19 août 2018

Rose de Noël

  Rose de Noël. Une fleur d’hellébore  Dans les frimas d’hiver  Que demander encore Que ce cadeau offert  Le satin de ton corps Brillant dans la lumière  Rêver de toi d’abord Belle flore glaciaire. Quand se lève une aurore Une promesse en l’air C’est toi mon beau décor Jolie rose d’hiver. Pierre-Jean BOUTET cambredaze.canalblog.com
Posté par Pierre Boutet à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2018

Égratignure

Égratignure. Si mon coeur s’égratigne Aux lances de tes peurs Que ta plume chagrine Couche en rouge couleur Quand tu deviens câline  Que reflux la douleur Lors sonnent les mâtines  Dans l’aube du bonheur. Et si tu es mutine Toute pleine d’ardeur  Je gravis tes collines Pour goûter au meilleur. Pierre-Jean BOUTET cambredaze.canalblog.com
Posté par Pierre Boutet à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Échappatoires ?

  Échappatoires ? Ah, se laisser glisser dans un chaud bain de mousse  Ne plus sentir sur soi qu’une caresse douce S’abandonner heureux, un peu se prélasser  Détendre tout son corps et son cœur oppressés. Grappiller ces secondes, un instant hors du monde Être dedans cette eau si envahie de mousse A l’abri un moment du temps et ses secousses Dans une parenthèse que l’on voudrait féconde. Entrer dans cette grotte aux couloirs millénaires  Être dans sa fraîcheur comme en ces temps primaires Sans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Ne réhabilitons surtout pas le martinet

  Ne réhabilitons surtout pas le martinet Jadis il y avait au mur dans les maisons Un petit martinet dont usait à foison Chaque fois qu’il fallait faire entendre raison Aux désobéissants qu’ils soient filles ou garçons. C’était un vrai fouet, employé à fesser Tous ceux qui lors ensuite avaient à confesser Leurs petites erreurs comme leurs mauvais coups  Sans pouvoir prendre hélas leurs jambes à leur cou. Il avait des lanières qui laissaient sur la peau De longues traces rouges qui cuisaient sans repos ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Soirée d’opera

Soirée d’opéra  Maudit Gobelin tu te crois malin Tu n’es le sais-tu qu’un fieffé gredin Quand j’entends ton rire grincer le matin Je sais que Satan ne peut être loin. Ta mine réjouie quand tu vois ces ruines Tes yeux qui pétillent devant les victimes Ta danse obscène sur tous les décombres  Ton jeu pernicieux qui se joue dans l’ombre. Où est donc passé l’archange Michel T’aurait-il donc fait comme la courte échelle  Où est son épée, son manteau de lumière Qui peuvent éloigner de nous ces misères ? ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Cette face ci ?

Les facéties de Pierre. Cette face ci ? Il nous faut bien parfois se regarder en face, un jour faut faire face à notre triste face, quelle que soit la face, est ce cette face ci ? Ou cette farce là ? Car on a tant de faces, celles toutes en surfaces, et ce quoi que l’on fasse, il n’y a rien qui y fasse. On porte tant de masques pour faire bonne figure, parfois même un casque pour faire face au pire. Mais la face cachée de notre moi intime, elle reste masquée par l’écran de fumée. Sauf face au danger parfois ça se fissure, et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2018

la cause est entendue

  Réhabilitons le coup de pied au cul La cause est entendue ! Qui n’a un jour ou l’autre cette phrase entendu Je crois bien qu’il mérite un coup de pied au cul Pour dire que le sire se montre mollasson Et aurait bien besoin d’une bonne leçon. On en voit qui se traînent sans se donner du mal Sont toujours à se plaindre que pour eux tout va mal On aurait envie de leur dire c’est normal Tu ne fais vraiment rien pour entrer dans le bal ! Et pour les stimuler, il faut les secouer En allant même parfois jusqu’à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Les appétits sauvages

  Les appétits sauvages Je pourrais tout repeindre aux couleurs optimistes Et traiter de fâcheux ceux à la mine triste Je voudrais croire encore que nous sommes en piste Tout n’est-il pas permis quand on est un artiste ? Voir les beaux arc en ciel dissimuler les ruines Et cacher la misère sous une douce bruine Je voudrais bien rêver à notre bel éden Et ne pas voir partout que triomphent les haines. Que j’aimerai chanter les actes de bonté  Et les dire plus forts que toutes les violences Que je voudrai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Rodéo

  Réhabilitons la bête à deux dos, Rodéo. Ce fut longtemps mystère lorsque j’étais marmot De savoir ce qu’était cette bête à deux dos Les adultes en parlaient souvent à demi mot Déguisant par malice sur elle leur propos. J’ai feuilleté les pages de l’almanach Vermot En y cherchant la clef de ce secret si clos Jusqu’à ce que enfin je devienne un ado Qui se mit à rêver à la bête à deux dos. Je compris que jamais ne fallait se mettre à dos La fille avec qui on veut être à deux dos Ce n’est pas semble-t-il en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Guinguette

  Guinguette. C’était au bord de l’eau et vous voyez la scène  C’est au siècle dernier sur le bord de la Seine Ombrelles et calicots et paniers en osier Sur une herbe de rêve posés pour déjeuner. Sous des ombres propices parmi les pâquerettes De bien beaux jeunes gens tous partis en goguette Et en toile de fond l’abri d’une guinguette Des bruits d’accordéon et les robes volettent. On entend bien des rires dans les conversations Tandis qu’au fond des verres tintent quelques glaçons  Ici on aperçoit la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]