand un rien nous désarme Sortir de sa torpeur, réagir aux alarmes Se dire qu'après tout la vie est formidable En goûter à nouveau les aspects délectables.   Quand je suis au plus bas, que tout me paraît sombre Je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]