05 janvier 2016

Carte du tendre

Un long chemin attend les amants qui s’égarent Dans les méandres sinueux de la carte du tendre Ils se voient, ils s’entendent mais ne trouvent débouchés Ils se tendent, ils s’attendent à pouvoir se toucher.   Se comprendre pour se prendre, un long parcours parfois Se méprendre, se tromper, c’est presque même la loi Les amours spontanés sont les plus maladroits Les mots pour s’envoler, langage trop étroit.   Dans les esprits candides de ces premiers amours Les obstacles à leur trouble sont ceux des contes de fées ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2016

Pause

La douce couleur bleuQue diffuse la nuitGomme délicate les bleusD'une douleur enfouie Le silence apaisantDe la chambre assombrieRépond au ronflementDe la belle endormie Le drap est bien tiré Sur son épaule nueRien n'est à retirerDe la belle ingénue. L'aiguille de l'horlogeSemble bien arrêtéeLe lit où elle se loveSi elle y pouvait rester... Cet instant, cette pausePour moi seul elle disposeDe l'émotion qui naitDans ce moment secret. Pierre BOUTET Tous droits réservés
Posté par Pierre Boutet à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2016

Ne dis rien

Ne dis pas quand tu pars, je préfère pas savoirLaisse derrière toi tes remords, mes espoirsEt sans te retourner allonge un peu ton pas. Ne dis pas au revoir, je préfère savoirQue tu pars sans regrets, ne sors pas ton mouchoirVa vers ta destinée, et pars sans un regard. Ne dis pas je m'en vais, je préfère l'ignorerLaisse moi l'illusion que je peux te garderFonce droit devant toi et ne t'arrête pas. Ne fais pas tes adieux, laisse moi dans ce lieu Fais vite tes bagages et puis fais pour le mieuxNe me dis rien surtout de celui qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2015

Troubles

Malgré ces fumées qui troublent les images du ventDans cette brume alcool qui brouille l'air du tempsDans ce voile de poussière qui fait obstacle au sensDans ces miroitements qui flottent tout devant Malgré cette eau glacée qui insulte le soleilDans cette liqueur épaisse qui emporte l'éveilDans cette glu qui sourd des pores du tilleulDans cette poix qui pèse sur le dernier sommeil Malgré cette voile tendue devant l'entendementDans ce tissu tenu pour les yeux des enfantsDans cette dentelle qui tressaille en dansantDans ce linceul... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2015

Extase

Ils sont là, ils sont nus, les amants dévêtus Ces deux beaux inconnus sachant qu'ils ne sont vus Baisent à peaux nues, à bouche que veux tu Et les jeux des amants ils les ont tous revus. L'amour fou a raison, il est toujours têtu Il se joue de nos lois, elles sont des fétus Sa force prodigieuse emporte dans ses crues Les peurs, les préjugés, nous l'avons tous vécu. Leur sang est un courant qui bout jusque aux nues Leur peaux sont des arpents qu'ils explorent ingénus Leurs cœurs à l'unisson se sont déjà perdus Dans la passion folie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2015

Trahison

Ce trouble dans ses yeux comme un miroitementQue pense la demoiselle pour ainsi s'émouvoirLe papier tout froissé qu'elle tient dans sa mainApporte des nouvelles qui ternissent demain ? Un bref reniflement suivi d'un remuementLa voilà bref debout prête à faire mouvementElle semble décidée à faire face au pireSon air montre assez bien à quoi elle aspire. Un éclair de colère peut être bien de rageAnime ses grands yeux à présent secs de larmesElle a été trahie, et il y a plus à direL'homme qui a failli, à aussi fait le pire. Non... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2015

Nuit de fièvre

Sur ta peau elle glisse la brûlure assassineElle envahit ton corps et puis se fait câlineTu ne contrôle rien dans cette nuit d'ivresseTu voudrais que jamais pourtant elle ne cesse. Sur ton cou il est doux le souffle qui taquineTous les vaisseaux qui veinent le satin de ta peauAu creux de ton compas quand il y fait rapineTu frissonnes déjà impatiente, sans repos. Sur ton ventre lascif, sa joue se fait pressanteIl y joue des morceaux pour te rendre ardenteQuand tu seras enfin au désir toute ouverteIl prendra le chemin où le mène... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Fatale

Doucement elle glisse sa main dedans la mienne Elle m'envoûte les sens par sa grâce aérienne Les tons très subtils de sa voix qui m'entraînent Dans les rêves les plus fous, là où mon désir traîne. Son corps qui me frôle provoque mon émoi Son parfum léger flotte dans l'air si calme Elle m'a conquis, elle est dans mon âme Fini le combat, ai je encore le choix ? Elle l'air de rien, continue sa route Sûrement pour elle il n'y a plus de doute Son petit manège, sa conduite exquise Sa nouvelle proie, elle est toute conquise. Elle me... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2015

Dans la lumière

Dans la lumière de tes yeux clairs me suis noyé Dans le feu qui parfois t’anime, me suis brûlé Dans la lumière de tes gestes dont la grâce m’émerveille La chaleur de ton corps et dans ces nuits de veille   Dans la lumière que tu éteins quand enfin prête tu m’étreins Les étincelles que tu allumes quand alors deux corps s’entremêlent Dans la lumière que tu nourris dans le grand four de ton amour Ce feu ardent qui accompagne, nos deux vies pleines au long cours.   Dans la lumière de l’énergie que tu déploies Dans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2015

Mille fois, une fois

J’entrevois mille voies dans le miroir éclaté Je perçois mille sons dans le disque rayé Je hume mille parfums dans le flacon brisé Je vois mille couleurs dans ce bouquet fané     Je lis mille histoires dans ces pages écornées Je vis mille souvenirs dans ces photos jaunies Je sens mille plaisirs dans ma mémoire usée Je connais mille morts dans ce film oublié.     J’ai menti mille fois dans mille occasions J’ai franchi mille fois les bornes de la raison J’ai joué mille fois à la bête à deux dos J’ai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]