08 juillet 2017

Inconsolable

Inconsolable   Je fus preux chevalier tout aux pieds de ma belle Et ardent troubadour à l’ombre de son aile J’ai chanté sa beauté et célébré son port Jusqu’à ce qu’un beau jour elle me jette dehors.   J’en ai gardé au cœur la profonde blessure Comme une plaie ouverte de cette aventure La fière Eléonore à la froideur hautaine S’était un jour lassée de toutes mes fredaines.   Mon âme erre depuis inconsolable, en pleurs Ne pouvant oublier ce que fut son... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Qu'on soit aigle ou moineau

Qu’on soit aigle ou moineau   Suis-je comme la grive quand la chasse arrive Ou le merle moqueur des communes terreurs Comme oiseau sur un fil à très haute tension Ou moineau quand le froid et le gel font saison ?   Etre sur le qui-vive dans la peur du danger Regarder l’autre rive comme éden envié Ne poser qu’un instant, ne rester immobile Pour ne pas s’exposer quand on est si fragile.   Passer toute une vie à tous les déjouer Tous ces pièges tendus et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Qu'importent les ravages du temps

Qu’importent les ravages du temps !   Une chair qui se plisse comme un tissu froissé Silhouette confuse et à présent voûtée Dont le pas fut alerte maintenant empesé Ce chef qui fut si fier, regardez-le branler.   Comment peut-on bien être quand on a tant été Comment donc accepter et même renoncer Et ne voir que devant quand on est engoncé Dans tous les souvenirs de son glorieux passé ?   Car l’esprit est bien là sous la coquille triste Il n’a lui rien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

L'esprit dans paix

L'esprit sans paix   Quand elle s'insinue la caresse du doute Comme une langue fine qui chercherait sa route Quand vient se fissurer la belle certitude Quand sont ainsi troublées toutes nos habitudes   Que vite se lézardent alors ces édifices Que nous avions construits sur de simples artifices Combien s'estompent aussi avec eux les délices Que nous avions conquis à coup de sacrifices.   L'ambiance était sereine, le calme plat régnait Retentit la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Folies

Folies   Où vont-elles voguer mes pensées d'aujourd'hui Par quels chemins secrets vont-elles me surprendre Laissons-les dériver au hasard sans attendre Je verrai bien au bout quel en est le produit.   Regarde donc ma plume qui court sur le papier Elle semble à la fête ses rênes j'ai lâchées Elle fait des cabrioles et tresse tous ces mots Qu'elle trouve, c'est son rôle, pour dire mon propos.   Comme je m'en amuse d'observer ce chien fou La liberté... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Ici

Ici   Ces crêtes de montagne que je vois tous les jours Elles me surprennent quand elles changent d'atours Souvent franges de neige en décorent les tours Quand les rayons les lèchent ça brille comme un four.   Ces forêts à leurs pieds ne sont pas immuables Quand elles sont jaunies ce n'est pas par le sable Si elles sont dépouillées ce n'est par des brigands Quand elles sont verdies leur port est élégant.   Tous ces petits villages qui émaillent leurs pentes ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Provocation

Provocation   C'est dans un autre style que je veux la griffer Cette vie sans principe que celui d'avancer On ne peut la haïr lorsqu'on n'a d'autre choix Que de la vivre à fond quelle que soit sa voie   Je comprends que d'aucun la dénigre et vomisse Surtout s'ils n'ont connu pas un de ses délices S'ils ont bu l'amertume au creux de son calice Ou dû pour subsister subir des sacrifices.   Je torture mes mots et je plie donc mes phrases Pour dire leur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Interstices

Interstices   Ouvre, ouvre les yeux mais regarde ailleurs Car dans les interstices se cache le bonheur Il joue à cache cache avec nos désirs Presse toi de trouver avant que de partir.   Écoute, écoute mieux mais entend le silence Car dans les blancs du son se cache la chanson Elle joue avec tes nerfs c'est son plaisir à elle Devine son mystère elle part à tire d'ailes.   Touche , touche sa peau mais ressent le frisson Car c'est dans les caresses que les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Le sort indifférent

Le sort indifférent   Elle a tant de facettes, on porte tant de masques Elle ouvre tant de voies, on y fait tant de frasques Elle nous fait souffrir, on y crie de douleur Elle a tant à offrir, nous n'avons que nos coeurs.   La vie qui est la nôtre, elle n'est celle des autres C'est à chacun sa vague et à chacun son cotre Toutes voiles dehors ou tous les ris rentrés Selon que c'est tempête ou beau temps assuré.   On vit bien des romans depuis l'aube des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Elle est ton rêve à toi

Elle est ton rêve à toi   Tu ne la conçois plus ta vie sans l'avoir elle L'avoir auprès de toi, elle qui est si belle Tu regardes de loin celle que tu espères Sans oser lui parler tant ta gorge se serre   Mais dis lui que tu l'aimes Qu'elle est ton rêve à toi Dis lui qu'elle t'es chère Qu'elle est tout pour toi.   Ne sois pas égoïste mais écoute ton cœur Donne lui a comprendre que tu veux ses faveurs Pour cela fais donc preuve là d'un peu de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]