19 août 2018

Les feuilles de l’arbre

  Les feuilles de l’arbre. Serions nous donc si proches d’une fin annoncée  Vivons-nous sans savoir nos dernières journées  D’une histoire de l’homme qui avait commencé  Il y a seulement moins d’un million d’années ? Que ne sommes nous pas restés dans ces savanes Où ils couraient si libres, avant qu’ils se pavanent  Avant qu’ils se croient tous les maîtres de ce monde Qu’ils ont tant saccagé jusqu’à le rendre immonde. Nous sommes comme un arbre qui a grandi trop vite Qui n’a pas renforcé... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2018

Le bruit des chutes.

Le bruit des chutes. N’allez croire à me lire que je reste prostré  La tête entre les mains et à me lamenter Mon âme est effrayée par tout ce qui s’annonce Mais mon coeur et mon corps au bonheur ne renoncent. C’est bien parce que je goûte à ces félicités Que j’ai déjà regret pour ceux qui viennent après  J’ai l’esprit déchiré par tout ce grand gâchis Que tous les hommes font de leur beau paradis. Alors je me délecte plus fort de chaque instant La beauté d’une fleur ou l’air rafraîchissant  Le goût de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

Inexorable.

Inexorable. Une amie m’a dit hier tu restes si rebelle Pourquoi être à ton âge si révolutionnaire ? Ne sais-tu pas combien au vu de tes artères  Il serait bien plus sage d’apaiser ta colère. Si c’est être plus sage que d’être moins violent A ce seul jugement alors moi je consens Car la sagesse n’est pas un renoncement Mais bien plus de conscience qu’on en avait avant. Celle de ses limites, celle de ses semblables Celle aussi du monde, celle de la parole Que c’est par le langage que l’on devient capable De faire... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Les bruits de la nature.

Les bruits de la nature. Entendez le murmure qui vibre autour de vous Dans les cris des oiseaux, dans les sources d’eau claire Entendez la nature comme son chant est doux Vibrez à l’unisson des mélopées de l’air. Écoutez aussi bien tous ses cris de colère  Tous ceux que font sonner ses tremblements de terre  Ceux qui résonnent aussi dans ses coups de tonnerre Ceux qu’elle nous envoie à travers ses éclairs. Tendez bien votre oreille sur le bourdonnement Intense et tranquille d’une ruche au printemps De la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Un rictus sur sa face

  Un rictus sur sa face. Parfois je me demande si je puis être gai Et par gai plus joyeux qu’un pinson je veux dire Je devrai me pincer, moi pour vous faire rire Dans l’humour je patauge, à grands coups de pagaie. Depuis quand n’ai je pu, moi rire jusqu’aux larmes C’est vous dire que sonne un peu comme une alarme Cette peur qui m’étreint, quand je pense à la vie La flamme qui s’éteint, celle de mes envies. Pourtant je me souviens de franches rigolades Celles qui me prenaient avec les camarades Quand la vie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Au début, un gravier...

Au début un gravier... Un tout petit gravier au début de sa course Qui roule sur la pente sans qu’on y prenne garde En chemin le voilà qu’il grossit comme bourse Qu’il devient un caillou que déjà on regarde Il poursuit entraîné cette dégringolade Plus vite et plus gros à chaque tour qu’il fait Il ressemble alors à un très gros rocher Et hors de tout contrôle le voilà qui s’évade. Qui donc va l’arrêter ce monstre qui dévale  Qui s’en va écraser tout, tout sur son passage L’arrêter au début aurait été plus sage La... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2018

De nouveaux visages.

  De nouveaux visages Sans doute y aura-t-il, d’autres aubes magnifiques Des couchers de soleil à tomber à genoux Des cascades superbes, dans des gorges magiques Des forêts, des montagnes, des orages de fou, Où seront les artistes, pour célébrer tout ça  Et pour dire aux hommes, leur beauté, leur aura ? Où seront les poètes, les peintres et musiciens Quand de l’humanité, il ne restera rien ? Sans doute que la vie, trouvera d’autres voies  Qu’un jour sur la planète, à nouveau grouillera Mais qui fera... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2018

Par millions

  Par millions Ils sont venus de loin emmenant leurs misères  Car tout n’est pas fini, quand on a fui la guerre Survivre à tout prix, c’est le prix à payer Ainsi que par la suite, de bien gros intérêts. Une vie à bâtir, combien c’est difficile Alors la reconstruire, est-ce encore possible ? Qui donc va y penser, que c’est inaccessible Quand on fuit le danger, pense-t-on à la cible ? L’urgent est se sauver, le reste on verra bien On croit que de plus dur, il ne peut y avoir rien Que cette mort qui rôde, ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2018

Comme un dernier adieu

  Comme un dernier adieu... On me donne à voir dans des films admirables Combien sur la planète sont de beautés inouïes Au profond des forêts, des fosses abyssales Où grouillent par millions de bien étranges vies, Comme un dernier adieu Avant le point final On me donne à voir de bien belles images D’hommes réconciliés et de fin de bataille De merveilleux projets pour des hommes plus sages Des rêves d’harmonie que personne ne raille Comme un dernier adieu Avant le terminal. On me donne à entendre des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2018

La terre regrette

La terre regrette. Quand l’homme a surgi on ne sait bien trop d’où  Qu’il a devant la vie, du plier le genou La terre accueillante pour lui s’est mise en quatre De ses meilleurs atouts, lui en a donné quatre. Le premier qu’il conquit ce fut on sait le feu Qui fit que dans la nuit, il fut bien moins peureux Et que dans sa chaleur il durcit ses épieux  Il eut de la lumière pour honorer ses dieux. Ensuite fut la terre déjà très nourricière  Par le gibier chassé, dont elle était prospère  Bientôt c’est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]