12 juillet 2017

Angoisse

Angoisse Je voudrais la cacher l'angoisse qui me tient Que je ne le pourrais tant elle va et vient Lorsque je la repousse, elle cède un temps Pour m'envahir ensuite plus fort qu'auparavant. Cette vieille compagne qui m'a toujours étreint  Jamais son pouvoir en moi ne s'est éteint Même en arrière plan d'un moment plus intime Elle reste l'épée qui hélas l'envenime. J'aimerai m'en guérir mais guérit-on de soi ? Ce souhait je l'ai eu et tant et tant de fois Mais elle est chevillée au cœur de ma personne Solidement... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2017

Toute cette énergie

  Toute cette énergie  Jeunes filles et garçons, oh enfants pas très sages Votre agitation fait du bien à mon âge  Toute cette énergie de vos vies qui explosent Rejaillit bien un peu sur mon âme morose. À chaque instant un cri, une course, un jeu Rares sont les moments où vous calmez le jeu Où vous vous accordez un instant de repos Pour partir aussitôt, avez ça dans la peau. Quand la tête me tourne à voir tous nos ébats  Ma mémoire retourne à des années de là  Où j'étais moi aussi joyeux et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Maman

  Maman   La journée à l'école m'est apparue bien longue La cloche a sonné et je vais voir maman Car elle m'attendra à la sortie rue Longue Comme elle fait toujours depuis que j'ai trois ans.   Elle apportera je le sais mon goûter  Avec mon coca, mes biscuits préférés  Je les grignoterai me faisant câliner Je sais que ma maman aime tant m'embrasser.   Puis nous irons jouer dans le parc près de là  Je grimperai très vite à l'échelle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Preuves d'amour

  Preuves d'amour Que puis-je te donner encore comme preuve De cet amour pour toi, mets moi donc à l'épreuve  Mais pourquoi donc l'amour aurait besoin de preuves Quand il a avec nous vaincu bien des épreuves ? L'amour ne se démontre il se vit simplement Si en toi tu ressens la vague irrésistible Qui te porte vers moi que tu veux comme amant Les flèches de l'amour ont bien atteint leur cible. L'amour c'est un état ce n'est pas un statut Il ne porte de titre et ne veux de serment L'amour il se veut libre, ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Rions ensemble

Rions ensemble Je ris souvent de moi je crois que ça m'amuse Qui plus semble-t-il, cela plait à ma muse De me voir combiner tous ces mots dont j'abuse  Sans que l'inspiration ne déserte et ne s'use. Tout ce que l'homme fait est je sais dérisoire Quel que soit le projet, quelle que soit l'histoire Alors pourquoi pas moi sur mon pauvre écritoire  À chercher des sujets mais sans rêve de gloire ? Comme cela est drôle que d'ainsi m'obstiner À chercher des réponses, à explorer les cœurs  À chanter la nature,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Écume

  Ecume  Ce qu'on dit tous les jours dans nos conversations C'est l'écume du vide, ce ne sont des leçons  Mais voila ce qu'on veut c'est cela que l'on aime C'est de se rassurer de tartes à la crème. On veut se faire croire qu'on rêve d'aventure  Mais c'est l'ennui surtout que l'on a en pâture  On voudrait bien se dire qu'on veut de l'imprévu Mais c'est bien la routine que l'on passe en revue. Notre réalité on la veut simple et pure On veut que notre vie s'écoule et puis dure Sans mauvaises... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2017

Vous avez dit bonté ?

Vous avez dit bonté ? Donnez-moi aujourd'hui une ration d'espoir Une raison de vivre, une raison d'y croire Ne restez planté là dans votre tour d'ivoire Regardez ces humains en proie au désespoir, Descendez de l'Olympe où vous vous prélassez  À voir là sous vos yeux tous nos jeux ennuyeux Mettez fin pour le coup à cette cavalcade Si nos vies sont pour vous simple mascarade. Consentez à nous dire la seule vérité  Ou alors loin partez pour bien nous oublier Si jamais comme on dit vraiment vous exister Cessez... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Sur l'oreiller

  Sur l'oreiller J'ai vu dans une bulle voler deux libellules Elles tenaient entre elles un vif conciliabule Combien je me sentais à côté ridicule Car moi j'étais tout seul, ça c'était vraiment nul. J'ai vu dans la lunette voler deux alouettes Qui partaient dans les airs comme on part en goguette Combien elle paraissait ma vie bien désuète  À moi qui vivait là sans aucune amourette. J'ai vu dans un bocal nager comme au bal Deux poissons amoureux je le sais c'est banal Combien je me sentais à côté vraiment... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Point final

Point final Pour tous existe un terme, c'est certitude ferme Je le sens ce frisson qui court sur l'épiderme  Mettra un point final à ce qui apparut Qui un jour partira vers l'ailleurs inconnu. Pourtant je suis au monde, je le suis tout entier Comment donc accepter ce terme inéluctable  Comment sera sans moi cette réalité  Telle que je la vois différente et semblable À ce qu'elle sera pour ceux qu'ont dit semblables À ceux qui resteront tout autour de la table Avant que à leur tour ils ne quittent la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Le temps immobile

Le temps immobile   Même demain adviendra-t-il ?que la question paraît facile Que chaque jour se passe bien et on s'endort le soir tranquille Mais quand cela s'arrête-t-il ? Cette question n'est pas futile Il n'est besoin d'être érudit, à tout moment me semble-t-il.   Le temps me glisse sur la peau, comme sur des plumes fait l'eau Les heures passent sur ma carcasse, comme un galet fait sur la glace.   Mais que deviendrai-je demain ? Questionnement très... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]