21 avril 2017

Espoirs dérisoires

Espoirs dérisoires ? J'ai vu des gens œuvrer à leur petite échelle Tenter de transformer leur vie et aussi celle De leurs proches voisins et de leurs relations Ils ont à partager tant de leur conviction Animés du désir de démontrer à tous Et peut être à eux-mêmes, qu'existent des atouts Pour infléchir le cours de nos communs destins Il suffit pour cela de prendre d'autres chemins. Ils donnent à leur rêve le nom de transition Vers ce monde nouveau sans plus de pollutions Sans plus de gaspillages et où règne l'union L'homme et la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2017

Furieux manège

Furieux manège Des fleuves déchainés et encombrés de glaces Violences effrénées dans nature se passent Les laves des volcans dont la croute efface Les villes orgueilleuses dont ne restent que traces, Tempêtes homériques des océans baltiques Secousses telluriques en terres désertiques Tsunamis et paniques sur côtes pacifiques Eruptions volcaniques des îles des tropiques, Vous qui semez terreurs depuis l’aube des temps Dans le cœur de ces hommes qui vous redoutent tant Vous n’êtes que soubresauts d’une terre qui vit Qui s’agite... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2017

Simple décor ?

  Simple décor ? Un beau jour de ma vie je n'ai plus vu le monde Comme un simple décor offert à mes envies Je me souviens très bien de l'étrange seconde Où il m'est apparu bien plus grand que ne suis Où je me suis senti petit et vulnérable Plus comme un conquérant assis devant la table Mais comme un pauvre pion éphémère et minable Dans un jeu dépassant ce dont j'étais capable. Inversion des repères et prise de conscience Mélangeant je le sais mysticisme et sciences Révélation semblable à celle du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2017

Si belle

  Si belle Notre terre est si belle quand elle est vue du ciel La jolie boule bleue sur un fond noir cruel On ne peut qu'admirer ses vastes océans  Et ses terres émergées où pointent des volcans, Derrière les hublots de la station spatiale Les images qu'on voit paraissent idéales  On n'aperçoit jamais toutes ces cicatrices  Que lui ont fait les hommes par leurs mille artifices. C'est bien au ras du sol, ou à la surface C'est bien au sein des sols ou sous la surface Qu'on voit tous les dégâts,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2017

Il est déjà minuit

Il est déjà minuit Est-il déjà minuit dans la journée des hommes Verront-ils se lever l'aube d'un nouveau jour ? Ils sont nés, savez-vous, y a quelques heures à peine Déjà voyez les ombres qui planent sur leurs jours. Au début ce n'étaient que des balbutiements Qui étaient si discrets qu'ils ne troublaient la terre Ils devinrent innombrables alors rapidement Porteurs d'une énergie qui en fait un cancer. Orgueilleux, prédateurs, fiers de leur puissance Ils croient avoir acquis toutes les connaissances Enivrés par... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2017

Lucarnes

Lucarnes Quand j'ouvre les lucarnes par où hurle le monde Pour regarder ce qui est sur notre boule ronde Je suis frappé de voir à quel point de l'immonde Côtoie de la beauté ce à chaque seconde. Tant de destins contraires qu'on les croit étrangers  Du petit retraité satisfait et pépère  Au migrant étranger qui lui plus rien n'espère  De cet enfant trop gras à ce gosse en danger. À tel point que parfois j'ai l'impression de vivre Comme un privilégié si tranquille et libre Dans ce coin de montagne au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2017

Le plus beau cadeau

Le plus beau cadeau Roulés comme galets par les marées des âges Les hommes ne sont que pauvres grains de sable Ils sont si nombreux chaque jour davantage À tuer leur terre, ces irresponsables. Leur orgueil les pousse à le vouloir changer Ce monde qui est tout ce qu'il peuvent espérer Comme ils sont aveugles à ne vouloir le voir Que ce qu'il faut changer, c'est leur façon de voir. C'est leur cupidité à toujours plus vouloir C'est leur stupidité à trahir leur savoir C'est d'accepter leur sort, respecter leur terroir C'est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Exotiques

Exotiques Elle fait de l'effet la jolie vahiné Ses courbes découpées sur le lagon bleuté Des colliers de tiare sur ses seins bien dressés Son de ukulélé sur danses chaloupées. Images convenues pour touristes venus Consommer à bas prix des rêves parvenus Misère camouflée sous les ors et paillettes Peu importe le vrai, seule compte la fête. Sur ce beau sable blanc, sous cocotiers penchants Quelques noix de cocos et coquillages blancs Une eau vert émeraude ou parfois bleu azur Si tu grattes un peu tout n'est pas aussi pur. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Une histoire avec fin

Une histoire avec fin Les ouragans de feu des ères lointaines Où les fumées mêlées aux laves des volcans Où pleuvaient des cendres emportées par les vents Faisaient régner la loi des forges vulcaines. La planète n'était qu'une boule enflammée La vie n'avait encore pas pu pointer son nez Qu'on invoque la science ou une autre puissance On ne lui avait pas encore donné sa chance. Les remous de la terre se sont enfin calmés Au fond des océans la vie a pu germer Les cieux ont dévoilé un soleil magnifique Qui a tout inondé de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2017

Les temps sont-ils venus ?

Les temps sont-ils venus ? Des fourmis par milliards qui rongent le globe Dévorent ses entrailles, souillent ses océans Aux appétits si grands que tout elles gobent Toujours plus nombreuses et se multipliant, Et en conséquence elles changent le climat Il fait toujours plus chaud et parfois il fait froid L'air est chargé de miasmes, les eaux de poison Terres plus stériles, forêts en perdition. Les temps sont-ils venus de la grande bascule Le temps est-il venu de la vie qui recule ? Aux forges de Vulcain elles ont volé un feu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]