25 mai 2018

Un homme trop prudent.

Un homme trop prudent. À tout ce que je vois, à tout ce que j’entends J’ajoute un zéro ou ne retranche rien Me disait fort sérieux cet homme trop prudent Qui se prenait bien sûr, pour un homme de bien. Spectateur déclaré, surtout pas engagé  Pas de verbe trop haut, ni d’opinion tranché  Il tourne avec le vent, comme une girouette Quand même bien cela lui fait tourner la tête. Moi je reste au milieu, moi je veux rester neutre C’est bien parfois aussi, ce que nous dit le pleutre  Celui qui se croit sage... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2018

Il n’y a pas que la gloire

  Il n’y a pas que la gloire. A tous ces vents mauvais, qu’accompagne la gloire Ce mauvais sentiment, qu’il n’y a de victoire Qu’à être et demeurer, inscrit dans les mémoires Qu’au prix du sang versé ou de l’exploit d’un soir. Je n’aime ces champions, auréolés vainqueurs Pas plus que ces héros croulant sous les vivats  Ceux qui ont plus de place tout au fond de mon coeur Ce sont les gens modestes dont on ne parle pas. Ce sont tous ces champions héros du quotidien Qui par de simples gestes font que tout va... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Plaie d’argent

  Plaie d’argent Si plaie d’argent n’est pas mortelle Nombreux pourtant sont ceux qui mènent  Des batailles assez cruelles Pour en éprouver de la haine. Autrefois seul coulait le sang Mais à présent c’est bien l’argent Celui qui rend bien plus puissant Sans lequel on est indigent. Tant qu’il coule de compte à compte Que fonctionne encore la pompe Celle sur laquelle on compte On vit parfois en grandes pompes, Mais lorsqu’il vient à se tarir  Que ce compte on ne peut nourrir Sachez qu’on peut même... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Le dernier choix

Le dernier choix. À l’entour d’une vie qu’y-a-t-il à en dire Sinon qu’elle fut belle, mais a connu le pire Qu’elle fut bien remplie et le sera encore Que si l’âme y est, qu’en sera-t-il du corps ? Me faudra-t-il la boire et ce jusqu’à la lie  Devrais-je donc attendre jusqu’à son hallali ? Peut-être bien qu’un jour, moi j’y mettrai un terme C’est du moins mon espoir, et je veux tenir ferme. Je vois autour de moi, tant de vies qui s’achèvent Dont les dernières gouttes, sont souvent très amères  Il paraît... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Les saveurs primitives

Les saveurs primitives. Vivre n’a de raison que justement de vivre Se poser la question c’est là vouloir souffrir, N’y-a-t-il de l’orgueil ou de la prétention  A vouloir y trouver quelque autre raison. En aucune façon ne se sentir coupable De respirer, d’aimer autant qu’on est capable Essayer d’être utile est certes très louable Mais chercher le bonheur est aussi acceptable. Combien ceux d’entre nous, qui gâtent ainsi leurs chances A penser qu’ils sont là, pour remplir des missions Bien sûr ils sont nombreux,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2018

Dieu de tous

Dieu de tous. Il n’est plus qu’un seul dieu, auquel les hommes croient, Sans même plus qu’ils aient, à déclarer leur foi, Un dieu insidieux, ou n’est-ce un démon  Quand on voit à quel point, les hommes en ont passion. Devenu en ces temps, mesure de toutes choses De la valeur des hommes, comme celle des roses Devenu instrument, mais aussi souvent but Quand on n’y sacrifie, on est vite au rebut. C’est pour lui que se battent, les pays et les hommes C’est par lui que partout, règnent ceux qui le servent Même si tous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2018

Répondons à l’appel.

  Répondons à l’appel. Tous les jours sont criés, des malheurs véritables On n’entend plus hurler, nombreux les misérables Mais soudain certains actes, nous remuent tout au fond Ils nous vont droit au coeur, ce sont lames de fond. Ce sont des gestes simples, sans calcul et discrets Qui témoignent quand même, de notre humanité  On nomme sacrifice, de tels comportements Ils sont sans artifice, dans un vrai dévouement. Dans un monde égoïste, où chacun veut sa part  N’a pas souvent pour l’autre, pas même un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2018

On les appelle héros !

  On les appelle héros. Encore des douleurs, encore des malheurs En ces temps si troublés, on ne connaît plus d’heure Pour être déchiré par des destins tragiques Pour pleurer les victimes, d’une folie inique. Elle frappe aveugle, et cela n’importe où  Dans des lieux familiers, où l’on va tous les jours  Autrefois le dément, ne donnait que des coups À présent c’est en armes, qu’il nous tue sans détours. Quand tout semble perdu, les esprits accablés  Surgissent parmi nous, des hommes inspirés  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2018

Ce qu’on aime à entendre

Ce qu’on aime à entendre  C’est souvent qu’on aime à entendre Ce qui pour nous est bon à prendre  On sait pourtant à quoi s’attendre Dans ce monde qui est tout sauf tendre. Ainsi le riche, le puissant Devra payer un jour son rang Il n’est pas juste qu’il ait tout La roue qui tourne, coupe son cou. Pourtant on voit tout le contraire Depuis que l’homme est sur terre On ne connaît de volontaire Pour demeurer le cul par terre. Des riches, de plus en plus gros Des pauvres, il y en a bien trop Aux riches,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2018

À la casse...

  À la casse... Sur la ligne brisée, d’une vie qui s’éteint  Flottent encore des risées, qui n’ont connu de freins Elles ont gâché la vie, elles ont cassé les reins Du pauvre enfant vaincu, par des regards malsains. Il n’a pas eu de chance, d’être né si difforme Il n’était déjà pas un enfant dans la norme. Qu’ils peuvent être cruels, les enfants de l’école  Avec ce petit là, chez qui y a rien qui colle. Il n’était pas génial, sous cette carapace Semblait un animal, il n’avait pas sa place De plus il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]