05 décembre 2016

Dans les airs

Dans les airs... De ses doigts aériens il caresse les cordes Les yeux tournés au ciel il guette quelque chose Paupières plissées il attend qu'elle morde La douce mélodie qui fait danser la rose. Elle flotte dans l'air en notes capricieuses Qu'il assemble songeur en harmonies rieuses Il jongle avec les sons comme d'autres avec quilles Les vibrations de l'air ressemblent à des trilles. Il va broder patient accordées à l'oreille Les variations joueuses de son morceau du jour Il est d'un autre monde dans l'océan merveille Des ondes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Soleil d'hiver

Soleil d'hiver Sur la terrasse ensoleillée la lumière rasante Etend loin les ombres des arbres dépouillés Le ciel est bleu acier, la bise est coupante Ce temps magnifique, il est aussi glacé. La terre est gelée et l'herbe a givré Tout à présent s'endort sous le froid hivernal Sont passées à présent les journées automnales On entre en saison de la neige en livrée. Des contrastes violents de soleil et de glace Quand entre les sapins on doit faire sa trace Que les lèvres gercées et la goutte au nez On aime néanmoins ces trop... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Première fois

Première fois Il monte sur l'estrade vivre ce grand moment Auquel il se prépare depuis ces derniers temps Sa main tremble un peu devant cet auditoire Il ouvre une page de sa nouvelle histoire. Sur le pupitre placé au centre de l'estrade Il pose un peu ému alors les quelques pages Il va lire à présent ses textes de ballades Inspirés du vécu de mille paysages. Les débuts sont timides, la voix hésite encore Un peu impressionné par les gens, le décor Au fil des mots des phrases il s'installe alors Une ambiance paisible et il prend... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Elan

Élan C'est un élan du cœur, langage informulé C'est un désir du corps si fort à peine né C'est comme une poussée aussi irrésistible Que peut l'être une flèche qui va droit sur sa cible Mystérieuse alchimie qui rapproche les êtres Mais cruel phénomène quand il n'y a de fenêtre Quand personne ne répond à la folle requête Quand rien ne se produit lors de ce tête à tête. N'est-ce pas un miracle quand les désirs s'accordent Qu'il veulent bien danser au son de même corde ? Il n'est besoin de mots sinon pour patienter Quand la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Marcher

Marcher Marcher, marcher, avancer Et quel que soit le pas Trop lent ou cœur qui bat Avancer, marcher, marcher Pour aller on ne sait Mais aller de l'avant Avancer droit devant Pour aller on ne sait Ne pas rester sur place Il n'y a pas de place Ici le cœur se glace Ne pas rester sur place Tendre vers un ailleurs Le temps est orpailleur De temps il n'est bailleur Tendre vers un ailleurs Ne jamais reculer, Et ne jamais céder Se battre pied à pied Ne jamais reculer Tu le sais d'où tu viens Le sais-tu où tu vas ? Mais pourquoi tu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

La toile de nos illusions

La toile de nos illusions Je veux tisser la toile des illusions perdues Elle sera si dense qu'on n'verra même plus Tout ce que l'on dépense en de si vains efforts Pour gagner ce qu'on croit être pour nous le port. C'est l'illusion de croire que c'est par ses seuls choix Qu'il fera dans sa vie ou bien chaud ou bien froid La trame est donnée depuis notre naissance On ne fait que la suivre avec quelque constance C'est l'illusion de croire que lors d'une rencontre C'est nous qui choisissons si on est pour ou contre Ce n'est qu'une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Angoisse

Angoisse Lorsqu'elle me tient et me prend à la gorge Je me sens impuissant et vidé de mes forces Toute énergie me fuit dans cette dépression Où je vois tout en noir et n'ai plus d'illusion Lorsqu'elle m'envahit étouffant ma raison J'en perdrais l'appétit, le sommeil et le rire Elle s'abat sur moi pour un oui pour un non Je ne connais pour moi pas grand chose de pire. A la seule pensée d'être un jour dans la poisse Voila que resurgit cette horrible angoisse Comment se libérer de ces idées funestes Qui s'accrochent à vous comme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Troubadour

Troubadour Il partira demain, à l’aube, au petit jour Il rabattra le drap sur le lit des amours Sa vie est ainsi faite il va de cour en cour Il n’est pas sédentaire, il n’est que troubadour Il chante ritournelle aussi le bel amour Les dames y sont fières en de jolis atours En tournoi leur conquête mérite le concours Un foulard, une fleur sera leur seul retour. Il charme de sa voix les belles au balcon Il rêve même d’elles il est un peu gascon Il sait se contenter de l’odeur du flacon A ne jamais franchir le bord du Rubicon. Sa... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

L'avis de nos enfants

L’avis de nos enfants Quand la terre sera un désert désolé Où la vie cherchera chaque jour son chemin Que sera sur le globe alors notre destin Qui pourra en ces temps alors nous consoler Pour n’avoir entendu ses grands coups de tocsin ? J’ai l’envie de crier rage et désespoir Le chant des baleines n’est plus qu’un souvenir Comme les grands navires sur le Guadalquivir Je m’assieds sur le porche alors quand vient le soir Pour goûter le présent par peur de l’avenir. Pourtant que je voudrai garder au cœur l’espoir De voir les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Où sont passés nos rêves ?

Où sont passés nos rêves ? Où sont passés nos rêves et nos grands bateaux blancs Qui cinglaient dans nos têtes leurs étendards au vent Où passés nos espoirs de voir le monde en trêve La violence et la haine se mettre enfin en grève ? Nous étions des enfants bien dopés au progrès Le monde était en marche il devait nous mener Vers la fin des famines et des épidémies Vers des peuples unis et pour toujours amis. Car ils voulaient y croire au sortir de la guerre Nos aïeux, nos parents survivants de l’horreur Le progrès était là pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]