14 mars 2017

Petit lever brumeux

  Petit lever brumeux A travers les volets que la lumière perce Je les entends piailler les oiseaux que l'averse Qui vient de s'épancher affole et disperse  Dans le petit matin leurs pépiements me bercent. À peine réveillé les yeux encore voilés  J'approche hésitant la machine à café  Pour pomper ce nectar qui peut si bien m'aider Moi qui suis si hagard toujours à mon lever. C'est comme un entre-deux, une parenthèse  On quitte le sommeil mais on n'est pas à l'aise La brume est toujours... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2017

Le compte à rebours

Le compte à rebours   Combien faut-il de temps, combien de millénaires Pour transformer la terre sous l’effet des saisons Combien l’homme a mis lui de temps pour le faire Du fait de ses excès et de sa déraison ?   L’homme toujours pressé toujours écartelé Entre son grand désir d’améliorer son sort Et puis sa répugnance à troubler son confort Mais toujours animé par son avidité.   L’homme apprenti-sorcier qui innove et avance Sans se donner le temps... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2017

Laura

  Laura   Elle est apparue entourée d’une auraQuand dans le contre-jour elle s’avança Laura Auréolée ainsi sa silhouette étaitPortée par la lumière de ce matin d’été.   Une grâce légère émanait de ses gestesA peine dessinés dans ce troublant décorJe voyais ses cheveux qui brillaient comme l’orLaissant imaginer un corps aussi céleste.   Comme elle s’avançait à chacun de ses pasSe dévoilait ses traits un peu plus davantageJe découvrais alors tous ses beaux avantagesJ’en fus si fort séduit que j’en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2017

Tout feu, tout flamme

  Tout feu, tout flamme Êtes-vous comme moi fasciné par les flammes Elles sont insaisissables, changeantes lames Comme elles sont ardentes et pourtant si fugaces Tour à tour sont lumières et sont langues voraces. De flamme on le sait il y a plusieurs sortes Celle qui peut surgir d'une vie déjà morte Celle qui vous anime quand vous êtes à la porte De la femme aimée et que l'amour vous porte. Celle qui vous dévore comme bouffée d'envie Quand tout ce qui vous tente se refuse aussi Celle qui vous emporte sur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2017

Processus

Processus C'est une fulgurance qu'une image ou un mot Trace en incandescence au fond de mon cerveau Je n'ai alors souvent qu'à tirer sur ce fil Pour dévider l'histoire qui bientôt se faufile, Je n'ai pas à chercher, cela naît ou ce n'est Surtout ne pas forcer mais se laisser aller Car c'est alors mon doigt qui court là sur la page Pour inscrire les mots issus de cette image. Intriguant processus, inquiétant en sus D'où viennent donc ces vers et tous ces mots pourquoi, Je n'ai pas fait de choix, juste laissé dessus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2017

Coups de main

  Coups de mains Que serai-je sans toi la pulpe de mon doigt Qui tapote l'écran où j'inscris mes émois  Que serai-je sans vous mes mains, pouce et index Agiles compagnons co-auteurs de mes textes ? Sans ces petits outils, serviables, disponibles Que serait ma pensée elle manquerait sa cible Les mots qui naissent au sein de mes moindres pensées  Jamais ne trouveraient lors à s'évacuer. La moindre écorchure, ou modeste blessure Est déjà une gêne qui freine ma nature Que deviendrai-je alors si je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2017

Mille milliards de nouvelles façons

  Mille milliards de nouvelles façons   Miracle avec sept notes on brode des morceaux Des musiques du monde et ce à l’infini Miracle avec des lettres au nombre de vingt six On jongle avec les phrases, et en milliers de mots   Avec les couleurs celles de l’arc en ciel Variables autant qu’on veut, même artificielles On peint de ces tableaux qui provoquent l’émoi Ou rencontrent un écho au plus profond de moi   Encore avec saveurs puissantes ou... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2017

Les pots cassés

  Les pots cassés   Derrière tous ces bruits qui montent à la surface Les entends tu mon cœur dessous ta carapace Tous ces gémissements venus des profondeurs Qui naissent dans le monde en ces jours d’horreur ?   Tu souffres à les entendre, tu te sens impuissant Etouffé par cet ordre qu’arbitrent les puissants Insensibles qu’ils sont aux misères et au sang Abrités dans des tours comme ils sont indécents.   Méfie-toi quand ils tentent que de te faire... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2017

Capharnaüm

Capharnaüm    J’aurai mille raisons de crier ma colère Et bien mille façons de quitter la galère Ou de baisser les bras, de me montrer moins fier De me décourager devant cette misère,   Quand tous les cris se perdent comme des bruits de fond Dans le grand maelstrom des communications Qu’un drame écrase l’autre et ne prend plus de place Qu’un but qui est marqué sous le hourra des masses,   Rien ne sert de hurler dans ce capharnaüm Cela n’écorche... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2017

Nous sommes nos rêves

Nous sommes nos rêves   Nous sommes nos pensées et nous sommes nos rêves Finalement du vent qui poussière soulève Combien est impalpable ce qui fait notre sève A quel point est fragile cette existence brève.   Quand je vois de ces hommes gonflés de leur orgueil Qui ont cette illusion du haut de leur fauteuil Qu’ils sont très importants quand ils sont tape-à-l’œil Quand comme tous les autres les attend leur cercueil   J’ai vraiment l’impression que l’on a... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]