25 février 2017

Boulot de rêve

Boulot de rêve  Faut-il que je l'avoue, j'ai un boulot de rêve  Pas de ces foutus jobs dont sais certains en crèvent, Ce n'est pas dû à lui si ma vie sera brève  Non plus à ce boulot si mon parcours s'achève. Car ce travail vois-tu c'est juste d'admirer Le moindre de tes gestes et toute ta beauté  Puis d'en tirer des mots à faire chavirer Les cœurs les plus austères ou les plus refermés. C'est de chanter la vie qu'à toi seule tu éclaires  De décrire tes actes dans chacun de mes vers C'est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2017

Séduction

Séduction  J'ai emprunté la route qui dit-on mène à toi De Cupidon les flèches ai rempli mon carquois Je voyais bien de tous les sourires narquois A cette conquête peut-être moi seul y crois. On dit que t'es belle et inaccessible Perchée haut dans ta tour, le cœur inflexible Cela a pour mérite que je connais ma cible Je sais de quoi ce cœur il faut que je crible. Au bout de mes traits j'ai mots irrésistibles  Ils ont tant d'attraits que rien ne leur résiste  Lorsque ces mots choisis sont entrés en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Appelle moi

  Appelle moi Oh entendre ta voix encore une fois  La voix qui me rassure, celle qui me susurre  Ces mots mille fois dits qui jamais ne me lassent Ces mots qui manquent tant quand les amours passent Appelle moi encore Même sans corps à corps Écouter tes paroles quand tu me trouves drôle  Quand tu m'offres ce rôle d'être un peu ton idole Savourer les mots doux visage dans mon cou Quand tu parles tout bas et me traites de fou. Appelle moi encore Même sans corps à corps Entendre la chanson,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Pourquoi ?

Pourquoi ? Et pourquoi retiendrai-je cette main qui me fuit Comment réparerai-je ce lien qui s'est détruit ? Quand entre elle et moi il n'y a plus d'émoi Chez elle tout du moins car moi encore j'y crois. Combien j'étais naïf alors que je croyais Que la toile tissée entre nos âmes neuves Jamais au grand jamais ne se déchirerait Avant que je sois veuf ou qu'elle ne soit veuve. Pourtant tout allait bien dans nos cœurs amoureux Nous étions pigeons qui tout le jour roucoulent Puis toute la nuit dans leurs corps qui se coulent Qui ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Amour toujours

Amour toujours Une ode à l'amour la seule à ce jour Qui ne soit dédiée à la femme tout court Un amour libéré des ombres du désir Un amour dont le but ne sera que s'offrir Un chant qui n'est qu'amour, comme un cri de toujours Qui n'a pas pour seul but que de faire sa cour Amour universel pour tous ceux et pour celles Dont la vie est privée de lumière si belle. Une prière forte dédiée à l'amour Qui n'a pas pour objet que d'entrer dans sa tour Un amour pour la terre, et la mer et la vie Un amour libéré de toute once d'envie. Un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Entrevue

Entrevue Qu'es-tu donc devenue toi belle inconnue Que j'avais aperçue, salle des pas perdus Sous la verrière immense tes pas étaient de danse Depuis à toi je pense mon cœur est en balance. Où donc es-tu allée ma jolie dulcinée Mes yeux te caressaient dans cette grande allée Des arbres la bordaient et tu déambulais Depuis à toi je rêve, je suis obnubilé. Où as-tu disparu ma belle ingénue Que j'avais entrevue, quai à perte de vue Des trains allaient, venaient dans la grande gare Depuis à toi je songe, et mon âme s'égare. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2017

Fadas

Fadas Ils sont pas très malins, plantés comme pantins À les voir si chagrins on les dirait zinzins Même lorsqu'ils sont beaux ils n'ont pas tous les mots Encore des marmots, on les croirait marteaux Ils sont souvent béats, de vrais ânes de bat À les voir comme ça, on les pense gagas Sont-ils même heureux quand ils sont si peureux Ils voudraient être deux, nos petits amoureux. Le monde n'existe plus, tu m'as plu je t'ai plu Encore rien vécu, je t'ai tant attendu Ton visage est ma loi, il n'existe que toi Mon cœur est tout à toi,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2017

Amitié et moitié

Amitié et moitié Mon copain, mon ami, toi mon camarade Pourquoi a-t-il fallu qu'aussi tu la regardes ? Toi qui était si proche et depuis si longtemps Je trouve ça si moche combien ça me surprend. On a tout partagé nos actes les plus fous Et nos déconvenues, et nos succès surtout Mais il existe sais-tu comme une ligne rouge Que tu ne dois franchir, je tire si tu bouges. Je veux bien des défis que tu peux me lancer Sur des actes sportifs ou sur quelques projets Mais cette femme là n'est pas une conquête Je l'ai au fond du cœur et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2017

En souvenir d'avant

Duo de plumes, Pierre-Jean BOUTET-Danièle LABRANCHE En souvenir d'avant, Que dirais-tu d'un jour, refaire le voyage, Que l'on a fait jadis du temps de nos amours, Les années sont enfuies, et nous voilà plus sages, Je n'ai pas oublié, et j'y pense toujours. Dans un coin de mon cœur, j'ai gardé une place, Que personne à ce jour n'a jamais pu combler, J'aimerais que tu viennes et à nouveau m'enlaces, Et me fasses rêver, l'espace d'un baiser ! J'aimerai tant revoir les rives du fleuve amour, Les si beaux paysages qui sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2017

Complémentaires

Complémentaires Toujours elle est active du matin jusqu'au soir Il faut qu'elle s'agite c'est pour elle un devoir Ne pas rester en place et à peine souffler Lui dire de se poser serait un camouflet. Elle semble une abeille, presque une ruche même À faire mille choses comme si en dépendait Son sort ou sa vie même, si elle suspendait Sa course fourmilière, le temps de dire je t'aime. Quand moi je suis plutôt, à m'économiser À ne rien faire de trop, mais à me reposer Car c'est bien dans ma tête que bouillonnent les mots Pour que je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]