05 juin 2017

Tant et si peu

Tant et si peu… J’ai vu la libellule au-dessus du marais Voler le papillon au milieu des genêts L’oiseau et ses voltiges quand il s’est élevé La graine du pissenlit que le vent emportait, J’ai vu le torrent fou au flanc de la montagne La cascade tomber en bas sur les rochers Le fleuve paresseux couler dans la campagne Le lac calme et tranquille dans le vallon caché, J’ai vu le feu flamber tout au cœur du foyer La lave du volcan qui en bas bouillonnait Des forêts disparues d’être incendiées La cendre rougeoyante du cigare entamé ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2017

Quand sonnera le glas

Quand sonnera le glas Quand sonnera le glas de toutes espérances Quand la douceur des jours aura pris un gout rance Quand ce sera trop tard pour avoir des regrets Quand on ne sera sûr qu’il y ait un après Les larmes couleront amères et acides Plus personne n’aura alors cet air placide De ceux qui se disaient et puis on verra bien En jetant l’avenir comme un os aux chiens. Quand tout sera changé qu’il n’y aura de retour Quand on n’aura de choix que dire qu’on est pour Quand on n’entendra plus que la voix de son maître Quand seront... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Pas facile

Pas facile Il est temps de chaos ouverts aux aventures Les quatre cavaliers y poussent leurs montures Les hommes sont muets, aveugles par nature A reconnaître à temps les pires déconfitures. Il est des temps troublés où les peurs se mélangent N’y sont plus entendues les trompettes des anges Les hommes y sont sourds et hélas ils se rangent Aux pires solutions quand cela les arrange. Il est des temps maudits où les colères grondent L’inquiétude est lourde et l’angoisse est profonde Les hommes ne comprennent ce sur quoi elles se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

On n'est plus à la fête

On n’est plus à la fête Bien sûr tu me diras reviendra la lumière Bien sûr après l’orage, ce sera du beau temps Cela je le croyais du temps où les prières Pouvaient me laisser croire que quelqu’un nous entend. Bien sûr il y a pire si tu regardes bien Bien sûr tu peux me dire tout ne va pas si mal Cela j’aurais pu croire en un temps plus normal Où existaient encore entre tous quelques liens. Pour sûr je te le dis je ne crois plus en rien Même si je l’espère faire encore le bien Où sont les perspectives de plus beaux lendemains... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2017

Pas Charybde si Scylla

Pas Charybde si Scylla J’ai perdu mon latin dans de sombres cuisines Au milieu des tambouilles qui tous les jours nous minent J’ai perdu ma boussole, où est passé le Nord Quand tout le monde parle et quand autant ont tort. Je ne vois plus le cap d’aucune péninsule Quand la haine avance et la bonté recule Je ne sais plus très bien, plus en quel alphabet Je dois lire et entendre tout ce qui me déplait. Je cherche la lumière parmi tous ces brouillards Que répandent à plaisir des gens bien trop bavards Je voudrai démêler l’écheveau... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2017

Tranquille

Tranquille   Installé dans sa vie et content de son sort Il n’a jamais songé à s’embarquer à bord De monter en galère pour quitter son vieux port Sa devise est je reste avant tout et d’abord.   Pourquoi aller chercher ailleurs et autre chose Il goûte la saveur, l’odeur de l’eau de rose Il n’a pas de besoins, ici il se repose Chaque jour il le peut, il va rester en pause.   Dans ce temps immobile à l’abri des soucis Des grandes turbulences, il est en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2017

Les yeux émerveillés

  Les yeux émerveillés   Il regarde le monde les yeux émerveillés Il sortira du songe pour mieux se réveiller Si tout n’est pas mensonge il devra le payer De n’avoir vu l’immonde caché sous la beauté.   Car tout a son revers et il n’est pas très net La beauté est cruelle, le laid peut être bon La réalité elle ne fait tant de façons Vient toujours le moment où on paye sa dette.   Je sais bien tout cela et j’en prends mon parti Je veux bien la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2017

Ventre affamé

  Ventre affamé…   Il est plaisant à voir jeunesse triomphale Langage policé et sourire vainqueur Oh combien de séduire il a toujours à cœur Méprisant les critiques, ignorant les cabales.   Il a toute la force d’un futur grand leader Qu’y-a-t-il sous l’écorce y trouve-t-on un cœur Il bouscule les lignes de tous conservateurs Son projet il présente comme très novateur.   Il a en face d’elle une vraie combattante Qui cache bien son jeu, langage... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2017

Lumières froides sur la neige

Lumières froides sur la neige De grands éclairs bleutés posés sur un drap blanc Aussi bleus que des yeux bordés de cils charmants On devine bien l'eau frangées des grandes tiges Des plantes que l'hiver encore un peu fige. La neige enveloppe encore les paysages Mais déjà déchirée par la fonte des glaces On voit des arbres au loin qui sont en bonne place Pour montrer le chemin, l'invite au voyage. Dans tout le bleu saphir des grandes traînées bleues On aimerait plonger on s'y sent bienheureux Il y a tant de paix... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2017

Les sentinelles

  Les sentinelles Leurs cinq troncs sont épars et scarifient le ciel Ils sont comme des mâts dépouillés de leurs voiles Ou comme d'attentives et maigres sentinelles Qui prieraient de leurs doigts tendus vers les étoiles  Et leur pied est noyé dans de la neige fraîche Laissant apercevoir d'ocres coulées de terre Leurs ombres projetés la noircissent et la lèchent  En soldats de l'hiver ils se dressent volontaires. Dans ce silence nu que rien ne vient surprendre Ni le chant des oiseaux, ni le vent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]