08 juillet 2017

La même vibration

La même vibration   Que pourrais-je chanter qui n’ait été mieux dit Que pourrais-je écrire qui fut bien mieux écrit Que pourrais-je ajouter à cette litanie Qui a été nourrie de tant et tant de nuits ?   En quoi mes sentiments seraient plus beaux que d’autres En quoi tout mon vécu diffère de bien d’autres De quelle innovation serais-je bien l’apôtre De quelle illusion qui ne soit déjà nôtre ?   Pourtant je la poursuis cette quête impossible Sans savoir je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Trêve

Trêve ?   Quand je m’endors le soir, je clos la fenêtre J’ouvre aussi la porte sur le pays du rêve C’est ainsi, c’est profond, manière d’être De prendre un moment, c’est comme une trêve.   Lors je suis le jouet de mes peurs mes envies Je crains les cauchemars que je crains dans la vie La nuit a le reflet de la couleur des jours La nuit peut libérer ce qu’on contraint toujours.   Deux fois plus de bonheur, parfois plus de malheur On connaît la chanson, on... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Ivresse

Ivresse   Qu'il est donc loin ce temps où j'étais plein de fougue Mon cœur battait si fort mais dépourvu de morgue Ma vie était musique sous le clavier de l'orgue Jouée par un grand fou bien assis sur son pouf.   Elle n'avait de sens, elle était brillante Elle allait au delà de minuit tapante Brûlée par les deux bouts elle était si vaine Elle coulait très fort comme une fontaine.   Elle n'avait de but sauf consumer l'instant Vivre à fond le moment sans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Où es-tu ?

Où es-tu ?   Où es-tu liberté ? Dans cette faculté que j'ai à me mouvoir Dans la voie où je vais si c'est en mon pouvoir? Serait-ce dans mes gestes ou bien ma volonté Que tu te niches toi ma chère liberté ?   Mais qu'es-tu liberté ? Dans cette possibilité que j'ai de m'exprimer De dire ma parole sans qu'elle soit bridée D'exposer ma pensée sans qu'elle soit empêchée ? Est-ce là que tu es ma chère liberté ?   Mais si mes gestes sont produits par... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Du mal à le croire

Du mal à le croire   J'ai tant de mal à croire quand je vois ma montagne Que devant sa beauté je reste émerveillé, Que de toutes ces choses qui sèment la campagne Il ne restera rien que les yeux pour pleurer.   Je vis donc chaque jour avec intensité Le paradis est là point besoin de chercher Pourquoi m'agiterai-je pour ailleurs l'espérer Quand ce présent peut être est pour moi le dernier ?   Est-ce un compte à rebours qui vient de s'enclencher L'épée... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Donnez-moi

Donnez-moi   Qu'on me donne au hasard un pinceau, un banjo Ou même à défaut qu'on me donne des mots Pour dire la merveille qu'est ce monde en sanglots Pour que l'on se réveille avant qu'il soit à l'eau.   Pour chanter ses couleurs, célébrer ses musiques Pour dire ses douleurs devant nos actes iniques Pour dire qu'il est beau, à tomber à genoux Plutôt que le blesser par ce qui vient de nous.   Qu'on me donne aussi couleurs de l'arc en ciel Tous les chants... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Le vieux mur

Le vieux mur   Je suis là bien tranquille à regarder ce mur Un mur c'est rien qu'un mur une surface dure Un mur si étranger à l'esprit de nature Ce mur qui reste là comme le temps qui dure   Tout à coup des nuages arrive un rayon D'un soleil bien caché qui révèle ses tons Et ce mur si banal qui se met à chanter Comme si tout à coup la joie le réveillait   Et ces ombres portées de l'arbuste accolé Qui dansent sur le mur comme autant de caresses ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Abîmes

Abîmes    Le peintre se recule pour embrasser la toile Pour mesurer l'effet de ses touches finales Le poète murmure quelques uns de ses vers Pour appeler à lui un bout de l'univers   Le musicien fredonne ses doigts sur le piano La mélodie qui naît des arpèges allegro Le sculpteur le caresse le buste devant lui Comme s'il attendait que là il prenne vie.   Chacun est attentif à cet élan étrange Qui vient du plus profond et qui ses doigts démange ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Feu de paille

Feu de paille   Oubliés les beaux jours ne reste que la haine Quand il y a trahison la passion se déchaîne On s'est dit pour toujours et ce n'était qu'hier Il s'est enfui l'amour, à présent c'est l'hiver.   Quand tout a basculé dans une seule phrase Pourtant dite à voix basse et sans aucune emphase C'est une autre que j'aime entre nous c'est fini Je regrette beaucoup mais vois-tu c'est ainsi.   Comment peut-il gommer avec ces quelques mots Des années de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Quand le ciel s'assombrit

Quand le ciel s'assombrit   Quand le ciel s'assombrit et que l'orage gronde Alors les vieilles peurs se rappellent au monde La fureur des éclairs, le risque du déluge La foudre qui s'abat au milieu du grabuge.   L'homme se terre alors en guettant l'éclaircie Dans le bruit du tonnerre puissant qui l'assourdit Il se défend vaillant d'éprouver de la crainte Et retient dans sa gorge la montée de sa plainte.   Quand les cieux sont furieux, que crèvent les nuages ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]