11 juillet 2017

Bien des chemins

  Bien des chemins La vie ne serait-elle que recherche d'amour L'énergie au service de ce but tous les jours ? Je sais qu'elle est la force de ce besoin vital Mais est-ce bien notre seul idéal ? Si nous en avons fait bien plus que ce qu'il est Au service au delà de nos propres survies Sujet inépuisable de rêves inassouvis Ciment incomparable de nos peuples en sursis Il n'est pas seul ressort des projets de nos vies Mais il est le plus noble, les autres sont ignobles Car pouvoirs, convoitises ne sont que tristes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2017

Si peu de temps pour tant de temps

Si peu de temps Pour tant de temps Il y a un temps pour tout, et tant de temps pour tous Il y en a autant que l'on compte de gens Le temps de météo qui fait que certains toussent Et le temps des héros aux couleurs or argent. Quand les temps de misère cessent à le fin des guerres Quand le temps du morceau ton cœur m'a pris naguère  Je t'attends tu m'entends c'est le temps des amours Ça détend, on prétend, si bien au fil des jours. Tu veux vite grandir et tu as bien le temps De vieillir à ton tour ne sois pressé... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2017

Grottes

  Grottes De tous les souterrains ceux que moi je préfère  Ce sont ces galeries creusées par des rivières  On découvre dans le halo des lumières  D'étranges draperies et cascades de pierres. La mesure du temps si incommensurable Devient mieux dans ces lieux alors plus palpable Les siècles s'y estiment en centimètres  Et les millions d'années présents à chaque mètre. Le temps semble arrêté mais c'est bien illusion  Quand chaque goutte d'eau fait bien sa création Déposant invisible sa... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2017

Toucher le fond

Toucher le fond Quand on touche le fond c'est dur de revenir Du plancher au plafond trop d'effort à fournir On a tant renoncé à une vie normale On n'a plus de notion ni du bien ni du mal. Ne plus croire en rien surtout pas en soi même  Penser que personne hélas ne vous aime Que la vie ne vaut rien même si c'est blasphème  On voudrait s'effacer des vers de ce poème. Quand tout est peint en noir que le sombre prévaut  Quand on n'a plus d'espoir de se hisser en haut Mourir à petit feu souvent par... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2017

À demi-mot

  À demi-mot Entre deux gens qui s'aiment depuis déjà longtemps Existe un stratagème dont ils usent souvent C'est par de petits gestes fait bien discrètement  Ou par quelques clins d'œil esquissés doucement Qu'ils échangent entre eux sans même ouvrir la bouche Ils se connaissent tant après tant d'escarmouches ! Point n'est besoin de mots ou alors c'est à peine L'autre connaît déjà la pensée qui s'amène. Deux personnes vivant bien des années ensemble Leurs idées ont vieilli comme elles leur ressemblent ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2017

Le parc d'aventures

  Le parc d'aventures Je suis dans un grand pré qui n'est pas pour les vaches J'y vois beaucoup de jeux, des enfants qui se lâchent  Échelles et toboggans, balançoires, tyroliennes Tout ça est à leur goût et les enfants y viennent. Imaginez l'endroit entouré de chalets Et sur bien des côtés par d'épaisses forêts  Sous un ciel vraiment bleu à part quelques nuages Et un soleil radieux dessus ce paysage. Des parents attentifs à leurs gamins joueurs Pour que leurs cabrioles ne finissent en pleurs C'est un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2017

Les contes barbares

Les contes barbares Pourquoi de la souffrance ou des grandes douleurs Naissent des chants sublimes à vous fendre le coeur ? Pourquoi du désespoir et des causes perdues Faisons-nous notre miel plus que nous n'aurions du ? Pourquoi les doux bonheurs sont-ils tant ennuyeux Qu'on ne les supporte qu'au moment des adieux ? Pourquoi seules les vies toutes pleines d'histoires Trouvent grâce à nos yeux restent dans nos mémoires ? C'est par procuration que victoires et gloire Nous voulons bien les vivre à défaut de les croire, ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2017

Drakkars

Drakkars Venus du fond des âges de flamboyants guerriers Armés de fortes haches et de ronds boucliers Ils portaient tous des casques ornés de grandes cornes De sauvages figures que longues barbes ornent. Surgissant du grand Nord sur des bateaux véloces À la proue des dragons ce sont bien des drakkars Ils assaillent villages narguant les traquenards Tendus devant les pas des barbares féroces. Leurs raids pendant des siècles ont fait trembler l'Europe Ils étaient ce qu'on veut mais pas des philanthropes ! Ils juraient... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Les braises fragiles

Les braises fragiles   J’ai tendu une main vers cet oiseau qui passe Oiseau si tu pouvais le porter mon message Vers celle qui pourrait seule me rendre sage En faisant pour moi dans son cœur une place.   J’ai levé chaque soir mon regard vers Sélène En pensant que faisait de même mon Hélène Lune si tu pouvais briller ce soir plus fort Que l’amour de ma belle que je garde en mon fort.   J’ai poussé ma chanson dans l’air à pleins poumons Espérant que ma mie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2017

Fugaces lumières

Fugaces lumières   Ne sommes-nous aveugles avançant à tâtons Dans nos vies recevant mille coups de bâton Corrigeant comme on peut notre feuille de route Repérant lors au mieux les prairies où l’on broute.   Ce n’est que par instants qu’on reçoit la lumière Fugace révélation, vérité entrevue Mais hélas aussitôt se ferme la fenêtre Sans que l’on ait compris bien ce qu’on avait vu.   Mais ce sont ces moments qu’on aurait pu rêver Qui souvent nous incite à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]