15 octobre 2016

Le dire encore et toujours...

Le dire encore et toujours...   Le silence est lourd de tous ces mots non dits Qui volent en suspens sommes-nous donc maudits Ne pas savoir dire ces paroles douces Dont on comprend le sens à peine on est mousse.   Je t'aime   De quoi avons nous peur pour tant nous en priver Ces mots sont magiques à peine prononcés Ils ouvrent tant de portes dans nos cœurs enfermés Ils jettent tant de ponts sur des rives blessées.   Je t'aime   ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2016

L'étincelle

L'étincelle de joie   J'aimerai la revoir cette lueur sublime Dans tes yeux lumineux, avant qu'on ne t'abime L'étincelle de joie qui y brillait alors Avant que tu n'aies vu, trop en face la mort.   J'espère voir refleurir aux recoins de ta bouche Ce si charmant sourire qui tu sais tant me touche Ces fossettes creusées tout en bas de tes joues Qui te rendent si gaies, je sais que tu en joues.   Tristement sont éteints tous ces signes de joie Se sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2016

Danse

Danse Des courbes élancées accrochant la lumière Et des creux devinés dans les ombres trop claires Mille grains qui tapissent des surfaces veloutées Des arrondis offerts comme fruits en panier Des jeux de clair-obscur qui attisent la soif Des mouvements furtifs qui réveillent la faim Des crissements de soie, des cheveux qu'on décoiffe Des frôlements discrets, appelant le mot fin Une impatience naît, tapie comme un fauve Des chairs qui se devinent dans des mollesses mauves Des halètements courts et des cris étouffés Dans le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2016

Le lit à baldaquin

  Le lit à baldaquin  Pour dans le lit à baldaquin Monter un jour petit coquin T'enlèveras tes brodequins Pour ne passer pour un faquin, Pour sur sa couche parée de mousse Espérer la belle tu détrousses  Tu devras quitter cette frousse Que donnent ces remords à tes trousses, Pour partager sa vie de rêves  La vivre alors et ce sans trêve  Il faudra bien que tu t'élèves Si tu ne choisis pas tu crèves. Pour devenir à ses côtés  Celui qui lui est destiné  Surtout si pour ça... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2016

Murmures

  Murmures A la brise légère qui court sur la vallée  Aux nuages qui passent sans être très pressés  A l'eau de la rivière qui inonde les près  A ce cheval qui va vers l'horizon bleuté  Je murmure ton nom afin qu'il le répande  Vers là où tu te trouves puisque je me demande Si tu m'entends encore puisque tu es partie. A l'oiseau qui là-haut plane dans le soleil A l'enfant devant moi qui ce matin s'éveille  Aux cloches de l'église qui sonnent si clair A la chanson si gaie qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2016

Au delà de mes mots

Au delà de mes mots   Dans la nacre opaline de très beaux coquillages Dans la crème qui flotte sur le lait au matin Dans la mousse d’écume qui borde le rivage Dans le tissu tendu sur un lit de satin   J’ai voulu retrouver la couleur de ta peau Jamais de comparable, n’en ai vu de ma vie Si douce et si pâle, que nul autre n’en vit La décrire demeure au delà de mes mots.   Dans l’azur d’un ciel clair après un temps d’orage Dans les eaux cristallines... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 septembre 2016

Partie !

Partie !   Tu es partie loin, sur des chemins bordés de pacotilles Pour allumer, un feu d'amour, je n'ai que des brindilles Je n'ai plus ta main sur les chemins pour braver les périls Ma vie sans toi est illusoire, elle ne tient qu'à un fil.   Tu m'as laissé, abandonné, tu es allée droit devant toi Tu as laissé derrière toi, tes parfums sous mon toit Je vois partout et où que mon regard se porte Traces de toi, et témoignages, avant que tu ne sortes   De... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2016

Les printemps de la vie

  Les printemps de la vie La lune regardait de là-haut nos ébats  Ses rayons caressaient, tendres, notre grabat Alors nous étions jeunes peu soucieux de confort A cette époque seuls importaient nos transports. Une énergie courrait dans nos veines alors Elle était je le sais plus précieuse que l'or Mais nous ne le savions, dans cette intensité  De notre amour d'alors, il n'y avait de regrets. La jeunesse n'est pas le trésor que l'on dit Tous à la gaspiller, on s'efforce pardi Chaque instant qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2016

La bibliothèque

La bibliothèque   Tu m'as, sais-tu, libéré de mes chaînes Le jour, je m'en souviens, où tu m'as dit je t'aime Tu as ouvert la porte, à mon coeur prisonnier Ainsi a pu éclore notre amour singulier.   J'étouffais étranglé de trop de solitude Je souffrais isolé et sans sollicitude Ignoré par tous ceux qui avait l'habitude De me voir, sans me voir, attablé à l'étude.   Tu t'es penchée vers moi accoudé à ma table Tu m'as souris je crois et dit d'un air... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2016

Brisé

Brisé   Un éclair de noirceur comme une foudre sombre A hier frappé mon coeur ne restent que décombres Il était si ouvert a l'amour et au monde Qu'il n'a su résister pas même une seconde.   Je n'ai rien vu venir de ce coup si mortel Pas de signaux d'´alarme pas même un rappel Elle ne m'a laissé, vraiment aucune chance Préférant me trahir, que garder ma confiance.   Elle a dit c'est fini que notre histoire à deux J'ai rencontré un autre, qui m'a... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]