05 décembre 2016

Angoisse

Angoisse Lorsqu'elle me tient et me prend à la gorge Je me sens impuissant et vidé de mes forces Toute énergie me fuit dans cette dépression Où je vois tout en noir et n'ai plus d'illusion Lorsqu'elle m'envahit étouffant ma raison J'en perdrais l'appétit, le sommeil et le rire Elle s'abat sur moi pour un oui pour un non Je ne connais pour moi pas grand chose de pire. A la seule pensée d'être un jour dans la poisse Voila que resurgit cette horrible angoisse Comment se libérer de ces idées funestes Qui s'accrochent à vous comme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Dans sa bulle

Dans sa bulle Jadis on frémissait aux malheurs qui frappaient Dans sa communauté ou dans son voisinage Les nouvelles allaient comme les papotages Le mal était si proche on était concerné. Les nouvelles du monde relevaient de l’ailleurs Ce qu’on ne comprenait nous faisait parfois peur Elles se véhiculaient au gré des bateleurs Qui les enjolivaient pour notre grand bonheur. Aujourd’hui désormais dès qu’un éternuement Perturbe le matin un grand ou un puissant Dès qu’une catastrophe s’abat aux antipodes On en est informé sur le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Usine

Usine Parce que je suis curieux, j’ai fait ces derniers jours Une incursion fugace dans un lieu sans amour C’est une vaste salle plus proche du hangar Que de la salle intime d’un restaurant, d’un bar Une foule se presse autour d’un grand buffet De plusieurs mètres de long plein de choses à bouffer Des cuisines du monde il y a à profusion Surtout de la chinoise je dois cette précision. On mange à volonté pendant des heures entières Tandis qu’on vous enlève très vite votre assiette Pour remplir à nouveau son estomac du reste Du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Cadres émouvants

Cadres émouvants Très sages dans leur cadre, aux beaux jours de leur vie Les voila ils m'entourent et tous ils me sourient Je cherche leur regard il est si plein de vie De ce passé figé, de tous ces jours enfuis. J'aimerai qu'ils en sortent et viennent me rejoindre Et déjà à mes yeux je sens les larmes poindre Les serrer dans mes bras, er les embrasser même Sentir auprès de moi tous ces parents que j'aime. Mais ils ne bougent pas, éternels spectateurs Alors c'est moi qui vais vers ce monde meilleur Quand je ferme les yeux que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

Cœur sec

Cœur sec Ce père un alcoolo, en plus un peu violent il lui a dit un jour t'es pas à la hauteur On ne veut plus te voir car tu n'as pas d'honneur Vas-t-en donc de chez nous, disparais oui vas-t-en ! Est parti sans un mot, avait-il le cœur gros En claquant la porte et ça a fait grand bruit Il est parti le père de lui plus de nouvelles Depuis qu'il est parti, la vie n'est pas plus belle. L'amante est infidèle, elle change de bras Il lui a dit ce bordel vas-t-en je n'en veux pas Je ne peux plus te voir car tu n'as pas de cœur ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

Traquenard

Traquenard C'est un chemin ouvert nul besoin de sésame Un chemin ordinaire où se perdent les âmes Une piste oubliée où beaucoup s'y s'égarent Un sillon très tenu sur les voies du hasard. L'abord en est tentant lors beaucoup s'y engagent Le sol en est égal, le pas y est facile Aussitôt engagé pourtant l'esprit vacille Des parfums entêtants descendent des nuages Les choses s'y compliquent comme on y progresse Qui sont désagréables même qui vous agressent Et pour y échapper il faut abandonner Un peu de sa fierté avant de tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2016

Douleurs enfouies

Douleurs enfouies Tu chantes dans ma mémoire Comme un rossignol Tu contes des histoires Grimaces de guignol Tu voudrais ranimer Des images enfouies Tu essaies de miner Comme une litanie Moi je veux oublier Ces moments de détresse Je veux les effacer Sous joie et allégresse Je ne peux revenir Réveiller ces blessures Il faut bien m'y tenir Cela seul me rassure Alors vas-tu te taire Petite voix sournoise Arrête donc ta guerre Et de me chercher noise Je peux trouver la paix Si je laisse derrière Le liquide épais De mes pensées... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

Fausse route

Fausse route Emporté par ta fougue, tu vas tête baissée Sans souci des dégâts qu’autour de toi tu fais, Tu n’es pas attentif aux autres, tu le sais L’énergie que tu as, elle est mal employée. Tu avances toujours au risque de piétiner Les intérêts des autres, leur sensibilité Tu penses avoir raison en toutes circonstances Sais-tu que tu as tort de ne faire confiance ? Ta volonté est ferme mais tu es un peu sourd Ecoute un peu les autres, tu en seras moins lourd Tu ne perdras jamais à respecter autrui Tu en recueilleras à coup... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

Un souffle

Un souffle J’ai senti dans mon cou un souffle indicible La menace est là et elle est invisible Tout à coup il fait froid et le regard se trouble Quand l’esprit est frappé, et que la peur redouble. Hier encore un ciel pur, l’horizon dégagé Bien tourné vers les autres, vers mille et un projets Mais soudain, mais voilà, que le destin décide Le verdict est tombé, la fin ou le suicide. Une simple analyse sur un papier glacé Qui dit le mal qui est, qui dit la vérité On ne peut se soustraire ni même se dérober Mais comment la nouvelle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

Le puits

Le puits Ce soir en te couchant tu fermeras la porte Tu essaieras d’oublier toutes ces années mortes Espérant de ces jours à venir qu’ils t’apportent Enfin un peu de paix, qu’elle te réconforte. Tu les a vu partir tous les tiens à la guerre Tu les a élevés pour finir sous les pierres Dans le jardin étroit qui se trouve derrière Quelques croix s’y élèvent comme autant de prières. Tous ces hommes vaillants, un mari et des frères Tous ces enfants frappés de balles meurtrières Tous ces rires et ces chants des fêtes saisonnières... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]