02 janvier 2017

Friches

Friches Le mur est gris et lisse, minuscule cuisine Par la vitre salie au loin on voit l'usine Assis devant la table la tête dans les mains Un homme s'interroge que sera donc demain ? Dans un coin a glissé la rouge banderole Où de ces ouvriers est inscrite la parole Est-ce un baroud d'honneur pour un combat perdu Un dernier coup de cœur pour des hommes vaincus. Pot de terre, pot de fer on connaît bien l'histoire Le pouvoir est ailleurs, le reste est dérisoire On a sucé leur sang et celui de la terre La mine est épuisée, on... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2017

Marionnettes

Marionnettes C’est le vent qui soufflait fort ce soir sur la lande Qui a emporté au loin mes plaintes et ma demande Lorsque j’ai déclamé debout face aux bourrasques Cet amour qui grandit à l’abri de mes masques. Car je n’ai pas le droit de braver l’interdit Qui fait de moi et d’elle de ces êtres maudits Que le sort a marqué de sa patte infâme En leur interdisant de paraître homme ou femme. Depuis ma tendre enfance ce qu’on a fait de moi Un serviteur d’un dieu qui ne parle qu’à moi Et ce qu’on a pour elle décidé une fois... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2016

Un simple geste

Un simple geste C'est un simple geste peu spectaculaire Une main sur l'épaule où on appuie un peu Une main qu'on presse, un clignement d'yeux Une joue qu'on caresse, un coude que l'on serre Ce n'est pas grand chose au milieu de l'épreuve Signe de compassion, partage d'émotion Avec les gens qui souffrent, marque d'attention De la part de tous ceux que les peines émeuvent. Quand les mots on cherche, qu'ils ne conviennent pas Alors un simple geste peut exprimer bien mieux La tristesse ressentie quand un autre s'en va... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2016

Acariâtre

Acariâtre   Il y a trop de gens à l'humeur acariâtre Qui ne trouvent plaisir qu'à critiquer autrui Incapables sans doute d'autre chose que de bruit Ils ne savent émettre que paroles saumâtres.   Pourtant on ne reçoit que ce qu'on sait donner Pour un jour être aimé il faut savoir aimer Et l'aura qu'on dégage elle va imprégner Tout ce qui vous entoure pour bien l'influencer.   Il y a dans la critique bien des choses utiles Si elle est prononcée dans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2016

Coucou

Coucou   Une écharpe de pluie vient fouetter mon visage Elle y cache les pleurs que je verse de rage J'avance sans rien voir dans ce brouillard épais J'avance en titubant tant je suis secoué.   La bourrasque glacée a givré sur ma joue Les larmes qui y coulent sont figées tout à coup Je ne sens plus le froid car c'est le feu en moi Une colère y bout plus forte chaque fois   Je marche dans le vent, brave les éléments La tempête en moi souffle bien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Angoisse

Angoisse Lorsqu'elle me tient et me prend à la gorge Je me sens impuissant et vidé de mes forces Toute énergie me fuit dans cette dépression Où je vois tout en noir et n'ai plus d'illusion Lorsqu'elle m'envahit étouffant ma raison J'en perdrais l'appétit, le sommeil et le rire Elle s'abat sur moi pour un oui pour un non Je ne connais pour moi pas grand chose de pire. A la seule pensée d'être un jour dans la poisse Voila que resurgit cette horrible angoisse Comment se libérer de ces idées funestes Qui s'accrochent à vous comme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Dans sa bulle

Dans sa bulle Jadis on frémissait aux malheurs qui frappaient Dans sa communauté ou dans son voisinage Les nouvelles allaient comme les papotages Le mal était si proche on était concerné. Les nouvelles du monde relevaient de l’ailleurs Ce qu’on ne comprenait nous faisait parfois peur Elles se véhiculaient au gré des bateleurs Qui les enjolivaient pour notre grand bonheur. Aujourd’hui désormais dès qu’un éternuement Perturbe le matin un grand ou un puissant Dès qu’une catastrophe s’abat aux antipodes On en est informé sur le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Usine

Usine Parce que je suis curieux, j’ai fait ces derniers jours Une incursion fugace dans un lieu sans amour C’est une vaste salle plus proche du hangar Que de la salle intime d’un restaurant, d’un bar Une foule se presse autour d’un grand buffet De plusieurs mètres de long plein de choses à bouffer Des cuisines du monde il y a à profusion Surtout de la chinoise je dois cette précision. On mange à volonté pendant des heures entières Tandis qu’on vous enlève très vite votre assiette Pour remplir à nouveau son estomac du reste Du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Cadres émouvants

Cadres émouvants Très sages dans leur cadre, aux beaux jours de leur vie Les voila ils m'entourent et tous ils me sourient Je cherche leur regard il est si plein de vie De ce passé figé, de tous ces jours enfuis. J'aimerai qu'ils en sortent et viennent me rejoindre Et déjà à mes yeux je sens les larmes poindre Les serrer dans mes bras, er les embrasser même Sentir auprès de moi tous ces parents que j'aime. Mais ils ne bougent pas, éternels spectateurs Alors c'est moi qui vais vers ce monde meilleur Quand je ferme les yeux que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

Cœur sec

Cœur sec Ce père un alcoolo, en plus un peu violent il lui a dit un jour t'es pas à la hauteur On ne veut plus te voir car tu n'as pas d'honneur Vas-t-en donc de chez nous, disparais oui vas-t-en ! Est parti sans un mot, avait-il le cœur gros En claquant la porte et ça a fait grand bruit Il est parti le père de lui plus de nouvelles Depuis qu'il est parti, la vie n'est pas plus belle. L'amante est infidèle, elle change de bras Il lui a dit ce bordel vas-t-en je n'en veux pas Je ne peux plus te voir car tu n'as pas de cœur ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]