25 octobre 2018

Intimité.

  Intimité  Le froid tape à ma porte sous les assauts furieux De ces vents quand est forte la colère des cieux Rien dehors ne résiste à l’affreuse tempête  Au cœur de ma maison, elle n’est un trouble-fête. Ses murs sont bien solides et son toit arrimé  Qui offrent peu de prises aux courants déchaînés  Comme l’eau sur des plumes l’ouragan va glisser Épargnant à nouveau cette fois mon foyer. Quel curieux sentiment d’être ainsi protégé  Dans cet abri très sûr en dépit des dangers ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2018

La Castagnade

La castagnade. Nous sommes à Endavant de bien joyeux compères  Je sais qu’au féminin on parle de commères  Nous avons pour propos de d’abord nous distraire Nous savons pour cela bien des choses faire. Car tout nous est prétexte à nous réjouir ensemble Dans la bonne humeur, au froid dehors on tremble Mais nous au chaud on danse et on chante aussi On aime voyez-vous se trouver entre amis. Nous vivons à BOLQUÈRE village catalan On y est voyez-vous, pour les gens accueillants Pour tous ceux qui savent être de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2018

L'âme en peine.

  L’âme en peine   Un chat noir est passé comme une ombre furtive Ses yeux ont flamboyé sous l’éclat de la lune La rue est désertée, il n’y a âme qui vive Sur le pavé mouillé sont éparses des plumes.   Il règne un silence juste à peine troublé  Par l’eau qui des gouttières coule sur la chaussée  Une lumière jaune sourd d’une pauvre lanterne Accrochée tristement par dessus la poterne.   Des relents de poubelle flottent dans l’air humide Chargé de ces odeurs qu’ont les choses putrides Les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2018

Le médiateur

  Le médiateur  La tête un peu penchée à la lueur des lampes On voit sa calvitie luire sous ce halo Accoudé à la table sur laquelle il campe Sa main tient cette plume qui court après les mots Vois comme il tend l’oreille comme s’il écoutait  Un murmure dans l’air pourtant c’est le silence Seule craque sa chaise où il peut s’agiter Quand le voilà qui capte comme un air de danse Le stylo sur la page semble alors s’emballer A ce rythme étrange auquel il obéit  Si parfois il s’arrête c’est qu’il s’en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2018

Un sujet délicat

  Un sujet délicat  S’il est bien un sujet entre tous délicat  C’est bien ce rejet de l’étranger qu’on a Bien qu’il nous ressemble, il n’est pas comme nous Attraction, répulsion il aura droit à tout. Tantôt on lui dira viens travailler chez nous De bras avons besoin, des talents de chez vous Tantôt on hurlera contre lui notre haine Lorsqu’on se trouvera un beau jour à la peine. Tu es le bienvenu quand chez nous tu dépenses  Tu prends notre travail lorsque tu te dépenses  De t’installer chez... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2018

Le super trail

Le super trail. Je suis et avant tout un vrai contemplatif Je suis admiratif que de tous ces sportifs Qui vivent intensément lorsqu’ils sont dans l’action Que leur impose alors toute compétition. Plus qu’à d’autres sans doute je voudrai rendre hommage A ces coureurs de fond, de sommets et d’alpages Que plaines ou montagnes ne sauraient arrêter  Tant ils aiment à elles au fond se confronter. Les 100 miles Sud de France sont pour eux une épreuve Où nombreux sont venus pour y faire leurs preuves Je ne vous en dirai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2018

Ceux qui nous manquent.

  Ceux qui nous manquent On ne guérit jamais de tous ceux qui nous manquent Leur souvenir demeure douloureux qui nous hante Leurs rires joyeux toutefois nous enchantent Et ces moments heureux bien souvent nous contentent. Car nous sommes par eux comme le fruit de l’arbre Car nous sommes avec eux comme l’air sur la lande Car nous pensons à eux sans que l’on se demande Comment faire sans eux qui aussi nous attendent. On aimerait bien mieux qu’aussi ils nous entendent On s’ennuie trop de ceux qui hélas ne nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2018

Premiers frimas

  Premiers frimas. J’en ai l’âme mouillée autant que ce ciel gris Sa couleur vient souiller ce jour tous mes écrits  Je veux voir du soleil et plus ce plafond bas Ce couvercle opaque et lourd je n’en veux pas. Pourtant hier encore je sentais sur ma peau La chaleur des rayons de l’astre au plus haut Qui narguait triomphant les nuages audacieux Qui osaient bien déjà envahir tous les cieux. Ma carcasse rouillée grince sous les assauts De cette humidité qui lèche mes vieux os J’ai allumé le feu et réveillé le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2018

La voix d’un seul, la voie de tous.

La voix d’un seul, la voie de tous. C’est bien là la question Souvent je me demande Où donc tous nous allons Réponse je quémande, Nous dansons maintenant Toujours avec allant Sur le bord du volcan En sommes-nous conscients ? Et tout cela m’évoque  Une bien autre époque  De l’apprenti sorcier Dessiné par Disney Où le gentil Mickey Avec ses balais Manquait de se noyer A plus rien contrôler. Celle de ce naufrage Était-ce un autre âge ? Où l’orchestre jouait Quand le bateau coulait. Celle de cet... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2018

Dernières gouttes.

  Dernières gouttes. Je me surprend encore à écrire en noir  Pareil à tous ces vieux qui ont perdu l’espoir Qui chantent nostalgie teintée de doux regrets Entendant chaque jour les échos du passé. Alors je me secoue pour rester dans le cours  De cette vie qui va et en avant toujours  Je me force à croire qu’il demeure pour moi Encore du bonheur porté par des émois. Il me vient un sourire quand je suis attendri Par mes petits mouflets qui courent et qui rient Je rêve encore je crois quand je suis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]