19 août 2018

Armageddon

Armageddon. Quand surgiront des flots tels des jeteurs de sort Tous les marins perdus dans des eaux sans remord Les sirènes hurleront l’agonie dans les ports Où règneront sur terre tous les retours des morts. Quand sortiront des tombes dans tous les cimetières  Les hordes disparues aux anciennes frontières  Les clochers tinteront leurs alarmes funèbres Au sortir de ces êtres revenus des ténèbres. Quand reviendront hurler aux tempes des vivants Les vies ainsi trahies de tous ces revenants  Des vies... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2018

Le chant du cygne

Le chant du cygne. Je suis pris tout à coup d’un doute qui me mine Ces mots qui me sont chers aussi ils m’assassinent À force que de dire l’angoisse qui m’étreint Et tous ces maux qui viennent et que je vous dépeins. Je crois qu’elle s’en moque, notre mère la terre De ce que je vous dis, je pourrais donc me taire Je crois que vous aussi n’en avez rien à faire Que l’on aille bientôt tous ensemble en enfer. Cela fait cinquante ans que ceux qui comptent savent Où les voies que l’on suit, conduisent nos usages Mais ils... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Remous

Remous. Je vois cette eau qui passe en étranges remous D’une rivière lasse, sur ses berges à genoux Je mire à la surface des reflets mais de quoi Cheveux ou bien visage, est-ce encore bien moi ? Ce flux qui les traverse emporte les pensées Tout autour de la terre où elles vont naviguer De doux glouglous bercent mon esprit envouté  Comme les algues floues par le flot ballotées. Dans ces eaux je me noie, jusqu’à bien m’y dissoudre Avec là d’où je viens, je ne veux plus découdre  Je suis dans leurs filets... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Trompeuses

Trompeuses. Sentir sur ses cheveux les courants d’air glisser Et les oreilles rouges se sentir si grisé  Qu’importe alors le froid qui nous glace le nez Profitons de l’instant qui peut nous enivrer. La vie à cent à l’heure est un torrent pressé  Où tout intensément on voudrait le goûter  Tant de choses à faire ou même à découvrir On ne pense un instant que l’on pourrait mourir. Vautré sur son sofa avec la tête vide  À côté des pop corn pour se remplir le bide Englué dans l’ennui, la vie semble... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Les feuilles de l’arbre

  Les feuilles de l’arbre. Serions nous donc si proches d’une fin annoncée  Vivons-nous sans savoir nos dernières journées  D’une histoire de l’homme qui avait commencé  Il y a seulement moins d’un million d’années ? Que ne sommes nous pas restés dans ces savanes Où ils couraient si libres, avant qu’ils se pavanent  Avant qu’ils se croient tous les maîtres de ce monde Qu’ils ont tant saccagé jusqu’à le rendre immonde. Nous sommes comme un arbre qui a grandi trop vite Qui n’a pas renforcé... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Revoir

Revoir. Après beaucoup d’années, on revoit un visage Par le temps buriné ou devenu plus sage On ressent plus alors, le poids du temps qui passe Par ce qu’il a laissé, sur l’autre, comme traces. On peut alors avoir, souvent, deux attitudes Faire comme si de se voir, était une habitude Ignorer ces années et cette parenthèse  Renouer le contact, en étant très à l’aise Ou ressentir très fort ce vide qui est là  Ce presque étranger qui a changé comme ça  Tant de questions affluent, pour renouer le fil Que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 août 2018

En traversant nos âges

En traversant nos âges. Que sommes-nous au fond en traversant les âges  Nous étions cet enfant mais qu’est-il devenu ? Est-on en grandissant vraiment devenu sage Ou de grandes personnes à l’allure chenue ? Que reste-t-il de nous en traversant nos âges  Sommes-nous différents comme sont nos visages ? Ou restons-nous l’enfant aux grands yeux étonnés  De découvrir un monde qu’il croyait enchanté ? Combien de changements en parcourant les pages Dans combien de présents sont restés nos images ? Le seul lien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Panurge

Panurge. De tous temps il y eut des moutons de Panurge C’était en ces époques de salutaires purges Si les erreurs de fait se payaient au prix fort Elles ne touchaient que peu de ces peuples d’alors. Aujourd’hui c’est le monde qui regarde le monde Et les façons d’agir se jouent dans la seconde Bien des économies plongent alors en enfer C’est la stupide loi du monde des affaires. C’est bien le paradis des manipulateurs Qui savourent le plaisir d’induire en erreurs Des masses de joueurs, les jouets de leurs peurs Pour... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Babel

Babel. S’il n’y avait les mots que pourrait-on se dire  Est-ce que quelques gestes pourraient alors suffire ? Miracle du langage qui va de ports en ports Les mots plus que de lettres ont besoin de supports. Langages des odeurs ou langages de lumières  Langage des cinq sens ou langages des doigts Langages fait de cris ou gravés dans la pierre Ils ont bien tous un sens, on sait ce qu’on leur doit. Langages à traduire pour ne pas les trahir Langages aux mille formes pour dire mêmes choses Langages aux mille... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2018

Passer le pont

  Passer le pont. Un beau jour on s’en va de son nid familial Pour affronter la vie en combat inégal  On quitte le cocon tissé autour de nous Qu’on y soit préparé ou le soit pas du tout On doit passer le pont. Arrive ce moment de la belle rencontre  Celle qu’on attendait comme tout le démontre  Prendre alors son courage si possible à deux mains Pour tourner cette page et regarder demain Il faut passer ce pont. Souvent dans une vie on est face aux problèmes  Il y a ceux qu’on évite,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]