03 mars 2019

Garder les pieds sur terre.

  Garder les pieds sur terre. Ne rêvons-nous parfois d’échapper à la gangue Étrange sentiment que cet enfermement On le retrouve pourtant et dans toutes les langues La terre est trop petite pour nos esprits errants. C’est dans l’infiniment petit qu’on trouve une ouverture Combien donc d’univers dans une goutte d’eau C’est vers l’espace immense qu’on tente l’aventure Y-aurait-il des êtres qui vivent tout là-haut ? Garder les pieds sur terre est-ce une punition ? Admirer la nature n’est-ce une occupation Propre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2019

Se sentir bien.

Se sentir bien Qu’il en faut des choses, juste pour être bien  Ne sentir de douleurs et pas plus chez les siens  Boire, manger, dormir et disposer d’un toit Ne pas se trouver seul, pouvoir aimer un toi. Déjà si tu as ça, on te trouve chanceux  Mais est-ce suffisant pour se sentir heureux ? Donner sens à sa vie et avoir un futur Exercer un travail qui soit dans sa nature, Compter aussi un peu dans la communauté  S’y montrer bien utile, être en société  Partager des moments sans y vouloir gagner... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Après la pluie....

Après la pluie.... Quand la vie est facile tout nous semble normal Lorsque le soleil brille n’est-ce pas idéal ? Quand notre ciel est clair dépourvu de nuages Nous n’avons de questions, nous n’avons de messages. Quand surgissent un jour devant nous des obstacles Nous craignons tant l’échec, porteur de nos débâcles  Que nous crions toujours à quelque injustice Accusant dieu sait qui de nous mettre au supplice. Et nous allons ainsi de tempêtes en naufrages  De belles éclaircies en délicieux passages,  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Conditionnement.

Conditionnement. Qui sait si la fourmi qui à mes pieds promène Se pose des questions sur la vie qu’elle mène  Son destin est tracé dès sa venue au monde Elle n’en déviera serait-ce une seconde. Jamais elle ne s’écarte des gestes programmés  Tous ceux qui pour l’espèce sont les plus efficaces Jamais elle ne se demande si elle doit les aimer  Si elle devrait se montrer perspicace. Les hommes que nous sommes eux pourtant s’interrogent Sur leur place ici bas, sur le sens de leur vie Partant sur ce prétexte... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Très bête

Très bête. Voila un grand classique qui est de classer En deux catégories toute l’humanité  Tout le monde connaît les bons et les mauvais Les pauvres et les riches tout le monde le sait. Quant à moi je propose un ordre tout nouveau C’est de classer les hommes tout comme on fait de veaux D’un côté y a les cons, de l’autre les très cons Je sais ça peut surprendre mais j’y ai mes raisons. Les cons ce sont tous ceux qui font comme leurs pères  Qui vivent et qui jouissent tout en pillant la terre Qui ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2019

Même s’il elle n’est pas douce.

  Même si elle n’est pas douce. Quand l’envie s’effiloche au déclin de l’espoir D’une vie en galoches du matin jusqu’au soir Quand au fond des poches, tu n’as qu’un vieux mouchoir Que tout semble moche, quoique tu puisses voir, Assied toi et regarde une aube se lever Un papillon qui boit le nectar d’une fleur Un oiseau se poser dans le saule pleureur Admire la nature, elle pourra te sauver. Ces hommes qui t’ignorent ou qui te méprisent  Cette vie avec eux, tu n’y a pas de prises Quitte vite ces villes où tu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2019

La voie à suivre.

La voie à suivre. Que pourrait-il apprendre au corbeau le renard Sinon de ne tomber dans d’autres traquenards ? Quelle est donc la leçon qu’on reçoit des puissants Sinon qu’on doit lutter et jusqu’au dernier sang. Car à céder un jour tu céderas toujours Car accepter le joug, c’est subir pour toujours Car s’incliner un peu, c’est s’abaisser pour eux Car écouter leurs vœux, c’est renoncer au mieux. Que peut donc enseigner un quelconque passé  Sinon que le vainqueur n’a jamais su laisser Au vaincu quel qu’il soit la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2019

Différence.

  Différence. Pourquoi toujours chercher en l’autre son semblable De vivre avec d’autres, sommes nous incapables Faut-il que le miroir nous renvoie notre image Pour que nous nous aimions, est-ce là le plus sage ? Si l’autre est différent que voilà une aubaine Celle de découvrir un autre que moi même  De voir si un plus un ça fait bien plus que deux De voir si avec lui on serait plus heureux. Car être différent c’est n’être antagoniste Car si cela était cela serait bien triste Voyez que la nature a fait sur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Impasses.

Impasses. Où sont elles passées nos si belles idées  De vivre tous ensemble dans un monde en paix ? Se sont-ils envolés tous nos chers idéaux  De faire pour nos enfants un monde bien plus beau ? Je ne vois plus que haine, que colère et violence Les damnés de la terre ont rompu leur silence Le couvercle a sauté, on voit la mascarade  À quel point elle est la société malade. Était-ce illusion que nos déclarations  Que ces droits de l’homme, que tous nos bataillons Que ces chants de combat pour notre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Qui parle de lumière ?

Qui parle de lumière ? Qui parle de lumière, quand sa vie est soleil Qui songe à la prière, quand sa vie est merveille Car il ne pense plus celui qui a bien jouit Car il n’en veut pas plus, quand sa chance sourit. Ce n’est que lorsqu’une ombre embarrasse son ciel Ce n’est que si le sombre vient lui gâcher son miel Qu’il se tourne alors vers un dieu trop muet Qu’il maudira son sort, et viendra se ruer Au pied de quelque autel pour y verser ses pleurs Clamant qu’il ne mérite en rien tous ses malheurs. Car il reste un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]