06 janvier 2018

Jours de fête

Jours de fête   Assis près du sapin, encore enluminé Après ces jours de fête, tous emplis de gaieté Je songe à mes enfants tous si préoccupés Par leurs vies bien trop pleines de problèmes à régler.   A ces petits enfants insouciants et gracieux Courant, criant, jouant, sans souci de demain Les voir si confiants, s’en remettre à nos mains Pour préparer un monde plus accueillant pour eux.   À vivre ce présent, je devrais être heureux D’être ainsi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2018

haut et fort

  Haut et fort La chose inavouée que j’ai profonde en moi Cette peur sans contours qui rôde et qui ronge Celle qui me surprend au beau milieu des songes Cette menace sourde qui ne me lâche pas, S’il n’y avait cette ombre, présente et cachée  Tapie dans la pénombre, qui venait tout gâcher  Ma vie serait si belle sans ces mauvais reflets Ma joie comme hirondelle pourrait mieux s’envoler. Mais je l’entends sonner c’est comme une alerte Je ressens une urgence, une crainte de perte Je sens d’accumuler tous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2018

Montrer l’horreur

  Montrer l’horreur Ma plume joue les Cassandres plus souvent qu’à son tour Je sais, elle vous assomme de peu plaisants discours Pourquoi galope-t-elle comme ces cavaliers Hérauts d’apocalypse et porteurs de dangers ? Elle sait s’amuser à chanter la tendresse Elle ne répugne pas à parler de caresses À louer la nature et toutes ses largesses À moquer un peu l’homme et toutes ses faiblesses. Si elle avait le choix elle vivrait dans un monde D’amour et de beauté sans compter les secondes Dans cette éternité de joie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2018

Champs de neige

Champs de neige J’ai marché ce matin dans de grands champs de neige Et chacun de mes pas semblaient en terre vierge Avec ce sentiment d’être un explorateur Qui foulait le premier un tout nouveau secteur. Personne à la ronde, seul le soleil donnait Et les forêts autour de grands sapins plantées  Quelques traces laissées par les bêtes sauvages Dessinent à la surface, leurs familiers passages. Peut-être était-ce ainsi, aux anciens temps du monde Une nature intacte livrée à elle-même  Sans cette main de l’homme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2018

Pouvoir nucléaire

  Pouvoir nucléaire  Savez-vous qu’il n’y a au pouvoir nucléaire  Qu’ont tous les présidents, pas de pouvoir contraire Un seul homme pourrait, une femme jamais ? Décider un beau jour, de tous nous effacer. N’est-ce pas une preuve, de la folie des hommes D’avoir imaginé une si folle gomme ? De s’en être remis, pour gérer leurs conflits A une solution, qui du mal est le pis. Chose là bien curieuse, que la vie a créé  Qui pourrait maintenant si bien l’annihiler  Par l’effet pernicieux, d’une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2018

Fin de partie

  Fin de partie La poussette dévale comme folle à lier Le rire du diable s’entend dans l’escalier Tous les compteurs s’affolent il est temps de crier Lorsque la fin est proche, rien ne sert de prier. Et le temps des prophètes lui est bien dépassé  C’est la course en tête que l’homme à présent fait Faites encore la fête tant que vous le pouvez  J’entend le diable rire, il n’a pas l’air pressé. Nous sommes un feu de paille devant l’éternité  Ne restera de nous, même de la fumée  Quelques... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2018

Reviens !

  Reviens ! Sans attendre la pluie qui tombera peut-être  Sans attendre le jour qui chassera la nuit Sans cesser d’espérer voir tenue ta promesse Sans la crainte du vide, s’il n’y avait tes caresses Je sais au fond de moi que tu me reviendras Je ne croirai jamais ne pas sentir tes bras Se serrer à nouveau et très fort contre moi C’est en toi que je crois, c’est en toi que j’ai foi. Sans douter un instant quel que soit l’avenir Que tu es quelque part, que tu peux revenir Sans même imaginer pouvoir rester... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2018

Princesse et chevalier

  Princesse et chevalier. L’était une princesse, qui vivait dans sa tour De son dixième étage, elle voyait alentour Elle lisait sans cesse, de ces romans d’amour Où la belle épouse, chevalier troubadour. Du haut de son balcon, qu’elle croyait dans le ciel Elle guettait la venue, du guerrier courageux  Qui en voyant la belle, et ses si beaux cheveux Emprunterait sans crainte, la voie ascensionnelle. Elle y apparaissait, toujours à la même heure Elle y soupirait, à déchirer les cœurs Et en faisant cela,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2018

Le jour de la rencontre

Le jour de la rencontre J’ai en tête ce jour celui de la rencontre Avec une fée, tout je crois le démontre  Avec sa faculté par l’effet d’un sourire Que de me redonner soudain l’envie de vivre. Je revois le grand pré dans lequel nous roulâmes  Était-ce dans ce lieu, qu’exultèrent nos âmes J’étais seul jusqu’alors en quête de compagne Sans savoir le miracle que m’offrir la campagne. Autour de nous partout, les gens étaient en fête  Inconscients de ce qui se passait dans nos têtes  Pour eux le monde,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2018

Crainte respectueuse

  Crainte respectueuse.   Qui donc n’a éprouvé d’admiration muette Crainte respectueuse, sentiment mélangé  Devant une cascade, pleine d’eau déchaînée  Ou devant un volcan, au cratère éventré ?   Devant une tempête, aux vagues taille monstre Où les eaux déversées, par l’orage en colère  Ou la terre qui tremble, les maisons écroulées  Devant ces incendies qui peuvent tout brûler,   Devant ces sécheresses, qui appellent la soif Devant ces vents terribles, qui les forêts décoiffent ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]