22 septembre 2019

Silence et solitude.

Silence et solitude. Je hais la solitude que je n’ai pas choisie J’ai horreur du silence, quand tu n’es pas ici J’ai trop peur d’être seul et d’en payer le prix De n’avoir que mes mots que je pourrai ouïr. J’apprécie les moments de calme et de quiétude  Quand je m’écarte un peu de nos chemins battus Où les hommes cheminent souvent par habitude J’aime alors parfois m’y croire un temps perdu. J’aime être à tes côtés, sans prononcer un mot La chaleur de ton corps, comble assez mes vides J’aime à contempler, tes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2019

Puisqu’il ne sert de rien...

  Puisqu’il ne sert de rien.... S’il existait des mots, que je pourrais t’écrire  Qui laissent sur ta peau, une envie de revivre Ces jours qui furent heureux, au point moi qu’ils m’enivrent  Mais las je crois entendre, que tu ris à les lire. Pourtant il suffisait avant d’un simple geste Un signe de la main, un mouvement d’épaule  Pour que tu viennes alors, d’un élan toujours leste  Te blottir contre moi, que ta lèvre me frôle. Les mots ne sont plus rien, s’il n’y a plus de confiance La... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2019

Pourquoi donc t’écrirais-je ?

  Pourquoi donc t’écrirais-je ? Pourquoi donc t’écrirais-je, où sont passés les mots Je n’en étais avare au contact de ta peau Ma plume est muette car le pauvre Pierrot Ne sens plus Colombine à travers son manteau. Oh combien de poèmes sont nés rien qu’à l’idée  De retrouver ma belle à qui je les lirai Combien alors mon coeur débordait de formules Quand l’amour le privait de tous mauvais calculs. Plus jamais ne serais pour toi cet hidalgo Avec qui tu aimais tant danser le tango Moi ce que je préfère c’est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Portée aux nues

Portée aux nues. Je t’ai portée aux nues  Mais étais tu un ange ? Sans toi j’étais perdu Mais ça ne te dérange. Grave déconvenue Et quel affreux mélange  Tu n’étais l’ingénue  C’est la vie qui se venge. Pourtant je t’ai connue Tu étais dans les langes Sur cette avenue Mais qu’est-ce que ça change ? Puis je t’ai reconnue  Tu étais dans la fange Vers moi tu es venue Et moi j’étais aux anges. Promesses non tenue Car toi ça te démange  D’aller vers l’inconnu D’aller vers ce qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Moments partagés.

Moments partagés. Je ne t’ai jamais dit, ces mots que tu attends Non que je n’en sois sûr, mais c’est trop évident.  J’ai peur qu’à te les dire, il n’y ait plus rien après  Que tu te lasses alors, plus rien à espérer. Se tenir en haleine, tout au bord du plaisir Laisser monter en soi, la vague du désir.  Ce sont là des moments, à nuls autres pareils Quand on se tient si près, des rayons du soleil. Je ne t’ai pas donné, cet enfant que tu veux Je crains trop ce moment, où nous ne serons deux. J’ai peur de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Pourquoi donc t’écrirais-je ?

  Pourquoi donc t’écrirais-je ? Pourquoi donc t’écrirais-je, où sont passés les mots Je n’en étais avare au contact de ta peau Ma plume est muette car le pauvre Pierrot Ne sens plus Colombine à travers son manteau. Oh combien de poèmes sont nés rien qu’à l’idée  De retrouver ma belle à qui je les lirai Combien alors mon coeur débordait de formules Quand l’amour le privait de tous mauvais calculs. Plus jamais ne serais pour toi cet hidalgo Avec qui tu aimais tant danser le tango Moi ce que je préfère c’est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 août 2019

Comment dire je t’aime.

Comment dire je t’aime. Elle sait que je l’aime autrement que par mots Car tout ce que je fais est dans ce seul propos Je n’ai aucune peine à prouver mon amour C’est même mon seul but qui remplit tous mes jours. Je porte attention à tout ce qui la blesse Afin que jamais rien la griffe ou l’agresse Je voudrai que sa vie connaisse l’allégresse  Que le temps soit pour elle une douce caresse. J’essaie de l’amuser, de lui apporter la joie Qu’elle sache qu’elle peut, toujours compter sur moi Je veux lui apporter des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Jamais je n’en dirai assez «  je vous aime »

Jamais je ne dirai assez de « je vous aime. » Bien sûr je ne dirai assez combien je t’aime L’amour ne connaît pas d’excès plutôt des manques Jamais ne cesserai d’écrire sur ce thème  Il ne fait déborder le coffre de nos banques. Ce n’est pourtant assez de limiter l’amour A celle où à celui qui partage nos jours L’amour lui ne s’épuise à être partagé  C’est lui qui j’en suis sûr pourrait bien tout changer. C’est bien le monde entier qu’il faut noyer d’amour Pour que l’amour la haine n’y aient jamais plus cours... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

S’il n’y avait plus que toi....

S’il n’y avait plus que toi. S’il n’y avait plus que toi comme seule espérance  Si nous étions tous deux les derniers mohicans S’il n’y avait plus que nous en beau pays de France Crierais-je encore haut ma douleur à l’encan ? N’aurais-je point assez d’amour et de souffrance Pour penser à demain, pour me dire quand et où  S’achèvera ce temps qui pour nous est si doux Aurais-je encore du monde une pleine conscience ? La vie nous est donnée sans qu’on ne la demande Pour beaucoup d’entre nous qui sont mis à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

La soif.

La soif. J’ai essayé de fuir les terres de discorde De trouver l’harmonie d’un hasard qui s’accorde Avec des sentiments plus doux et généreux  Mais je n’ai sur la terre vraiment pas trouvé mieux Que le havre offert par tes deux bras ouverts Qui viennent enlacer celui qui a souffert Qui a désespéré de connaître un amour Qui n’exige rien d’autre que tendresse en retour. J’ai parcouru des terres hostiles et desséchées  Mais aussi des endroits plus beaux qu’un paradis Qu’importe le décor s’il n’est jamais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]