05 décembre 2016

Un et un ça fait mieux

Un et un ça fait mieux Tu vas tout seul ta route ivre de liberté Mais t'as parfois des doutes, mais que veux-tu en fait Tu as choisis sans doute de faire ce qui te plaît Mais dans ta vie écoute ce qui te manque en fait. Avec qui partager les moments de bien-être Avec qui regarder le monde à sa fenêtre Avec qui échanger des mots d'amour peut-être Avec qui décider de faire un petit être ? Il suffit simplement de poser la question Pour comprendre le manque au fond de ses passions Pour deviner combien tout est exacerbé Des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Au coin de tes lèvres

Au coin de tes lèvres J'ai au coin de tes lèvres cru percevoir un signe Une ombre de sourire, pincement indulgent J'ai dans tes yeux aussi perçu un clignement Qui me donne l'espoir, alors j'en serai digne. Ne pas te décevoir et puis te faire rire Te donner un amour que tu crois impossible Ne pas compter l'effort pour atteindre la cible Pour moi baisser les bras, il n'y aurait rien de pire. Car ils sont si nombreux pressés autour de toi A espérer aussi que tu tendes tes bras Ils n'ont donc rien compris et ils ne savent pas Que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

A sens unique

A sens unique J’en ai passé des nuits avec vous et ma peine J’en ai rêvé des heures à penser à ma reine Vous étiez sans nul doute alors ma souveraine J’aurais cédé Paris pour entendre, je t’aime ! J’ai usé tout le suc qui était dans mon cœur J’ai puisé tout au fond à atteindre la peur Je défaillais déjà à deviner l’odeur Que dégageait ta peau, délicate sueur. J’ai guetté dans tes yeux, tes paroles et tes gestes Rien qu’un signe discret, rien qu’un soupçon, un zeste Pour accrocher l’espoir que d’exister pour toi Pour croire... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Chants d'amour

Chants d’amour C’est un chant bien discret, à peine un murmure Il bercera ma vie et ce jusqu’à son terme La musique d’amour est musique légère Plus doucement je joue, et plus fortement j’aime. Ca reste une caresse bien chargée de tendresse Un frôlement de peau, un si doux joue à joue Et quand ce sont mes lèvres qui ne font pas la moue Doucement elles mordent, jamais elles ne blessent. C’est bien un opéra débordant d’énergie J’espère jusqu’à son terme qu’il emporte ma vie La fanfare d’amour est orage qui monte Tout là-haut dans le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Glissades

Glissades Longtemps, longtemps, longtemps, trop longtemps j'ai glissé Dans ma vie sans penser, à quoi bien m'accrocher Les jours se succédaient, passer sans rien laisser Que quelques souvenirs mais trop vite effacés Vivre au jour le jour, sans but et sans raisons Que d'être né un jour au hasard des saisons Ne rien se demander et surtout pas pourquoi Qu'est ce qu'on fait ici, et à quoi bon tout ça ? Mais il arrive un jour où parfois tout s'éclaire Il suffit d'un sourire, d'un regard qui se perd Quand l'amour tout soudain inonde... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Le jour de la rencontre

Le jour de la rencontre Ce fut un jour comme bien d'autres Rien de neuf pour l'humanité Ce fut dans l'histoire, la nôtre Une pierre de félicité, Le jour où je t'ai rencontrée Si les cloches n'ont pas sonné Dans mon cœur est né un bouquet D'émotions et de gaieté Ce fut dans l'histoire des hommes Un jour ordinaire en somme Mais dans nos vies à tous les deux Ce fut un jour si merveilleux Le jour où je t'ai rencontrée Si mon cœur n'a pas éclaté C'est qu'il était si plein de toi Que mon ciment c'était bien toi Ce fut moment bien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2016

Deux

Deux Elle lui dit parle-moi, et prend moi contre toi Et donne-moi encore un peu de ta tendresse Il répond que le temps émousse les émois Mais qu'il n'enlève rien au plaisir des caresses Il lui dit regarde-moi, et fais-moi ton sourire J'aime voir cet éclat qui me permet de vivre Elle répond avec toi j'arrive encore à rire L'âge n'enlève rien au plaisir des soupirs. Ils savent que leurs désirs n'ont plus l'intensité De leurs élans jadis, qu'ils ont diminué En retour leur amour renforcé de confiance Leur procure la paix comme une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

Notre histoire

  Notre histoire Te souviens-tu aussi du halo de la lampe Qui jouait sur nos peaux et dessinait nos jambes De tous ces clairs obscurs, de ces éclats de chairs Qui dans cet à giorno égayaient l'atmosphère. Nous dansions cette valse vieille comme le monde Des amants enlacés pour qui chaque seconde Est moment de passion à vivre bien à fond Leurs ébats en plaisirs sont alors si féconds. Te souviens-tu ensuite comment sur le balcon Nous retrouvions nos forces devant un verre-ballon En écoutant les cloches sonner dans le lointain... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 octobre 2016

A tout prix

A tout prix Ce geste hier ma mie, l’auras-tu bien compris Quand j’ai tendu vers toi cette main hésitante C’était le croiras-tu, avance balbutiante De mon cœur amoureux qui s’est pour toi épris. Je n’avais pas les mots pour te dire je t’aime Sans doute je craignais qu’il n’en aille de même Pour toi dont je suis fou et que tant je vénère Je suis à tes genoux, et aussi je t’espère. J’ai vu dans ton regard une interrogation Devant cet échalas dont t’ignores le nom Le chemin sera long pour gagner ta confiance Qu’importe si au bout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

Sans tralala

Sans tralala Souviens-toi mon amour de cette journée là Nous étions tous les deux encore dans l’enfance La rencontre se fit entre nous en confiance Jamais nous nous doutions que d’en arriver là. D’abord nous nous trouvions noyés dans cette fête Ce mariage qui pour nous n’avait pas trop de sens Perdus tout au milieu de ces gens en goguette Nous tentions de jouer, comme jouent des enfants. Le hasard qui me mit alors en ta présence Demeurera pour moi comme un dieu bienveillant Quand je vis dans tes yeux ce feu follet dansant Je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]