25 juillet 2017

Premier jour

Premier jour Elle m'a pris par la main, je m'en souviens très bien C'était un beau matin de la fin de l'été  Elle m'a dit on y va, tu n'es plus un bébé  Tu as l'âge de l'école, tu verras c'est très bien. J'étais un peu inquiet de quitter la maison Je n'allais au village qu'en rares occasions Je n'avais jusqu'ici pas quitté ses jupons Elle était le monde pour ce petit garçon. En chemin on rejoint d'autres enfants du coin Quelques uns sont en pleurs on leur dit de se taire Le chemin de l'école n'a pas l'air de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2017

Brin d'herbe

  Brin d'herbe Le timide brin d'herbe qui pointe vers le ciel Au milieu de ses frères lui même au pluriel Respire la lumière et boit cette eau de pluie Son destin est si simple c'est de rester en vie Pour nourrir quelque bête le cycle est écrit  Dans la chaîne des vies qui dévorent des vies Puis retournent à la terre de tous temps c'est ainsi Qu'elle se renouvelle et s'entretient la vie. Quand l'homme de tout ça prétend qu'il se libère  Seulement il retarde l'arrivée de l'hiver Il ne respecte pas les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2017

Des gestes dérisoires

Des gestes dérisoires  Je pourrais déclamer des voeux de liberté  Je pourrais m'enflammer contre toute injustice Je pourrais bien braver les pouvoirs imbéciles Et dire à la camarde de réduire sa liste Je pourrais bien pleurer les larmes de mon corps Aussi prendre les armes de l'amour plus encore Je pourrais me traîner à genoux, supplier Ou courber mon échine pour pitié implorer Que ça ne fléchirait ses desseins intangibles Que ça n'infléchirait sa course irrépressible  Que ça n'exercerait même aucune... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2017

Petit matin

  Petit matin Quand au petit matin au ciel pâlit la lune Tandis qu'à l'horizon une clarté s'allume J'ouvre grand mes volets pour boire la lumière  D'un soleil renouveau éclairant ma chaumière. Je respire un grand coup l'air chargé de rosée  Je hume les effluves de ces senteurs mouillées  Je m'emplis la poitrine de bien grandes goulées  La brume là se traîne que le vent va chasser. Ce moment magique d'un jour nouveau qui naît Me nourrit de l'espoir de la vie ranimée  Tout redevient... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2017

Le pari

  Le pari Collé à la paroi comme est un bernacle Ce n'est qu'un homme sa volonté renâcle  Est-il tétanisé par la difficulté  Ou va-t-il se lancer vers la prise espérée ? Sa progression est lente un peu entrecoupée  De ces pauses marquées car il doit étudier  Au flanc de la falaise, où poser le pied Quelle aspérité, il pourra agripper. Comme au milieu du gué, il peut plus reculer Il ne peut que grimper au risque de tomber Tout doute il le chasse, il ne voit que le but  C'est là son seul... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2017

Dans le vide profond

Dans le vide profond Aux éternels anneaux de ces constellations Crochés comme joyaux sur le vide profond Aux spirales infinies des galaxies sans âme Où vivraient qui le sait quelques autres quidams. Les questions sans réponse vers les cieux muets La terre qu'on défonce pour voler ses secrets Les abysses effrayantes des océans bleutés  L'autre qui nous attire mais peut nous repousser Un monde si absurde quand on veut le réduire  À l'échelle de l'homme qui sont destin veut fuir Écrasé par l'immense de ce qu'il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2017

Haut et bas

Haut et bas Mais qui vois-je à ton bras que je ne connais pas Épaule contre épaule aussi du même pas Vous semblez si complices et je n'existe pas J'avais secret espoir que de compter pour toi. Les flèches de l'amour sont lancées au hasard Et sèment dans nos vies comme un sacré bazar Quand les coeurs qu'elles frappent ne sont à l'unisson Qu'elles ne réunissent la fille au bon garçon. Celle que j'ai reçue venait de ton regard De ces yeux aperçus depuis ce fameux soir Où je t'ai rencontrée sur le même trottoir Ton... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2017

Chut...!

Chut...! J'en ai plus qu'il m'en faut, vraiment des tombereaux Ne les épuiserai du berceau au tombeau Peut être ces bandits qu'ils auront bien ma peau Comment donc les choisir quand ils sont tous si beaux. Que je cherche la rime, pas forcément qui frime Celle que l'on arrime au vers pendant qu'on trime Que j'essaie celui là parce qu'il sonne bien Ou bien plutôt cet autre et son air de vaurien, Que j'en préfère un plus aristocrate Qui peut être ira pour ce thème qui date Ou qu'au sein de l'argot j'en vois un qui me... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2017

Chaque jour

Chaque jour Si tu comptes les jours comme le goutte à goutte Ce supplice chinois que tant de gens redoutent Si le temps n'est pour toi qu'une chose qui passe Et la vie une course qui déjà te dépasse  Demande-toi un peu pourquoi alors tu stresses Pourquoi toujours le temps est pour toi ce qui presse Pourquoi ces objectifs dont tu sais qu'ils t'agressent N'aimerais-tu donc pas que cette pression cesse ? Arrête de penser toujours aux lendemains Prend une simple pomme et tiens là dans ta main Regarde alors ce fruit... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2017

Ralentis !

Ralentis ! Serait-ce une fois, attardes-toi un peu Là sur ce que tu vois, que tu as sous tes yeux Vois dans toute chose sa part de merveilleux C'est un point de départ, pour pouvoir être heureux. Tu cours sans t'arrêter mais tu cours après quoi Quel est le but final de cet élan sans joie ? Tu te laisses entraîner par d'autres mouvements Que ce que cette vie offre à tout moment. Poses-toi donc séant, suspens déjà ton pas Apprends le ralenti, le rythme ressenti De ta respiration qui ne s'arrête pas Mais qui a tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]