08 juillet 2017

Pour ce qu'elle est

  Pour ce qu'elle est Pour l'infini douceurs de sa main sur ma peau Pour l'étrange chaleur lors au bas de mon dos Pour la caresse laissée en guise de cadeau Pour toute la tendresse dont je suis le héros  Je l'aimerai aussi jusqu'au dernier repos Pour ces mots à voix basse murmurés à propos Pour ces gestes amoureux esquissés sans un mot Pour ce don qu'elle fait de son coeur, ce joyau Pour l'enfant qu'elle a fait qui est bien le plus beau Je l'aimerai toujours ce sera jamais trop Pour ce qu'elle est au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Sous surveillance

  Sous surveillance Par pure bienséance ou vraie bienveillance Je m'apprête en fait à leur faire confiance À leur accorder foi, à leur donner leur chance Pour gérer comme il faut les affaires de France. Du fait de l'expérience, un peu garde prudence Mandat leur est donné ils sont sous surveillance Qu'ils fassent leur preuve, bien finie la danse Qu'ils se mettent au boulot car il y a urgence. Ils sont très sympathiques et ils ont une éthique  Ils semblent un peu novices pour ça on les critique Ils ont pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Si tout cela t'ennuie...

Si tout cela t'ennuie Un jour ressemble à l'autre, où est le changement Cette impression est nôtre devant le cours du temps Ceux qui n'ont de projet que durer simplement Les premiers à s'en plaindre ce sont eux trop souvent. La vie ne te change que si tu vis vraiment Sinon elle glisse comme l'air dans le vent Bouscule un peu ton train, pour qu'il quitte son rail Prend donc l'aiguillage, sort des chemins de drailles. Tu vivras mille vies si tu agis ainsi À défaut tu mourras dans ton ennui confit Il n'y a d'aventure... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Des jours avec et des jours sans

Des jours avec et des jours sans Il y a des jours où tout s'embrume Même le cerveau qui s'enrhume Aucune idée qui s'y allume  Pas un petit rêve qui y fume. Des jours où tout semble en panne Aucune piste quand tout se fane On fait la liste des mots qui clament Aucun écho si on se damne. Ces jours sont gris, ces jours sont vides On est trop pris et trop lucide Les rêves viennent en mots avides Lorsqu'on est libre en terre aride. Alors on se roule en boule Espérant que l'idée déboule  Qu'à nouveau la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Viens t'asseoir

Viens t'asseoir Laisse tomber camarade et vient oublier la camarde Ils sont partis où on ira, la mort tu sais elle est pillarde Assez ami de ces bravades, ça sert à rien de se fâcher  Comme tu sais ne t'y hasardes car tu pourrais bien l'attirer. Laisse tomber camarade pour cette fois on s'est sorti Du traquenard, de l'embrassade de cette amante inassouvie  Vient donc près de moi et bavarde, des belles choses de la vie Garde ton souffle et regarde, les bons moments qu'elle nous envie. Laisse tomber camarade,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Des perles rares

Des perles rares Dans les débris amoncelés parfois se cachent des perles rares Il y a des vies bouleversées où les bons moments sont avares Bien des trésors ne sont trouvés car sous des gravats ils reposent Les coeurs tu sais les plus précieux sont rarement sous champs de roses. Ne te fie pas à l'apparence tout ce qui brille n'est pas or Tu comprendras la différence quand tu en auras du remord Le matériau le plus solide c'est bien celui qui va durer  Si sa surface n'est pas lisse c'est qu'il a beaucoup enduré. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Dame Chance

Dame chance Si tu l'appelles à grands cris Tu risques fort de l'effrayer Tu sais la chance elle est craintive Il te faut bien l'apprivoiser. Si t'en exige trop de prix Tu risques bien de l'agacer Sais-tu la chance elle est rétive  Il ne faut pas l'indisposer. Si t'en attends trop les fruits Tu risques alors de la chasser  Tu vois la chance elle est furtive Il ne faut jamais la forcer. Si tu patientes sans un bruit Tu risques peut-être de l'attirer La chance est aussi lascive Il te faut un peu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Jamais je ne me lasse

Jamais je ne me lasse M'en lasserai-je un jour ou sera-ce elle Qui ne me portera plus à tire-d'aile Quand nous fimes rencontre, j'étais déjà âgé Très loin de l'innocence de mes jeunes années. Quand je l'ai embrassée, était-ce impudence Je n'avais deviné toute son exigence Elle s'est emparée avec quelque impatience De ma vie jusqu'ici si pleine de prudence. Dans ce compagnonnage qui depuis fort nous lie Je sais ce que j'y trouve mais elle, elle ne le dit Tout ce qu'elle me donne j'en connais bien le prix Mais ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Comme un vol de vautours

  Comme un vol de vautours Quand l'ombre des vautours plane sur la montagne Quand pâlit le soleil sous leurs ailes immenses Quand ces hordes d'oiseaux traversent la campagne Que dans l'air surchauffé leurs silhouettes dansent On rentre les épaules comme des étrangers  On a un sentiment d'un ancestral danger Même si les charognes sont leur seul intérêt  On se sent une proie pour leurs becs acérés. Puis on les voit s'abattre sur une vache autour Lorsque d'autres posés semblent attendre leur tour Tandis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Une page se tourne

Une page se tourne Chaque fois dans la vie qu'une page se tourne Ou que vers son passé alors on se retourne On a ce sentiment de ce qu'on a perdu Des choses précieuses qui ne reviendront plus. Dans cette transition qu'on ne maîtrise guère  Entre ces deux vécus chacun à leur manière  On franchit la porte sans percevoir le seuil Sans comprendre de quoi alors on fait son deuil. Ce n'est que plus tard par la fenêtre ouverte Qu'on peut  évaluer les gains ou les pertes Qu'on nourrit des regrets ou qu'on est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]