07 mars 2018

Je ne sais pas

Je ne sais pas Je ne sais ce qu’il faut, pour se dire poète  Pour ma part je n’ai pas, vraiment ce but en tête  Juste exprimer au mieux, ce que j’ai dans mon cœur  Dire à d’autres en vers, d’abord pour mon bonheur. Je ne sais pas vraiment, ce qu’est la poésie  Peut être qu’après tout, c’est elle qui choisit Auprès de qui elle vit, si le texte lui plaît  D’inspirer ce qu’on dit, ou bien de s’en aller. Seul le regard des autres,  m’éclairera aussi Me dira si mes mots, parlent bien de la vie ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2018

Gymnastique

Gymnastique Écrire chaque jour, comme une gymnastique Aligner tous ces mots, comme d’autres mastiquent En goûter la saveur, sans perdre la pratique En gardant le bon rythme, le faire en musique. L’inspiration viendra, où elle s’abstiendra Mais il faut s’y tenir, sinon elle s’en ira Visiter d’autres plumes, plus alertes ou plus belles Qui sauront la porter, plus haut sur leurs ailes. Ce matin j’ai beau faire, je sens qu’elle n’est pas là  Je ne sens pas ce souffle, qui me donne le la Tant pis je vais attendre,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2018

Tête-à-tête

  Tête-à-tête  Aujourd’hui on se promène, comme autrefois sur les sentiers Sans savoir où cela nous mène, on vagabonde, intrigué  Sur des chemins qui n’ont ce nom que pour peut être rassurer  Et pour nous prendre par la main, pour ce qu’ils veulent nous montrer. Tous ces chemins tissent une toile, aux contours bien alambiqués  Ce sont des liens quoiqu’invisibles, qui disent tous nous relier Toi dans ta yourte, ton gratte ciel, toi dans ta hutte ou ton duplex Tu lances messages ou recherches, tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2018

Les deux amis

  Fable de tous temps et de tous pays Les deux amis Ils sont nés tous les deux, le même jour d’avril Au moment du printemps, quand le temps est facile Dans le même village, deux familles très proches On pourrait même dire, dans un mouchoir de poche. Deux garçons qu’on fêta, et puis qu’on oublia Ils étaient nombreux, les enfants en ce temps là  Leur naissance commune, pourtant les rapprocha Les inséparables, vite on les appela. Combien de caractère, ils étaient différents L’un calme et placide, et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2018

Chasser ses peurs

Chasser ses peurs À tous ceux que ce monde effrayant insupporte Qui n’y voient que malheurs, crimes de toutes sortes  J’ai envie de leur dire, voyez ce qu’il apporte Dès lors qu’on en ouvre ses plus belles portes. Regardez un enfant, puisez dans son sourire Cette envie de croire qu’on ne devra mourir Observez cet oiseau suivez le dans son vol Soyez tout comme lui heureux de cet envol Humez donc cette odeur qu’exhale le pain chaud Pensez à ce plaisir d’y mordre à pleines dents Grimpez sur la montagne et voyez de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2018

La clef de leur mystère

La clef de leur mystère  Assemblages improbables, de ces tendres violences Rencontres insoupçonnables, de deux évanescences Retrouvailles interdites, du feu de la matière  Alliage introuvable, quelle qu’en soit la manière. Absconses périphrases, dont on cherche la phase Propos ésotériques, pour sembler plus magiques De ces associations, parfois naît l’émotion  Sans trop savoir pourquoi, affaire sans question. Hors des sentiers battus, des formules toutes faites Espoir de voir jaillir, un sens sans queue... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2018

La pêche miraculeuse

La Pêche miraculeuse Chaque jour je me penche, pour voir surgir des mots  Chaque jour j’ai la crainte, qu’ils restent à l’entrepôt  Dans cet espace immense, qui contient les écrits  Tous ceux déjà qui dansent, et ceux qu’on a surpris. Ma plume est la baguette, qui s’en vient les puiser Qui en fait la conquête, et veut s’en amuser  C’est un peu au hasard, qu’elle va à la pêche  Rien à part la mort, rien ne l’en empêche. Chaque jour m’en étonne, de la moisson qu’elle fait De ce qu’elle ramène,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2018

C’etait Hier il me semble.

  C’était hier il me semble .... Mais c’est pourtant si loin Du fond de ma mémoire revit un doux refrain.  J’étais petit garçon revenant de l’école sur les doigts de la craie et des odeurs de colle, je regagnais ce nid qui était la maison tellement rassurante plus chaude qu’un cocon. Je n’avais lors en tête que ces parties de bille disputées entre garçons sous le regard des filles. Je récitais déjà un peu de ces leçons que je devrai revoir avant de me coucher sous cette surveillance pleine de bienveillance d’une de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2018

Une vie qui bascule

Une vie qui bascule Je vois pâlir le ciel dans la douceur du soir Tandis qu’il s’assombrit, d’orange et de noir Je songe à demain quand renaîtra l’espoir Demain ce jour béni, où je vais te revoir. Combien en ai-je vu, de ces longs crépuscules  Attendant ton retour pour que ma vie bascule Combien aurai-je dit en combien d’opuscules De mots d’amour choisis, n’en ai fait le calcul. Je sais que tu reviens, de toi je ne sais rien Car tu n’as pas écris, de moi tu te souviens ? De ces mots murmurés qui sont mon seul... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2018

Voyage en train

Voyage en train Pour beaucoup la vie est comme un voyage en train Soit en première classe soit sur un strapontin Selon qu’on est vernis ou un pauvre sans rien C’est un vrai paradis ou au mieux un train-train. On y est trimbalé comme une marchandise  Quand à d’autres elle offre, toutes ses friandises Au pire de l’histoire, en wagon à bestiaux Au mieux de l’expérience, dans le salon resto. Pendant ce long voyage, la vie est loterie Le ticket est gagnant, mais pour très peu pardi On dit que pour cela, car tout y a... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]