08 juillet 2017

Grandeur

Grandeur   Je pourrai en tisser bien des allégories Pour chanter mon amour de la belle patrie Evoquer ce passé que l’on veut si glorieux Effacer quelques tâches sur le front de nos dieux,   L’époque n’a plus rien des envolées épiques Qui poussaient nos anciens à des actes héroïques Elle n’affiche plus que violences sordides Tristes idéologies aux desseins trop morbides.   Qui pourra susciter de nouvelles espérances Pour des engagements qui aient de la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

En charentaises

En charentaises Je garde au fond de moi une envie de néant Ah n’être plus que vide sans conscience du temps N’être tout à fait mort mais pas vraiment présent Echapper pour de bon à tout inconvénient. Ce sentiment ne dure bien souvent qu’un instant L’ennui qui se profile en a raison avant Quels que soient les problèmes ils occupent l’esprit Qui lui craint tant le vide ça vous l’aurez compris. Je rêve de choisir quels seront mes problèmes De me mettre au défi,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Hier et demain

Hier et demain Celui qui voit le monde pour la première fois Ne le verra jamais comme était autrefois Il n’a pas de regrets alors de ce qu’il fut Le regard de l’enfant est le seul qu’il a cru. Nous vivons tous ainsi avec cette expérience Pour les uns paradis pour les autres, souffrance Ce que nous recherchons demeure notre quête Différentes comme sont les choses dans nos têtes. Dès lors autant de mondes qu’il y a de regards Il ne faut qu’on s’étonne de ces choix de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Piège mortel

Piège mortel Le lent cheminement dans le pays d’absence Arpentant mille voies habitées de silence Poids de la solitude qui pèse à tout instant La seule certitude quand s’étire le temps. Sur la carte ouverte sont imprimés les doutes N’existe plus de trait parallèle à sa route Chaque pas se répète sans rencontrer d’écho Chaque souffle se perd dans un air sans tempo. L’âme est en conversation avec elle même On s’invente une amie pour ne devenir fou L’esprit tourne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

À gué

A gué De tout temps me poursuit un vague sentiment Celui d’être en danger et cela tout le temps De la précarité de ces meilleurs moments Que nous offre la vie et qu’elle nous reprend. Lorsque je me sens bien, que je n’ai de problèmes Je sais bien que jamais ne dure ce que j’aime Soudain et sans raison voilà tout se dérègle Il faut recommencer à colmater les brèches. Car tout est changement, le stable est un leurre L’équilibre existe presque comme une erreur On... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Escapades

Escapades   Dans mon corps immobile j’aime à voyager Mon esprit est habile lui à s’en dégager Quand je ferme les yeux je peux rejoindre une île Où tout est merveilleux où mon corps est agile.   J’y reconstruis un monde celui dont j’ai rêvé Où c’est chaque seconde qui est l’instant parfait Où règne une paix qu’on ne peut enlever Où l’idée de bonheur est entrée dans les faits.   Cette liberté là on ne peut m’en priver Même dans la douleur je peux y arriver... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2017

Le plus beau cadeau

Le plus beau cadeau   De tout ce temps qui s’offre mais que vais-je en faire A présent que la vie des chaînes me libère ? Jusqu’ici je n’avais à poser de questions Sur des chemins tracés par tant d’obligations.   Toujours, oui c’est toujours que j’ai manqué de temps Pour faire tout et bien, et les faire à temps Toujours, oui c’est bien ça, que j’ai couru après Quelques miettes de temps pour pouvoir être prêt.   Je suis pris de vertiges devant ces libertés ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Inconsolable

Inconsolable   Je fus preux chevalier tout aux pieds de ma belle Et ardent troubadour à l’ombre de son aile J’ai chanté sa beauté et célébré son port Jusqu’à ce qu’un beau jour elle me jette dehors.   J’en ai gardé au cœur la profonde blessure Comme une plaie ouverte de cette aventure La fière Eléonore à la froideur hautaine S’était un jour lassée de toutes mes fredaines.   Mon âme erre depuis inconsolable, en pleurs Ne pouvant oublier ce que fut son... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Qu'on soit aigle ou moineau

Qu’on soit aigle ou moineau   Suis-je comme la grive quand la chasse arrive Ou le merle moqueur des communes terreurs Comme oiseau sur un fil à très haute tension Ou moineau quand le froid et le gel font saison ?   Etre sur le qui-vive dans la peur du danger Regarder l’autre rive comme éden envié Ne poser qu’un instant, ne rester immobile Pour ne pas s’exposer quand on est si fragile.   Passer toute une vie à tous les déjouer Tous ces pièges tendus et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Qu'importent les ravages du temps

Qu’importent les ravages du temps !   Une chair qui se plisse comme un tissu froissé Silhouette confuse et à présent voûtée Dont le pas fut alerte maintenant empesé Ce chef qui fut si fier, regardez-le branler.   Comment peut-on bien être quand on a tant été Comment donc accepter et même renoncer Et ne voir que devant quand on est engoncé Dans tous les souvenirs de son glorieux passé ?   Car l’esprit est bien là sous la coquille triste Il n’a lui rien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]