07 juin 2018

L'élixir de ta joie

L’élixir de ta joie. Ces danses que tu mimes  C’est mon corps qu’elles animent Toutes tes pantomimes C’est mon cœur qu’elles raniment Ces mots que tu murmures En es-tu vraiment sûre  Pour ceux que je susurre Fendrai-je ton armure ? Lorsque je vois tes gestes  En douces arabesques J’éprouve sans conteste Émoi, et pas un zeste. Chaque soir dans ton lit L’amour est un délit  Qui certes plus nous lie  Que tout ce que on lit. Chaque jour ton cœur bat Je mène ce combat Pour qu’il n’y ait... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2018

Femme

  Femme. Tendre en dedans, dure en dehors Pour ses enfants, faut être fort Pour ses petits attentionnée  Pour qui l’ennuie, est sans pitié. Femme d’hier ou d’aujourd’hui Femme toujours source de vie Qui ne renie pas sa nature Mais ne veut être une pâture  Pour les loups ou pour tous les chiens Qui n’écoutent que leurs instinct Pour les vauriens, hommes de rien Pour qui elle n’est que coups de rein. Tendre en dedans, dure en dehors Elle cherche aussi un réconfort  Elle ne refuse pas l’amour ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Un et un font un.

  Un et un font un. Elle est à mes côtés depuis tant d’années  J’ai parfois l’impression que je suis vraiment né  En ce jour de l’été, où je l’ai rencontrée  Comme si avant elle seulement je dormais. Elle m’a ouvert un monde, des portes vers ailleurs Quand j’ignorais avant ce qu’était ce bonheur De ne plus être seul et de n’avoir plus peur  De se sentir plus fort tout au fond de son cœur. C’est vrai je m’habitue à sa douce présence  Au point que pas assez à ma chance je pense Si elle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Embellie.

Embellie. Une aube claire ce matin Je me lève un sourire aux lèvres  Nous allons faire un câlin Sans trop faire monter la fièvre  C’est un pied de nez au destin Il ne sera qu’à nous ce rêve  Si tu me tiens fort par la main Cet instant est comme une trêve. Il y aura d’autres demain Aux bonheurs que le temps enlève  Mais profitons de ce matin Car l’embellie vois-tu est brève. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Élans sauvages.

  Élans sauvages. Les amoureux s’embrassent à bouche que veux-tu Peu soucieux semble-t-il de garder leur vertu Quand corps et cœurs leur parlent d’une même voix Ils se laissent emporter, par troubles et émois. Sentir monter la vague qui va les emporter Quand la raison divague, que l’esprit est muet Le torrent qui bouillonne d’un sang devenu chaud Rend leurs ardeurs brouillonnes et les porte très haut. Du plus profond des corps, jaillit une énergie  Aussi puissante et forte que le sont leurs envies, Les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Sauvageonne.

  Sauvageonne. Toi mon unique sauvageonne, effrayée de tous les regards Tu te révèles bien friponne lorsque s’installe enfin le soir Tu joues habiles de tes gammes, sur nos deux corps quand ils sont nus Tu y réveilles de ces flammes qui vivent en terres inconnues. Toi ma petite femme garçonne, née d’improbables heureux hasards Tu joues alors les polissonnes et tes gestes sont bien bavards Au point que mon coeur souvent se pâme d’une façon inattendue Que je rejoins alors ton âme, qui peut-être s’était perdue. Toi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2018

Bras-dessus, bras-dessous.

  DUO de plumes   Bras-dessus, bras-dessous.   On rêve de ce temps, de ces amours naïves  Dont hélas le présent bien trop souvent nous prive On rêve aux amants promenant sur la rive Qui vont en devisant et leur amour ravivent. Alors je m'imagine au bras de ce galant,Aux lèvres le sourire et les cheveux au vent,Chapeau enrubanné qui protège mon teint,Du soleil vigoureux, qui dans nos cœurs déteint.   Bras dessus, bras dessous, entre deux confidences Nous rions comme fous, en rêvant à nos danses ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Où sont donc ?

Où sont donc...? Je n’ai plus de mouchoir  Pour te sécher tes larmes Où sont donc ces miroirs Que la beauté désarme  Je n’ai plus de couteau Pour couper un bouquet Où sont donc les ciseaux Pour les robes tailler ? Je n’ai plus de pipeau Pour te conter fleurette Où sont les trémolos  Au fond de nos luettes ? Je n’ai plus le tempo Qu’on avait il y a longtemps  Où sont passés les bals Des samedis d’antan ? Je n’ai plus de moto Pour t’emporter au loin Où sont donc les chemins Qu’on suivait... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Asynchrones.

  Asynchrones. Je n’hésite à dire je t’aime Toi tu préfères les poèmes  J’entends les élans de la chair Toi tu diras plutôt mon cher. Si cœurs et corps dans ce quadrille Ne suivent pas la même grille Ne brodent pas le même thème  La fin sera toujours la même. Si entre nous, il n’est d’éclair  L’amour n’est plus, cela est clair. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2018

Comment puis-je le taire ?

Comment puis je le taire ? Et s’il fallait me taire, ne le dis pas ma mie Pour toi j’ai tant souffert, qu’à présent j’ai compris Que ne suffisent pas les mots, même d’amour Que ce n’est pas ainsi, qu’il faut faire ta cour. Lors je saurai me taire, sans taire mon amour Lors je saurai me taire, sans attendre mon tour Il y a fort à faire tant grouille tout autour Ces mille prétendants comme autant de vautours. Mais j’aurai beau me taire, toi en haut de ta tour Tu me verras ardent, sans enchaîner de tours Tu me sauras... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]