02 mai 2019

Le temps nous manque

  Le temps nous manque. Combien nous faudra-t-il de preuves accumulées  Pour accepter de croire au pire devant nous Nous sommes plus têtus que ne sont les mulets Si eux c’est d’avancer, c’est de reculer nous. Ceux que nous condamnons, ainsi, à disparaître  C’est las d’autres que nous, ceux qui seront à naître Tous ces petits enfants, puisque nous sommes maîtres De cette destinée, que las ils vont connaître. Débauche et gaspillage des dernières ressources Pollution et poison dans les airs et les sources ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2019

Délétères

  Délétères. La terre à nos pieds nous apparaît immense Dans ce petit village dominé par sa tour Déjà de la planète beaucoup on fait le tour Elle ne l’est autant que certains le pensent. La boule est si petite dans cet espace immense Depuis qu’on peut la voir en un joli spectacle  La terre à leurs pieds nous apparaît miracle  Elle l’est bien plus que certains ne le pensent. Notre monde n’est pas un caillou comme un autre Il héberge la vie pas seulement la nôtre  La fine pellicule où elle prit... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2019

Dans des bulles

  Dans des bulles. Dois-je les faire entendre ainsi mes lamentos Dire encore et encore des hommes tous les maux Tous ceux qu’ils ont subis et tous ceux qu’ils infligent Au point que de stupeur, ma plume là se fige ? Devrai-je bien plutôt, pour le temps qu’il nous reste Rappeler et chanter la beauté de leurs gestes Ceux par lesquels ils créent des œuvres inoubliables Car de cela aussi ils demeurent capables. Quel étrange destin que celui de l’espèce  Qui sait tout à la fois créer, anéantir  Alors... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Vide.

Vide. En avez-vous assez de ce que je raconte De mes tristes bilans, que je règle mes comptes Avec cette vie ou avec notre monde Je devrai mettre en pause au moins quelques secondes. Mais pour parler de quoi, si ce n’est de la vie Si ce n’est pas de moi, si ce n’est pas du monde Car tout ça fait partie de notre même ronde Pourquoi faudrait-il qu’à présent j’en dévie ? Quand je chante l’amour et le parfum des choses Quand je décris l’oiseau, la lumière du jour Je ne puis m’empêcher d’être aussi morose  Car je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Deuxième chance.

Deuxième chance. Le bleu du ciel un souvenir Quant à l’azur, une légende  Juste un rêve qui fait souffrir Ceux qui encore l’appréhende. Un océan plein de poissons De coraux, d’algues, un horizon Là où flottent tous ces poisons Déchets plastiques à profusion, Des forêts hautes et si denses Recouvrant à perte de vue Mille montagnes immenses  Là où sont mortes étendues, Des villes où des millions de vies S’entrecroisaient dans leurs envies Offrant travail et distractions Devenues ruines et pollutions, ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2019

Pour un peu de pluie.

Pour un peu de pluie. Dans la cruche vernie j’ai recueilli l’eau fraîche Et le pot de terre, je l’ai empli de miel Pour t’apaiser un peu, tu as la gorge sèche  D’avoir bien trop crié en injuriant le ciel. Cette eau que tu vas boire, je l’ai puisée profond Bientôt le puits sera sans une goutte au fond Des mois que l’on attend que la pluie enfin tombe Pour voir verdir les champs et éviter la tombe. Il nous faudrait partir de ces lieux trop ingrat Chaque année le désert gagne d’un ou deux pas Partit pour aller où,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

La danse du sabbat.

La danse du sabbat. Le soleil brillait fort en ces jours de décembre  Et les hommes riaient sous cet astre radieux  Oublieux de ces neiges qui se font tant attendre Et qui sont si utiles aux printemps généreux. Le monde a trop chaud mais ne s’inquiète guère  Il continue idiot à se faire la guerre Il n’y a que les manchots à trouver que la terre Devient, mais c’est trop tôt, bien inhospitalière. Entend l’orchestre joue sur le pont supérieur L’eau envahit les cales mais l’esprit est farceur On veut tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Mais moi, ce que j´en dis...

  Mais moi, ce que j’en dis... Qu’allons-nous devenir dans ces temps qui s’annoncent Quand partout on entend de grands coups de semonce ? Quand l’humain de l’humain se passera bientôt  Lorsque les IA prendront tous les boulots ? Quand l’humain de la terre aura fait un enfer Où l’on verra la vie lentement se défaire ? Nous allons de l’avant mais sans bien réfléchir  En apprentis sorciers nous ne savons qu’agir Tout ce que nous créons n’est pas pour notre bien C’est depuis Frankenstein que nous le savons... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Obsession.

  Obsession. J’aime bien m’enjouer de mère nature Je sens vibrer toujours l’amour je vous l’assure Je demeure enchanté par les joies de la vie Je veux les célébrer encor et à l’envie Je les dis si précieuses à corps et à cris. Pourtant à l’horizon je vois du noir mousser Trop de voiles sombres qu’on ne sait repousser Je sens au fond de moi l’avenir reculer Devant les problèmes qui vont nous acculer  Combien nous reste-t-il ? Le temps est calculé. Comment puis-je à la fois vous prôner l’insouciance Vous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2018

Plus de sens au mot cœur.

Plus de sens au mot cœur. Dans ce monde enchanteur tant de belles images De couchers de soleil, d’abeilles qui butinent Qu’en sera-t-il demain ? Sous de plus lourds nuages  Nos âmes et nos mémoires auront l’humeur chagrine. Quand sur de grands écrans nos paradis perdus Les enfants n’en croiront pas leurs yeux à leur vue S’il y a bien encore des enfants dans les rues Si le monde n’est pas un caillou vide et nu. Oui les vents souffleront, la terre tremblera Les volcans cracheront, l’océan rugira Quelles seront ses... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]