15 février 2018

Pas de souci.

  Pas de souci. Comment trouver un sens quand le mal est partout Qu’est-ce que nous voyons du monde après tout Sinon ce qu’on nous montre dans les écrans voyous Quand à chaque instant, ils entrent tant chez nous ? Comment croire aux mots, porteurs de tant de maux Même si quelques uns portent jolis flambeaux, À quoi donc se fier, à quelle propagande Laquelle répondra aux urgentes demandes ? Comment goûter la vie avec sérénité  Quand on sait tant de gens qui en sont si privés, Comment ne pas entendre les cris... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2018

Rien ne résiste

Rien ne résiste. Tout au pied des montagnes gisent des éboulis  Là où furent autrefois de grands prés très fleuris Partout au bord des mers sont des plages infinies Là où furent jadis des terres et des prairies, Rien n’est jamais pareil sous les feux du soleil Laisser passer du temps sur quelque paysage Il aura bien changé à vos prochains passages Même si malgré ça, encore il émerveille, Aux plages de mon coeur il règne un grand vide Là où pourtant un temps, l’émotion fut fébrile  Au pied de l’être aimé,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2018

Tyran

Tyran J’aurai pu cher Cesar, répondre point par point À ta lettre étonnée par nous autres zinzins Je sens que tu regrettes comme un vrai romain D’avoir eu des légions qui n’avaient notre grain. Si j’étais facétieux, si j’étais revanchard Je te crierai qu’es-tu ? Qu’un grand navet Cesar Si j’avais à l’esprit ce que tu fis en Gaule Je te dirai Cesar, hélas t’a fait école. Tous les grands conquérants en furent inspirés  En criant au génie lorsque ils t’évoquaient Jusqu’à prendre ton nom comme firent les tsars Qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2018

Prendre du bon temps

  Prendre du bon temps Tant pis si je vous lasse, avec tous mes récits De ces scènes d’hiver, de neige et de glacis Tant pis si vous trouvez que trop je me répète  À vous conter encore une sortie raquettes. Nous sommes un petit groupe de gens peut être vieux Mais tous en grande forme et d’humeur très joyeux, Quand, c’est fréquent chez nous, le soleil pointe son nez C’est alors de bon coeur qu’on part se promener. La couche est profonde il faut donc s’équiper  Certains ont des problèmes pour fixer à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2018

Envies

Envies Je voudrais tant de choses Pas d’épines, des roses Je rêve à d’autres vies J’éprouve tant d’envies. Quand je vois tous ces autres Et leur vie de château  Où tranquilles ils se vautrent Pour eux tous les cadeaux. Sont-ils meilleurs que moi Pour avoir tous les droits Que leur donne l’argent Ce ne sont que des gens, Qu’ont-ils fait la plupart Qu’être des héritiers Ou des stars, des beautés  Ou bien des charognards, Ils ont eu cette chance Celle que je n’ai pas Et tout en suffisance Eux ils... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2018

Prendre son temps

  Prendre son temps. Je vous parle d’un homme, qui prenait tout son temps Pour faire chaque chose, et ce très lentement Il prenait le parti de ralentir le temps En pensant qu’ainsi faire, c’était gagner du temps. Je vous parle d’un homme, qui s’est bien vu pourtant Vieillir, prendre de l’âge, perdre beaucoup de dents Mais qui continua toujours obstinément  À agir comme avant, vraiment très lentement. Il affirmait qu’à vivre, en prenant tout son temps Il vivait chaque seconde, comme si elle durait... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2018

Enfants prodigues

  Enfants prodigues. Les textes que l’on crée, ne sont-ils des enfants ? Comme eux au loin ils partent, s’ils ne deviennent grand Il se peut qu’ils grandissent, au contact des gens Il se peut qu’ils trahissent, nos espoirs de parents. Dès lors qu’ils sont écrits, alors ils nous échappent  Ils ont une vie propre, chez les lecteurs qu’ils happent Où ils vont s’éveiller, tout au fond des consciences Ou rencontrer qui sait, totale indifférence. Les textes qui nous viennent, qui sait ce qu’ils deviennent On est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2018

Pas de bibliothèque

  Pas de bibliothèque  Peut-être que jamais, je ne ferai de livre De ces textes arrachés, comme autant de délivres  Que chaque jour ou presque, ainsi je vous délivre  Sur ces réseaux où vivent, beaucoup trop de délires. Ce serait inutile, et ce serait bien vain La poésie se lit, à présent dans le train  Sur des écrans multiples, et de façon fugace Et ensuite s’envole, et ensuite s’efface. Pourquoi donc la figer, sur un support inerte Qu’à présent n’ouvrent plus, que des gens bien trop rares ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2018

La ligne droite

  La ligne droite T’es tu déjà roulé dans les volubilis Avec à la bouche un sourire complice Pour partager un peu de leurs si doux délices  Quand le parfum des fleurs, te mettait au supplice ? As-tu déjà rêvé des étranges volutes Que tracent les fumées, issues des becs de flûte  Quand soufflent les musiques, que les fées exécutent  Et lancent dans l’azur, dans tous les azimuts ? As-tu déjà suivi les circonvolutions De toutes ces nations qui font révolution  Les fruits de leurs passions,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2018

Au son de l’angelus

  Au son de l’angélus  Au son de l’angélus qui court sur la campagne Où pointent des clochers encore un peu vivants Je parcours les chemins où j’évacue ma hargne Ce trop plein de colère qui m’échauffe le sang. Pourquoi tant de bêtise, de violence et de haine Nous en sommes abreuvés, quelles que soit les chaînes Qui ne savent informer que de tous les malheurs Chaque jour nous baignons, dans un flot de terreurs. Je voudrai dessiner un monde plus paisible Ou vivre et aimer il nous soit plus loisible Mais mon... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]