27 octobre 2017

Si petit

Si petit Je me sens si petit devant tous ces problèmes  Si insignifiant dans ce monde où se mènent Les milles sarabandes qu'imaginent les hommes Parfois je me demande où nous allons en somme. Si souvent spectateur, si peu je suis acteur Il a tant de moteurs pour nourrir tant de peurs Je verse bien des pleurs, j'ai pourtant du bonheur Devant tous les malheurs, j'ai encore du coeur. Dans ce coin où je vis, presque un paradis  Arrivent en sourdine, quelques échos d'ailleurs Faciles à ignorer, du moins c'est ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2017

Cavales

Cavales Elle était musicienne et jouait de la harpe Elle s'appelait Lucienne, muette comme carpe C'est une histoire ancienne, rue de la contrescarpe Je voulais qu'elle soit mienne, fallait que je l'attrape. Une contorsionniste, au milieu de la piste Elle était sur ma liste, mais elle était autiste C'est une histoire triste, dans la rue des artistes Mais moi je n'y résiste, serai-je un peu altruiste ? Elle faisait la cuisine, mais surtout des tartines Elle s'appelait Aline, rouge comme aubergine C'est une histoire fine... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2017

Énergies

  Énergies La force des marées nous paraît gigantesque L'éruption des volcans elle aussi est dantesque Mais elles ne pèsent rien devant cette fournaise D'un soleil plus brillant que des milliards de braises L'étincelle de vie qui anime nos corps  Est aussi énergie oh combien plus modeste De peur de l'épuiser on en réclame encore Pour bien alimenter chacun de nos gestes. Au regard des nova, ou d'une galaxie Elles ne sont que poussières ces parcelles de vie De fragiles miracles si vite consumés  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2017

Cauchemars

Cauchemars Sur le voile obscur de mes nuits agitées  Défilent des images positions arrêtées  Quand tous mes cauchemars se donnent rendez-vous  Comme s'ils voulaient tous me rendre presque fou. Quand au bal de mes peurs je suis seul invité  Que je les vois danser comme horribles poupées  Figures grimaçantes de mes terreurs nocturnes Je reste bouche béé, spectateur taciturne. Je sors de cet état les vêtements trempés  De toute la sueur que cela m'a coûté  Mais je suis soulagé de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2017

Quand flottent des drapeaux

  Quand flottent des drapeaux. Sous le vent de l'histoire ont flotté des drapeaux Ont marché des armées et sont morts des héros  Dans le cours de l'histoire en fonction des passions Ont sombré des empires et sont nées des nations. Dans le temps d'une vie, en quelques instants de paix Un homme libéré du pouvoir de la guerre A cette insigne chance lors d'y développer  Ces talents las gâchés dans le temps de nos pères. Je suis né il est vrai dans une parenthèse  Qu'on dira enchantée dans un futur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2017

Tabou !

Tabou  Il est un lieu sur terre dont je voudrai parler C'est un lieu solitaire et pourtant par milliers  Il offre un espace où on peut s'isoler Sans crainte qu'il vous soit, si dedans disputé. On y jette ses masques bien autant que ses basques Et même sans couronne on y trouve un trône  Et l'on peut y siéger sans en être éjecté  C'est vous qui décidez quand c'en est terminé. Lorsque l'on en ressort on est bien soulagé De ce poids qu'on portait quand on y est entré Certains bien on le sait en font... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2017

Pulsions

Pulsions Une lèvre impatiente d'un baiser qui s'attarde Une main sans pudeur qui son geste ne farde Un corps déjà tendu vers une délivrance  Un souffle retenu en toute impudence, Lorsque nous nous aimons nous ne sommes nous mêmes Nous sommes dans l'ailleurs là où nos sens nous mènent  Des êtres primitifs, des êtres nus et bruts Depuis la nuit des temps qui ont un même but. Assouvir la passion dont nous sommes enflammés  Vivre jusqu'à l'ivresse ses pulsions déchaînées  Puis retrouver ce calme, cette... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2017

Sens interdits

Sens interdits La vie n'est-elle faite que de mille interdits De ce qu'on nous empêche dès que l'on est petit  Il est bien plus facile de fermer une porte Que d'ouvrir un chemin, celui qui vous importe. On peut multiplier les lois à l'infini Ce n'est pas cet outil qui à lui seul suffit C'est à chacun de nous bien sûr de décider  Savoir si c'est la peur qui devra nous guider. Dès lors qu'on a compris le premier des principes Facile à énoncer, d'abord ne pas nuire, On a la liberté, c'est vrai nom d'une pipe ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

Des choses légères

  Des choses légères  Comment font ces poètes qui disent avec verve De choses si légères sans aucune réserve  Pas d'ombre au tableau, tout est si pur et beau Leur monde est couleur, de la douleur zéro ! Quand je m'y aventure sur ces terres bénies  Souvent elles m'y rattrapent mes hantises honnies J'aime la gaudriole, je sais être mariole Je n'ai là sur ma tête, aucune auréole  Mais je n'ai ces lunettes, ce prisme un peu magique Qui leur permet de voir des choses mirifiques Je suis un peu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2017

Dans un bouquet lilas

Dans un bouquet lilas  Tout ce que je lis là dans ce bouquet lilas  Ce n'est certes la lie, de la vie l'hallali  C'est dans les fleurs de lys dont j'ornerai ton lit Que ferai les habits de l'amour qui pâlit. Tout ce que je dis là mon amie Dalila Tiens le toi donc pour dit, ni Charybde ou Scylla C'est bien le paradis que pour toi j'ouvre là  Tout ce qu'avais promis, bien je le prouve là. Tout ce qu'alors on vit dans ce joli lieu là  C'est une mélodie et des airs d'opéra  Notre amour est en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]