19 août 2018

Changer le monde

Changer le monde Et s’il m’était donné de tout changer au monde Hésiterais-je un peu, au moins quelques secondes Elle n’est pas donnée à chacun cette chance Mais qu’il faut pour le faire avoir grande confiance ! C’est bien l’humanité qui est le souci je pense Avec sa propension à plus grandes dépenses  Que pourrait-on bien dire alors pour sa défense  Quand elle semble prise de crises de démence ? Si l’on m’offrait un jour cette option impossible Je n’hésiterai pas, je sais qu’elle est la cible Qu’y-a-t-il en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2018

Le chant du cygne

Le chant du cygne. Je suis pris tout à coup d’un doute qui me mine Ces mots qui me sont chers aussi ils m’assassinent À force que de dire l’angoisse qui m’étreint Et tous ces maux qui viennent et que je vous dépeins. Je crois qu’elle s’en moque, notre mère la terre De ce que je vous dis, je pourrais donc me taire Je crois que vous aussi n’en avez rien à faire Que l’on aille bientôt tous ensemble en enfer. Cela fait cinquante ans que ceux qui comptent savent Où les voies que l’on suit, conduisent nos usages Mais ils... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Soirée d’opera

Soirée d’opéra  Maudit Gobelin tu te crois malin Tu n’es le sais-tu qu’un fieffé gredin Quand j’entends ton rire grincer le matin Je sais que Satan ne peut être loin. Ta mine réjouie quand tu vois ces ruines Tes yeux qui pétillent devant les victimes Ta danse obscène sur tous les décombres  Ton jeu pernicieux qui se joue dans l’ombre. Où est donc passé l’archange Michel T’aurait-il donc fait comme la courte échelle  Où est son épée, son manteau de lumière Qui peuvent éloigner de nous ces misères ? ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Que pèse la raison ?

  Que pèse la raison ? Chacun de nous grandit en pensant aux modèles  Qui nous sont imposés comme les seuls fidèles  S’il en est bien certains comme les droits de l’homme Qui sont de civilisation et au profond résonnent  J’en connais qui hélas de l’animal nous viennent. Ce constat tous le font, la théorie n’est mienne Beaucoup des émotions que nous disons humaines Se retrouvent identiques dans bien d’autres espèces  Certains aiment à croire que cela nous rabaisse, Lisez moi jusqu’au bout ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2018

Nos deux mains, les tendre...

  Nos deux mains les tendre... Combien ceux qui attendent  Le salut d’un ailleurs Qui alors leurs mains tendent Le visage en pleurs. Combien qui s’en remettent A un dieu protecteur En lui leurs espoirs mettent D’un avenir meilleur. Ceux là ont-ils compris Que nous sommes tout seuls N’ont-ils donc pas appris Du début au linceul ? Nous sommes un miracle Isolé en plein ciel On n’est pas un spectacle Un jeu artificiel. C’est livrés à nous mêmes  Que nous sommes tous là  Cette terre est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2018

En pleine gueule.

En pleine gueule.On me jette au visage toute l’horreur du mondeTombereaux de malheur presqu’à chaque secondeUn trop plein d’émotions, un constat d’impuissanceLa culpabilité devant tant de souffrance.Quand seulement hier, quelques années en arrière Parvenaient assourdies catastrophes et guerresQuand on était sensible, au sort de son prochainQuand on tendait la main, c’était notre voisin.Aujourd’hui mon village comprend la terre entière Aujourd’hui tout visage est celui de mon frère Je les sens mes pareils, ils ne sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2018

Pourtant y croire encore.

  Pourtant y croire encore. Porteur d’une mission, d’un projet, où d’un but Il se voyait ainsi quand c’était au début  Qu’il se voyait un rôle au milieu de tout ça  Qu’il croyait à un sens de la vie ici-bas. Pétri de ces valeurs qu’on enseigne encore A tous les gens de bien avec qui elles font corps  Il croyait au combat éternel de ces forces Qu’on nomme bien ou mal, qui couvent sous l’écorce. Il n’est que ce jouet balloté d’illusions Il a réalisé qu’il n’était bien qu’un pion Qu’il n’y avait de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2018

Ne rêvez de justice

  Ne rêvez de justice. Qui donc n’a pas connu de douleurs passagères  Se disant en son for que la vie exagère  Espérant cependant qu’elles auront une fin Que le soleil pour lui brillera dès demain. Nous sommes ballotés sur ces montagnes russes Que l’on soit pauvre hère ou bien roi de la Prusse L’orage et l’éclaircie, la pluie ou le beau temps Donnent ainsi des couleurs à nos vies, très souvent. La flamme de l’espoir ne s’éteint pas en nous Quand même elle est ténue elle est plus fort que tout Pour ceux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2018

Lâche ?

Lâche ? S’il est un personnage que l’on ne glorifie C’est bien je crois le lâche, qui est partout haï  On maudit à loisir ce pleutre qui se cache  Celui chez qui courage à fait un jour relâche. Comme il est aisé de vouer aux gémonies Celui comme celle, qui un jour a failli De lui dire après coup pourquoi n’as-tu jailli Et fait face au danger ou sauvé cette vie ? Faut-il donc être bête pour être courageux Surtout ne réfléchir avant d’aller au feu ? Ne jamais prendre en compte les risques que l’on prend  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Un homme trop prudent.

Un homme trop prudent. À tout ce que je vois, à tout ce que j’entends J’ajoute un zéro ou ne retranche rien Me disait fort sérieux cet homme trop prudent Qui se prenait bien sûr, pour un homme de bien. Spectateur déclaré, surtout pas engagé  Pas de verbe trop haut, ni d’opinion tranché  Il tourne avec le vent, comme une girouette Quand même bien cela lui fait tourner la tête. Moi je reste au milieu, moi je veux rester neutre C’est bien parfois aussi, ce que nous dit le pleutre  Celui qui se croit sage... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]