11 août 2019

Bon vivant pessimiste.

Bon vivant pessimiste. Si j’ai l’esprit chagrin, c’est que j’en veux aux hommes De priver de ce monde, les enfants à venir J’aime bien trop la vie, dois-je en dire la somme ? Pour ne verser de pleurs, sur leur sombre avenir. Je suis un bon vivant, et je goûte aux choses À la beauté des femmes, comme à celle des roses Pour ne pas m’attrister de ce qui se prépare  Pour ne désespérer, d’un tout nouveau départ. A tout ce que je vois, qui m’enchante aujourd’hui Se superpose hélas une ombre fantôme  Comme si elle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 août 2019

Obstinés.

Obstinés. Je ne suis pas d’accord avec ce que dit l’autre  Souvent c’est corps à corps, j’ai seul la vérité  Nous sommes de nous mêmes les orgueilleux apôtres  Notre point le plus faible, ne savoir écouter. Enfermé dans nos bulles, remplis de convictions À l’autre ne prêtons pas vraiment attention Et lorsqu’il bouscule nos fortes certitudes Nous ne l’écouterons, c’est presque une habitude. Certes je sais des choses. où je crois les savoir Un dogme chasse l’autre comme montre l’histoire, On s’accroche... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Une ombre.

Une ombre. Certes je ne suis rien, mais au moins je le sais Ça peut faire du bien à mon orgueil blessé  Si pour créer des liens, je dois me rabaisser Je le ferai pour rien, pour n’être délaissé. Car l’homme seul est moins, que ce qu’il est lui même  S’il n’a autour de lui des personnes qui l’aiment Si n’aime que lui même, et nul autre que lui L’homme seul n’est rien d’autre, qu’un point noir dans la nuit. Car je puis n’être rien, même m’en trouver bien Si d’autres avec moi font un bout du chemin Car je ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Un si joli présent

Un si joli présent. J’ai dit au vieux monsieur que j’avais rencontré  Comprenez-vous enfin ce qui va arriver Il répondit les hommes restent des nouveaux nés  Qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Comme je m’étonnais de sa courte réponse  Il dit que vous faire d’autre comme annonce  Vous voyez comme moi leurs fous comportements Que voulez qu’ils donnent, sinon tant de tourments ? Mais ils ont fait aussi partout de grandes choses Des œuvres remarquables et de beaux monuments Ils savent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Il existe des gens.

  Il existe des gens Leur seule présence vous est un réconfort  Il existe des gens qui pour ça sont très forts Ils savent rassurer par un mot ou un geste Et semblent éloigner toute chose funeste. Il semble qu’une aura invisible les suit Dont ils ne sont conscients, qui fait qu’on ne les fuit Comme une protection, capable de s’étendre  Aux gens qui autour d’eux, viennent s’y laisser prendre. Des personnes très calmes, solides en apparence Avec qui on se sent, tout de suite en confiance Étrange alchimie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Rogner les ailes.

Rogner les ailes. À de petits oiseaux, on a rogné les ailes Qu’ils restent sagement blottis dans leur volière  Tout juste peuvent-ils jouer des balancelles  Plus besoin d’ériger, des cages et des barrières. Aux hommes bien souvent, on a rogné de même  Toute envie de voler par dessus leurs problèmes  Résignés pour toujours, à vivre comme ils crèvent  Sans plus même songer, à vivre un peu leurs rêves. Ils restent englués, dans ces toiles subtiles Qu’on a tissées pour eux, pour leur rendre facile ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2019

Faiblesses

Faiblesses. Au milieu des tempêtes qui remuent nos entrailles Lorsqu’avec nous mêmes nous menons la bataille Écartelés vivants entre désirs contraires Quand notre cœur se heurte à bien trop de barrières. La voie que l’on choisit n’est toujours la meilleure  Trop souvent la faiblesse nous a conduit ailleurs Les regrets resteront nos pires souvenirs  Autant que les remords qui nous feront souffrir. Combien nous sommes faibles, dans nos chairs vulnérables  Combien à dire vrai, peu sont admirables Les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Limites

Limites Jusqu’au bout il explore, même jusqu’aux limites Toutes ses émotions, ses multiples aptitudes Il pousse aux extrêmes, parfois jusqu’au vertige Au risque de se briser, comme fleur sur sa tige. Les passions qui le portent, jusqu’à la démesure  Le dépassent souvent, provoquant ces cassures Qui mettent en péril, même son existence Lorsqu’il n’entend plus même, la voix de sa conscience. Il joue sur des valeurs, qu’il a rendues binaires Quand entre bien et mal, il se doit de choisir Le bien c’est difficile,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

Un petit caillou

Un petit caillou. N’ai je déjà tout dit de ce que j’ai compris ? Mais tout cela n’est rien au regard de la vie Ce que j’en ai saisi, n’en sont que des fragments Appréhender le tout, demande plus de temps. On ne peux se fier à sa seule expérience  Mais on peut se plonger dans les livres de science  Ou de philosophie pour en prendre conscience Au mieux nous sommes un seau, au puits des connaissances. Quel éblouissement lorsqu’on a pénétré  Au cœur d’un grand mystère, qu’il n’est plus si épais  On... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2019

de nouvelles fenêtres

  De nouvelles fenêtres  . Tous les jours on se lève en pensant que peut être  La vie nous ouvrira de nouvelles fenêtres  Que l’on fera surpris de belles découvertes  Des rencontres une fois franchie la porte ouverte. Mais l’écume des jours est toujours aussi grise La joie qu’on espérait se révèle méprise  L’horizon est si lourd de toutes ces pensées  Qui encombrent la ligne qu’on voudrait dégagée. Alors trop accablé mais pas vraiment surpris On s’emploie à rêver à ce qui a du prix ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]