31 juillet 2018

Sans ailes, avec Elle.

Sans ailes, avec elle. Souvent l’on imagine des ailes pour les anges Comme s’ils venaient du ciel comme autant de mésanges  Moi j’aime à penser qu’il y en a à nageoires Venus du fond des mers mais c’est une autre histoire. S’il existe des anges et s’ils sont parmi nous On doit les reconnaître tant ils ont les yeux doux Ce sont ceux que je vis, en voyant ton visage Je compris ton regard et son tendre message. Ne le dites pas trop, je vis avec un ange Il y en a qui pourraient trouver cela étrange  Vous prendre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2018

Pas même une seconde.

  Pas même une seconde. J’ai perçu dans ton coeur la subtile fêlure  Que le doute insinue comme une vraie blessure Quand tu crois que j’ai pu connaître une aventure A notre roman d’amour faire quelque rature. Je puis poser mes yeux sur bien d’autres beautés  Sans pour cela trahir la seule vérité  Car tu es bien la seule de toute éternité  Pour laquelle il bat mon coeur et tout entier. Que ton regard se trouble de larmes retenues Pour des serments tu crois que je n’aurais tenus Sais-tu que je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

Dites lui

Dites lui. Ami si la croisez, dites lui qu’elle me manque Dite lui que je l’aime et qu’à elle je pense Qu’elle est tout pour moi et qu’elle me pardonne Qu’elle n’est pas coupable et qu’il y a maldonne. Ami si la voyez, dites lui qu’elle revienne Il n’y a personne d’autre à laquelle je tienne Plus qu’à elle, personne, elle est mienne Et je l’aime, il faut qu’elle le retienne. Ami si lui parlez, dites lui que je sais Que c’est moi qui ai eu tort, que cela c’est un fait Qu’il y a eu des paroles que je puis regretter Et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

Seul.

Seul. Dès lors qu’elle est partie je ressens un grand vide Comme si tout en moi devenait plus aride C’est comme une magie qui serait dissipée  C’est comme un grand bain dans l’irréalité, Le seul fait d’être seul dans une maison vide Me rend de compagnie aussitôt plus avide, J’ai besoin de sentir près de moi la présence  D’une personne aimée même dans le silence. Voyez-vous c’est étrange je me sens incomplet Lorsque je suis tout seul et cela me déplaît  Le monde autour de moi en perd tout intérêt Si je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2018

L'élixir de ta joie

L’élixir de ta joie. Ces danses que tu mimes  C’est mon corps qu’elles animent Toutes tes pantomimes C’est mon cœur qu’elles raniment Ces mots que tu murmures En es-tu vraiment sûre  Pour ceux que je susurre Fendrai-je ton armure ? Lorsque je vois tes gestes  En douces arabesques J’éprouve sans conteste Émoi, et pas un zeste. Chaque soir dans ton lit L’amour est un délit  Qui certes plus nous lie  Que tout ce que on lit. Chaque jour ton cœur bat Je mène ce combat Pour qu’il n’y ait... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2018

Femme

  Femme. Tendre en dedans, dure en dehors Pour ses enfants, faut être fort Pour ses petits attentionnée  Pour qui l’ennuie, est sans pitié. Femme d’hier ou d’aujourd’hui Femme toujours source de vie Qui ne renie pas sa nature Mais ne veut être une pâture  Pour les loups ou pour tous les chiens Qui n’écoutent que leurs instinct Pour les vauriens, hommes de rien Pour qui elle n’est que coups de rein. Tendre en dedans, dure en dehors Elle cherche aussi un réconfort  Elle ne refuse pas l’amour ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2018

Un et un font un.

  Un et un font un. Elle est à mes côtés depuis tant d’années  J’ai parfois l’impression que je suis vraiment né  En ce jour de l’été, où je l’ai rencontrée  Comme si avant elle seulement je dormais. Elle m’a ouvert un monde, des portes vers ailleurs Quand j’ignorais avant ce qu’était ce bonheur De ne plus être seul et de n’avoir plus peur  De se sentir plus fort tout au fond de son cœur. C’est vrai je m’habitue à sa douce présence  Au point que pas assez à ma chance je pense Si elle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Embellie.

Embellie. Une aube claire ce matin Je me lève un sourire aux lèvres  Nous allons faire un câlin Sans trop faire monter la fièvre  C’est un pied de nez au destin Il ne sera qu’à nous ce rêve  Si tu me tiens fort par la main Cet instant est comme une trêve. Il y aura d’autres demain Aux bonheurs que le temps enlève  Mais profitons de ce matin Car l’embellie vois-tu est brève. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Élans sauvages.

  Élans sauvages. Les amoureux s’embrassent à bouche que veux-tu Peu soucieux semble-t-il de garder leur vertu Quand corps et cœurs leur parlent d’une même voix Ils se laissent emporter, par troubles et émois. Sentir monter la vague qui va les emporter Quand la raison divague, que l’esprit est muet Le torrent qui bouillonne d’un sang devenu chaud Rend leurs ardeurs brouillonnes et les porte très haut. Du plus profond des corps, jaillit une énergie  Aussi puissante et forte que le sont leurs envies, Les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Sauvageonne.

  Sauvageonne. Toi mon unique sauvageonne, effrayée de tous les regards Tu te révèles bien friponne lorsque s’installe enfin le soir Tu joues habiles de tes gammes, sur nos deux corps quand ils sont nus Tu y réveilles de ces flammes qui vivent en terres inconnues. Toi ma petite femme garçonne, née d’improbables heureux hasards Tu joues alors les polissonnes et tes gestes sont bien bavards Au point que mon coeur souvent se pâme d’une façon inattendue Que je rejoins alors ton âme, qui peut-être s’était perdue. Toi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]