13 avril 2018

Quand j’en perds mes mots.

Quand j’en perds mes mots. Souvent je perds mes mots, que j’avais sur la langue Je ne les sais plus trop, et j’en deviens exsangue  Comme si tout soudain, ils étaient dans la gangue  D’une épaisse bouillie, dans laquelle je tangue. Je les cherche pourtant, car je sais qu’ils sont là  Et moi dans cette quête, je ne suis jamais las Peut-être qu’ils se cachent de peur que leur usage N’encourage par trop quelques hommes peu sages. Car les mots c’est curieux, peuvent être des armes Être dits par des voix, qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2018

Plusieurs vies

  Plusieurs vies. On prend tous un chemin, une voie, une route, Selon ce que nous dit, cette voix qu’on écoute  Tout en dedans de nous, pourtant pleine de doutes, C’est elle qui choisit, même si on n’y voit goutte. On nourrit des regrets, et toujours après coup Lorsque on a raté, ou son but ou son coup Qui donc n’a pas souhaité, refaire à rebours Ce chemin qu’il a pris, pour un autre parcours ? Nous voudrions plusieurs vies, pour identifier Ces voies plus prometteuses, que l’on a négligées  Être plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Le dernier choix

Le dernier choix. À l’entour d’une vie qu’y-a-t-il à en dire Sinon qu’elle fut belle, mais a connu le pire Qu’elle fut bien remplie et le sera encore Que si l’âme y est, qu’en sera-t-il du corps ? Me faudra-t-il la boire et ce jusqu’à la lie  Devrais-je donc attendre jusqu’à son hallali ? Peut-être bien qu’un jour, moi j’y mettrai un terme C’est du moins mon espoir, et je veux tenir ferme. Je vois autour de moi, tant de vies qui s’achèvent Dont les dernières gouttes, sont souvent très amères  Il paraît... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Trop de questions

  Trop de questions. Tant de questions qui nous hantent Toujours les poser nous tente Nous restons pourtant dans l’attente De leurs réponses épatantes, Posées depuis toujours Par chacun tour à tour Mais jamais de retour Posées jour après jour Questions bien inutiles Pour des êtres fragiles Seraient-ils imbéciles  Ce serait trop facile. Quand, comment, pourquoi ? Tous les dieux restent cois Quand la seule à poser  Est tout à l’opposé  Elle n’est pas pour nous Égoïstes en tout Elle est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Les choses familières

Les choses familières. Ces choses familières qu’on ne voient même plus Mais où les yeux se posent quand on n’y pense plus Si chargées d’habitudes et témoins de nos vies Gorgées des certitudes, sinon de nos envies Ces choses autour de nous, disposées sur les murs Ou posées sur les meubles, qui sont là et qui durent Ces objets de partout, souvent hétéroclites  Qui sont parties de nous, de ce temps qui nous quitte. Ces choses qui ne comptent, que par nos souvenirs Qui parlent de moments que l’on voudrait revivre Ces... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Le seigneur Météo

  Seigneur météo. Le seigneur météo, chez nous fait des caprices Il a dans son chapeau, bien mille artifices Une heure il fait beau, les sommets se détachent  Ensuite sous un halo, voila que il les cache. Le seigneur météo, chez nous il fait ses gammes Les écharpes de brumes, ce sont ses oriflammes Mais le soir au coucher, tout le ciel est en flammes De surprises pour nous, il n’est jamais en panne. Le seigneur météo, a élu domicile Sur notre grand plateau, il y fait l’imbécile  Il y fait des essais,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2018

Les espoirs de printemps

Les espoirs de printemps. Les espoirs de printemps, comme les mois d’avril Ne tiennent bien souvent, pas plus qu’à un seul fil Ils naissent un matin, d’un soleil chaleureux Meurent le lendemain, sous des flocons neigeux. Les espoirs de printemps sont des fleurs bien farouches Comme sont les crocus, qui naissent sous les couches De neige encore là, qui s’attardent sur l’herbe Qui pousse malgré tout, sous ces dessus imberbes. Les espoirs de printemps couvent en dedans de nous Lorsqu’enfin le beau temps, montre un peu son... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

L’hiver hors de saison

L’hiver hors de saison. L’hiver en veut encore, il ne veut crier grâce  Il entend recouvrir, le pays de sa glace Au timide printemps, il n’entend laisser place Sinon à bout de givre, ou bien de guerre lasse. Ce matin tout est blanc, comme un effet d’hiver Le phénomène on sait, n’est lui qu’un fait divers On l’avait accueilli, au temps des chrysanthèmes  Aux premières jonquilles, c’est son départ qu’on aime. L’hiver à contretemps, ça n’est plus très charmant Surtout quand le printemps, a mis sa robe... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Tendres feux

  Tendres feux. J’aime ce bonheur simple, contre toi me serrer Sentir me pénétrer la chaleur de ton corps Alors qu’à l’horizon le jour se teinte d’or La vieillesse est un temps qu’il nous faut savourer. Il ne nous reste plus que ces tendres instants, Moments si précieux que tous deux on partage, La jeunesse est enfuie mais nous restons présents, Convaincus que la vie nous a rendus plus sages. Rien ne sert de courir, quand le terme est connu Nous avons la sagesse, des amants devenus Au fil de tant d’années... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2018

Les saveurs primitives

Les saveurs primitives. Vivre n’a de raison que justement de vivre Se poser la question c’est là vouloir souffrir, N’y-a-t-il de l’orgueil ou de la prétention  A vouloir y trouver quelque autre raison. En aucune façon ne se sentir coupable De respirer, d’aimer autant qu’on est capable Essayer d’être utile est certes très louable Mais chercher le bonheur est aussi acceptable. Combien ceux d’entre nous, qui gâtent ainsi leurs chances A penser qu’ils sont là, pour remplir des missions Bien sûr ils sont nombreux,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]