10 mai 2016

L'inconnue

L'inconnue  Quand je l'ai revue, cette belle inconnue Alors je n'ai plus cru à simple coïncidence Toute en retenue et bien sûr en silence Elle est revenue jusque dedans ma rue. Je suis à ma fenêtre, j'observe son manège Il se peut que peut-être, ce ne soit pas un piège  Alors que tout son être est un vrai sortilège  Ne pas la voir paraître, ce serait sacrilège. Quand je l'ai écoutée, cette belle ingénue Alors j'ai succombé au charme de sa voix Toute en velouté et trémolos je crois Elle a enchanté... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2016

Comme un écho lointain

Comme un écho lointain   Comme un écho lointain venu du temps jadis Comme une lueur perçant l’obscurité Comme un pas hésitant qui apprend à marcher Comme un balbutiement à peine prononcé   Je me souviens de toi et de tout cet émoi Que quand je te voyais je ressentais en moi   Comme un sentiment doux, éprouvé, refoulé Comme une douleur sourde enfouie et étouffée Comme un poignant regret, lancinant et secret Comme un espoir trompé qui m’a alors blessé ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2016

Pour la vie

Pour la vie   Comme l’a dit Léo, avec le temps tout passe Et des pas sur le sable il ne reste de traces Ce qu’on croyait solide s’effrite lentement Ce que l’on a construit, inexorablement.   C’est le cycle de vie, le renouvellement L’inconstance est la loi, existe le présent Mais moi, mes sentiments seront ma vie durant Pour toi bien éternels, ça j’en fais le serment.   On sait que notre vie ne dure qu’un instant Qu’il faut savoir en vivre bien fort... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 avril 2016

Ma Mie

Ma mie Mon amie hier m'a dit une chose superbe Je veux avec toi encore rouler dans l'herbe Je ne m'attendais pas arrivé à mon âge À me voir adresser un si joli message. Que l'amour nous réserve toujours quelque surprise Voilà une leçon que j'ai très bien apprise Tant qu'il en est ainsi il n'y a pas méprise L'amour a sur nos vies, encore de bonnes prises. Aujourd'hui veux chanter pour ma mie un poème Un de ceux qu'on écrit pour dire que je t'aime Pour en broder souvent je n'ai aucune peine Mon cœur dicte le ton,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 avril 2016

Désaccord

Désaccord  Magnifique, sculpturale tu t'offres aux regards D'admirateurs béats qui en demeurent hagards Tu provoques, insensible, de violentes émotions Sans même que ta pose, en rien ne te pose question. Tu observes, impassible, du haut de ton olympe  Tous ces hommes sensibles tu n'voudrais qu'ils y grimpent Ton enveloppe est belle mais ton cœur est trop sec Il n'y a pas d'étincelle sous ton trop bel aspect. Chétive et ingrate, tu évites les regards D'hommes indifférents qui passent dans ce bar Tu es... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2016

Le grand navire

  Le grand navire Quand sur un grand navire moi je t'emmènerai Pour être enfin libres de tous les deux s'aimer Loin de ces conventions qui nous ligotent encore Très loin de ces regards qui nous jugent alors. Quand sur un grand navire toi tu m'emmèneras Pour peut être être ivres, mais cela on verra Nous ouvrirons le livre de nos belles amours Nous y écrirons des pages nouvelles chaque jour. Quand sur le grand navire qui nous emportera Notre cœur qui chavire au rythme de la houle Chantera haut et fort, vive ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2016

Comme eaux

Comme eaux   Les amours sont comme eaux, comme elles sont fluides Sont parfois passionnées et d’autres fois acides Amour abandonnée a des gestes languides Comme eau dormante est elle aussi placide.   Comme flux et reflux vont les passions intimes Quand marée ou quand vagues les emportent aux cimes Quand le flot du désir submerge les ravines Quand l’élixir de vie inonde les racines.   Les amours vont et viennent comme coulent les eaux Les crues y sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2016

Obscur

  Obscur Sais tu combien je suis, par tes yeux, captivé Par ta démarche légère, je suis si fasciné Par tes gestes gracieux que je puis admirer Quand tu passes le soir devant ce jardinet. Je suis Quasimodo de cette banlieue triste Tu es l'Esmeralda qui passe sur la piste Les pauvres garçons, nés, comme moi, disgraciés Ne peuvent espérer être aimés d'une fée. Laissez moi cette image de la grâce incarnée  La vue de la déesse est la seule lumière Par laquelle éclairer la gargouille de pierres Qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2016

Desir de toile...

  Toile Tu inscris sur ma peau en fines stries sanglantes De tes ongles acérés les plaisirs de l'amante Tu tatoues passionnée ces signaux dans ma chair Qui ressemblent à des ergs dans le sable des déserts. Tu graves bien des marques sur mon corps désarmé Des dessins sans sujets comme autant de sentiers Ce sont comme des plans de tes amours voraces Qui zèbrent ainsi mon dos de bien étranges traces. Combien de temps encore serais je ton parchemin Il reste de la place pour dire tes chemins Je rêve de pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2016

La flamme

La flamme   Me reprocherez vous de vous avoir aimée D'avoir comme un fou, tant cherché à vous plaire Ou est passée dans vos yeux, la petite flamme claire Que j'y voyais jadis quand vous même m'aimiez ?   Aurais je du passer sans même m'arrêter Alors que vous étiez si fière et si belle Je m'en souviens mon coeur s'est presque arrêté Vous n'étiez pas alors devenue si cruelle   Je n'ai aucun regrets d'être tombé sous le charme De votre port de reine et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]