25 mai 2018

De nouveaux visages.

  De nouveaux visages Sans doute y aura-t-il, d’autres aubes magnifiques Des couchers de soleil à tomber à genoux Des cascades superbes, dans des gorges magiques Des forêts, des montagnes, des orages de fou, Où seront les artistes, pour célébrer tout ça  Et pour dire aux hommes, leur beauté, leur aura ? Où seront les poètes, les peintres et musiciens Quand de l’humanité, il ne restera rien ? Sans doute que la vie, trouvera d’autres voies  Qu’un jour sur la planète, à nouveau grouillera Mais qui fera... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mai 2018

Par millions

  Par millions Ils sont venus de loin emmenant leurs misères  Car tout n’est pas fini, quand on a fui la guerre Survivre à tout prix, c’est le prix à payer Ainsi que par la suite, de bien gros intérêts. Une vie à bâtir, combien c’est difficile Alors la reconstruire, est-ce encore possible ? Qui donc va y penser, que c’est inaccessible Quand on fuit le danger, pense-t-on à la cible ? L’urgent est se sauver, le reste on verra bien On croit que de plus dur, il ne peut y avoir rien Que cette mort qui rôde, ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2018

Comme un dernier adieu

  Comme un dernier adieu... On me donne à voir dans des films admirables Combien sur la planète sont de beautés inouïes Au profond des forêts, des fosses abyssales Où grouillent par millions de bien étranges vies, Comme un dernier adieu Avant le point final On me donne à voir de bien belles images D’hommes réconciliés et de fin de bataille De merveilleux projets pour des hommes plus sages Des rêves d’harmonie que personne ne raille Comme un dernier adieu Avant le terminal. On me donne à entendre des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2018

La terre regrette

La terre regrette. Quand l’homme a surgi on ne sait bien trop d’où  Qu’il a devant la vie, du plier le genou La terre accueillante pour lui s’est mise en quatre De ses meilleurs atouts, lui en a donné quatre. Le premier qu’il conquit ce fut on sait le feu Qui fit que dans la nuit, il fut bien moins peureux Et que dans sa chaleur il durcit ses épieux  Il eut de la lumière pour honorer ses dieux. Ensuite fut la terre déjà très nourricière  Par le gibier chassé, dont elle était prospère  Bientôt c’est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2018

La terre a le coeur gros.

La terre a le cœur gros Si tous les gars du monde, voulaient s’donner la main  Ils changeraient c’est sûr, ce que sera demain Mais trop de gars ne font qu’aggraver les dégâts  Le monde se noie déjà sous monceaux de gravats. L’espèce est nuisible, pas parce qu’elle pense trop L’espèce est nuisible, parce qu’elle dépense trop On peut rêver d’entente, on n’y parvient jamais L’espèce est trop gourmande, elle va tout manger. Si tous les gars du monde déposaient là leurs armes  Il y aurait un espoir plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2018

C’est notre affaire

C’est notre affaire Combien ceux d’entre nous, qui n’en ont rien à faire Et préfèrent vaquer, à leurs seules affaires Combien sont bien plus rares, tous ceux qui au contraire Croient que leur avenir tient à ce qu’ils vont faire ? On sait qui sont les pions, et qui sont les victimes On connaît les champions, et tous ceux qui l’estiment L’histoire ne retient, hélas, que les seconds Sans les remettre en cause, il n’en est pas question. Il faut se méfier, de tous ceux qui prétendent  Faire notre bonheur quand la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2018

Carcasse échouée

  Carcasse échouée  Il y avait un bateau au milieu d’un désert  Pas une goutte d’eau, c’était donc un mystère  Il était échoué, carcasse éventrée, Ouvert aux courants d’air, qui jadis le portaient. On dit bien qu’autrefois, était là une mer Agitée de tempêtes, qui recouvrait ces terres Poissonneuse à souhait qui nourrissait les hommes Mais ce sont des légendes, c’est ainsi que l’on nomme Ces histoires que disent encore des vieillards  Sur ce monde d’avant, la période barbare À partir des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2018

Lucide

  Lucide Je suis homme ordinaire, pas donneur de leçons J’ai les mêmes faiblesses que d’autres par millions Sans doute pour cela, qu’ai si peu d’illusion N’ai pas la prétention d’avoir la solution, Mais si je suis lucide, je suis sûr d’une chose C’est qu’il nous faut lutter contre cette passion Que nous cultivons tous, avoir bien plus de choses Que n’en avons besoin, pour vivre bien au fond. Je cède moi aussi plus souvent qu’à mon tour A cette tentation de posséder encore Faut-il que ça soit fort, que ça nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2018

Crainte respectueuse

  Crainte respectueuse.   Qui donc n’a éprouvé d’admiration muette Crainte respectueuse, sentiment mélangé  Devant une cascade, pleine d’eau déchaînée  Ou devant un volcan, au cratère éventré ?   Devant une tempête, aux vagues taille monstre Où les eaux déversées, par l’orage en colère  Ou la terre qui tremble, les maisons écroulées  Devant ces incendies qui peuvent tout brûler,   Devant ces sécheresses, qui appellent la soif Devant ces vents terribles, qui les forêts décoiffent ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2017

Fuite en avant

Fuite en avant Il est de ces moments où l’on voudrait vraiment Avoir tort de penser et croire c’est trop tard Mais lorsque l’on entend ce que croient les puissants Plus encore on est, lors en plein cauchemar. L’espoir s’était levé, lorsqu’il y a deux ans Un accord était né, sur ce qu’il fallait faire Hélas il est mort né, à présent c’est l’enfer Qu’on prépare hélas, que verront nos enfants Certains se battent encore pour éviter le pire Mais jamais dans l’histoire il n’y eut changement Brutal et si rapide, que nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]