14 juillet 2017

Plus de cris

  Plus de cris Que sont-ils mes écrits  In fine que des cris Ne seraient-ils que bruits Quand même ils seraient fruits De mes vies bousculées  De nos vies acculées  Questions multipliées  Ou espoirs désolés  Impuissant le poète  Qui ne peut que crier  Ou bien alors chanter Ce qu'il croit vérités  Alors que tous ces cris Et aussi ces écrits  Pourraient être inutiles Si l'amour si fragile Pouvait être la loi Pour toi comme pour moi Planer comme un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2017

Une lettre

  Une lettre Surprise que voilà est-ce bien une lettre ? Cela faisait longtemps bien des années peut-être  Que je n'avais reçu par cette étrange voie  Ces nouvelles attendues qui me viennent de toi. Finis les SMS, les mails et les textos En es-tu revenue à écrire des mots Sur du papier sans doute et avec un stylo Qu'est-ce donc qui motive cet exploit rigolo ? Quand j'ouvre l'enveloppe à l'aide d'un couteau Vois-tu les ouvre-lettres j'en ai pas, pas de pot, Je sens un doux parfum s'échapper tout de go ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2017

Les fausses quêtes

  Les fausses quêtes  Combien sont-ils nombreux tous ceux qui l'ont cherchée Cette source magique des grands pouvoirs cachés  La source susceptible de les leur conférer  Richesse et puissance dont ils ont tous rêvé. Ils s'en allaient en quête de ce glorieux trésor  Au bout ils ne trouvaient trop souvent que la mort C'était hélas toujours tous les plus valeureux Qui prenaient ce chemin qu'ils pensaient si heureux. Car ils ne pouvaient croire à la réalité  Si cruelle et crue qu'elle les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2017

Au bout de mon nez

Au bout de mon nez Je regarde le ciel et n'y voit que du bleu Aussi bien des nuages quand c'est le ciel d'orage Et la nuit je contemple ces cieux si plein d'étoiles La lune et ce halo dont j'aime qu'il la voile. Si je ne connaissais du monde et ses mystères Que ce que mes seuls yeux alors pour moi éclairent  J'invoquerai les dieux pour dissiper mes peurs Ou pour donner du sens à toute sa splendeur. Seule la connaissance nous permet de comprendre De voir un peu plus loin que le bout de son nez Mais il faut pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Ces chers disparus

Ces chers disparus Je n'ose réveiller tous mes chers disparus Tous ceux qui avant moi ont si longtemps vécu  J'ai trop peur d'affronter à nouveau ce chagrin Qui à leur seule pensée déjà mon coeur étreint. J'admire ces poètes qui eux les ressuscitent Avec tant de bonheur qu'on les voit bien revivre Leurs gestes familiers et même leurs odeurs Leur tendresse versée du trop plein de leurs coeurs. Ils revoient des images des scènes d'autrefois De ces temps où famille faisait encore loi Pour moi mes souvenirs ce sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Prodiges

Prodiges J'ai pleuré d'émotion devant le beau spectacle Pourtant je le crois bien je craignais la débâcle  Faire de tout un stade un orchestre classique C'était une gageure pour le moins fantastique. Le prodige ce fut que de la réussir  Le cadeau ce fut bien de savoir nous l'offrir Grandiose conjonction de tous ces arts sublimes Musique, chant et danse furent mis en abymes. Combien je me méfie de ces grands étalages  Le grandiose ne naît que fruit de circonstances Sans doute qu'elles étaient hier soir... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2017

Urgence

Urgence Les belles envolées de l'amour qui appelle La belle nostalgie, souvenirs qu'on rappelle Cette saveur enfuie quand la vie était belle Mémoires oubliées qui un jour se révèlent, Mais vivre le moment, première découverte Comme à cet âge tendre la vie était ouverte Ressentir le frisson pour la première fois Éprouver très intense c'est son premier émoi  Quand tout était nouveau sans point de référence  Pas de comparaison pour gâcher l'existence Quand on pouvait tout vivre et en pleine innocence Sans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Les milles voies

  Les mille voies Quand de mille flèches tu vois ton cœur percé  Quand de mille avanies tu sais ta vie blessée  Quand de mille échecs ta route est jalonnée  Quand de mille amours tu as été privé, Tu nourris des rancœurs à défaut de regrets Quand de mille cadeaux tu as été l'objet Quand de mille bravos tu as été fêté  Quand de mille caresses tu as été gâté  Quand de mille succès tu as été comblé  Tu penses très normal tout le bonheur donné  Quand de mille questions l'esprit... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

L'œuvre est partage

L'œuvre est partage Le but de tout artiste est d'être au diapason Des émotions subtiles qu'il ressent tout au fond Et toute vibration qui le met en tension Il la restituera dans sa composition Il devient un passeur quelle que soit son oeuvre Des mille impressions que la vie met en oeuvre Il traduit comme il peut à sa seule manière  L'émotion qui existe à travers sa matière. Ainsi le musicien l'exprimera en sons Ce sont ses variations qui en ondes seront Le peintre à ses couleurs et avec précision  Il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Résurrection

Résurrection  Un rayon de soleil qui traverse la vitre Illumine la pièce d'une couleur de miel Tout soudain sur le bois la lumière qui vibre Fait chanter tous leurs tons les plus immatériels. Le ciel s'est invité au cœur de ma demeure En chassant sur le champ les plus vilaines ombres Dissipant la tristesse comme elle s'y attardait Par ce chaud des rayons qu'alors il a dardés. Ouvrir grand les fenêtres, chasser cet air vicié  Par trop de pleurs versés il faut tourner la page Le beau temps dans la vie qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]