19 décembre 2017

Entends

Entends. Entends la longue plainte, est-ce le vent du nord ? Écoute la complainte qui sanglote dehors. Vas-tu ouvrir ta porte ou te fermer le cœur Comment tu te comportes devant un grand malheur ! Seras-tu plus heureux en demeurant si sourd Et en te protégeant des fracas tout autour ? Ou partageras-tu un peu ce que tu as La voix de ta conscience s'exprime-t-elle ou pas ? Si tu choisis quand même de rester dans ta bulle Prend garde qu'elle éclate, quel que soient tes calculs La planète est petite on a tous le même air ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 décembre 2017

Toutes les joies

Toutes les joies Parmi toutes ces joies que la vie m’a données Je veux en chérir une, est-ce que tu la connais ? On m’offrirait la lune, je la refuserais Le bonheur dont je parle, sans lui je ne serais. Le couloir du destin m’a ouvert une porte Où était ce trésor dedans sa chambre forte Attendait-il quelqu’un, pour que quelqu’un l’en sorte ? Ce quelqu’un ce fut moi pour le reste qu’importe ! A compter de ce jour plus besoin de soleil J’avais cette lumière, pour égayer mon cœur  Pour chasser les démons et écarter... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2017

Aux hasards du chemin

Au hasard du chemin Je vais tête baissée au hasard des chemins Perdu dans mes pensées, en songeant à demain Mes pieds guident ma route et savent où aller  Sur ces sentiers connus qui me sont familiers. Qu'est-ce qui me distrait de ces pensées brumeuses  Peut être un regard par l'objet attiré  Sur le bord du chemin les pointes acérées  Qu'offre un bout de bois à l'allure curieuse, Là posé sur la mousse au milieu des branchages Parmi tout ce bois mort, l'un d'eux se détache  Son aspect est plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 décembre 2017

Toujours plus

Toujours plus Sans cesse il a couru, et autant qu’il a pu Après ce but ultime, obtenir de la vie Tout ce qu’elle peut donner, pour calmer ses envies Au bout du compte en fait, combien il fut déçu. C’est comme un horizon, qui s’éloigne toujours Qui parait à portée, encore quelques jours. Mais on a beau courir aussi fort, aussi vite Jamais on ne l’atteint, comme s’il nous évite. Pourtant combien d’efforts, même de sacrifices Pour parvenir enfin, en ce lieu de délices Où pouvoir se poser, pour enfin jouir de tout Ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2017

Chaque jour

Chaque jour Combien curieux nous sommes, à être écartelés  Sans cesse entre présent, et les jours à venir Comme insatisfaits et toujours trop inquiets Pour goûter comme il faut, ce que l’on peut tenir. Tout se passe comme si, maintenant on subit Qu’il soit dur ou bien doux, le présent est ainsi On aspire toujours à d’autres certitudes Regarder l’avenir, c’est notre habitude. Pour ce futur lointain, tous ces jours incertains Combien passent à côté, de ce qui fait du bien De ces moments tranquilles, de ces heures... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2017

Vie et poesie

Vie et poésie  Vivre de poésie en espèces sonnantes Il n'en est de cet art, période désolante Où les mots sans musique ne séduisent que peu Sauf s'ils sont politiques pour des peuples sans dieux. Vivre la poésie est chose épatante  Mais n'avoir lors pour elle aucune autre attente Que de la voir d'abord subtile ou élégante  Et pour le seul plaisir des esprits qu'elle enchante. Vivre sans poésie est chose effrayante  Il faut qu'autour de nous quelque chose au moins chante Ce peut être un oiseau aux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2017

Fuite en avant

Fuite en avant Il est de ces moments où l’on voudrait vraiment Avoir tort de penser et croire c’est trop tard Mais lorsque l’on entend ce que croient les puissants Plus encore on est, lors en plein cauchemar. L’espoir s’était levé, lorsqu’il y a deux ans Un accord était né, sur ce qu’il fallait faire Hélas il est mort né, à présent c’est l’enfer Qu’on prépare hélas, que verront nos enfants Certains se battent encore pour éviter le pire Mais jamais dans l’histoire il n’y eut changement Brutal et si rapide, que nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2017

Soleil voilé

  Soleil voilé  Le soleil voilé éclaire l’horizon Jolie boulangère gâte un mitron La chanson légère égaie bien la rue Le sol poussiéreux rêve qu’il a plu. Le soleil voilé rêve qu’il a plu Jolie boulangère égaie bien la rue La chanson légère gâte un mitron Le sol poussiéreux éclaire l’horizon Le soleil voilé égaie bien la rue Jolie boulangère rêve qu’il a plu La chanson légère éclaire l’horizon Le sol poussiéreux gâte un mitron Le soleil voilé gâte un mitron Jolie boulangère éclaire l’horizon La... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2017

Puisse vieillir la langue...

Puisse vieillir la langue. La langue vieillit-elle ou est ce son usage Qui avec les années nous fait sentir notre âge ? Elle se renouvelle est-ce bien sans dommages Devient-elle plus belle et nous un peu moins sages ? Je m'emploie tous les jours à caresser ses lignes À peaufiner mes mots à jouer de ses signes Il arrive parfois comme une joie insigne Que j'obtienne en retour un peu de votre estime. Certes je n'écris pas en mode SMS je veux bien que pour lui on dise quelques messes J'en use bien parfois cela je le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2017

Les yeux morts

  Les yeux morts Quand je vois les yeux morts de ces femmes qui parlent De ce qu’elles ont subi qui leur a fait si mal Je sais des animaux quel est le plus cruel Cela reste hélas l’homme, sera-ce éternel ? Quand se craquelle vite ce délicat vernis Que met l’éducation sur sa sauvagerie Il fait preuve alors de ses instincts vulgaires Qui se libèrent on sait quand autour c’est la guerre. Les femmes de tous temps ont été les victimes De ces débordements qui sont autant de crimes Cela faisait partie de la part de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]