28 décembre 2018

La danse du sabbat.

La danse du sabbat. Le soleil brillait fort en ces jours de décembre  Et les hommes riaient sous cet astre radieux  Oublieux de ces neiges qui se font tant attendre Et qui sont si utiles aux printemps généreux. Le monde a trop chaud mais ne s’inquiète guère  Il continue idiot à se faire la guerre Il n’y a que les manchots à trouver que la terre Devient, mais c’est trop tôt, bien inhospitalière. Entend l’orchestre joue sur le pont supérieur L’eau envahit les cales mais l’esprit est farceur On veut tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

Mais moi, ce que j´en dis...

  Mais moi, ce que j’en dis... Qu’allons-nous devenir dans ces temps qui s’annoncent Quand partout on entend de grands coups de semonce ? Quand l’humain de l’humain se passera bientôt  Lorsque les IA prendront tous les boulots ? Quand l’humain de la terre aura fait un enfer Où l’on verra la vie lentement se défaire ? Nous allons de l’avant mais sans bien réfléchir  En apprentis sorciers nous ne savons qu’agir Tout ce que nous créons n’est pas pour notre bien C’est depuis Frankenstein que nous le savons... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Obsession.

  Obsession. J’aime bien m’enjouer de mère nature Je sens vibrer toujours l’amour je vous l’assure Je demeure enchanté par les joies de la vie Je veux les célébrer encor et à l’envie Je les dis si précieuses à corps et à cris. Pourtant à l’horizon je vois du noir mousser Trop de voiles sombres qu’on ne sait repousser Je sens au fond de moi l’avenir reculer Devant les problèmes qui vont nous acculer  Combien nous reste-t-il ? Le temps est calculé. Comment puis-je à la fois vous prôner l’insouciance Vous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2018

Plus de sens au mot cœur.

Plus de sens au mot cœur. Dans ce monde enchanteur tant de belles images De couchers de soleil, d’abeilles qui butinent Qu’en sera-t-il demain ? Sous de plus lourds nuages  Nos âmes et nos mémoires auront l’humeur chagrine. Quand sur de grands écrans nos paradis perdus Les enfants n’en croiront pas leurs yeux à leur vue S’il y a bien encore des enfants dans les rues Si le monde n’est pas un caillou vide et nu. Oui les vents souffleront, la terre tremblera Les volcans cracheront, l’océan rugira Quelles seront ses... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2018

Qui pour corriger le tir ?

Qui pour corriger le tir ? Des tombereaux d’ordures déversées dans les mers Quelle pilule amère pour notre vieille terre Des océans immenses où le plastique danse Bientôt de toute vie ce sera le silence. De l’air empuanti par mille cheminées  Par de maudits rejets d’usines effrénées  Des nuages chargés non de pluies mais d’acides Bientôt de toute vie la terre sera vide. Des poisons répandus, injectés dans les sols D’insectes et d’oiseaux on ne voit plus les vols Des fleuves qui charrient des monceaux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Post apocalyptique.

Post-apocalyptique Jamais au grand jamais, pourront l’imaginer Lorsqu’il ne sera plus que caillou déserté  Balayé par les vents ou par mille tempêtes  Ce grand paradis bleu, je devine leurs têtes  Eux dont nous sommes aujourd’hui les ancêtres. S’ils survivent, miracle, à toutes nos erreurs S’ils ont su surmonter mieux que nous leurs vraies peurs  Ils n’auront comme rêves que de partir ailleurs Vers un monde qui pourrait leur offrir le meilleur, Mais condamnés à vivre, jusqu’au bout, leurs malheurs. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2018

Jadis.

  Jadis. Jadis je n’avais d’autre souci en tête  Que de penser beaucoup à la prochaine fête  Au prochain bon moment, à l’occasion de rêve  Cela c’était avant que demain on m’enlève. Je me croyais alors dans un monde en progrès  Qu’il suffisait bien sûr de bien accompagner D’un monde qui allait chaque jour un peu mieux Grâce aux pouvoirs des hommes, à leurs vœux ambitieux : Lutter contre la faim et toutes maladies Éduquer les enfants, arrêter les conflits Instaurer sur la terre une paix... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2018

Regardez bien le monde

  Regardez bien le monde Regardez bien le monde partout autour de vous Au moins quelques secondes un peu arrêtez-vous  Demandez-vous au moins si vous l’aimez si fort Que pour le conservez vous ferez des efforts. Le monde est malade partout où nous nous sommes Et même dans ces ailleurs où ne sont pas les hommes Au cœur de ces forêts toutes si pollués  Ou sur ces océans d’ordures accumulées. Ouvrez grand vos deux yeux, car toutes ses merveilles Vont à cause de nous si on ne se réveille  Sombrer... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Les feuilles de l’arbre

  Les feuilles de l’arbre. Serions nous donc si proches d’une fin annoncée  Vivons-nous sans savoir nos dernières journées  D’une histoire de l’homme qui avait commencé  Il y a seulement moins d’un million d’années ? Que ne sommes nous pas restés dans ces savanes Où ils couraient si libres, avant qu’ils se pavanent  Avant qu’ils se croient tous les maîtres de ce monde Qu’ils ont tant saccagé jusqu’à le rendre immonde. Nous sommes comme un arbre qui a grandi trop vite Qui n’a pas renforcé... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2018

Le bruit des chutes.

Le bruit des chutes. N’allez croire à me lire que je reste prostré  La tête entre les mains et à me lamenter Mon âme est effrayée par tout ce qui s’annonce Mais mon coeur et mon corps au bonheur ne renoncent. C’est bien parce que je goûte à ces félicités Que j’ai déjà regret pour ceux qui viennent après  J’ai l’esprit déchiré par tout ce grand gâchis Que tous les hommes font de leur beau paradis. Alors je me délecte plus fort de chaque instant La beauté d’une fleur ou l’air rafraîchissant  Le goût de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]