10 juin 2019

Montagnes russes.

  Montagnes russes. Abasourdi, consterné, stupéfait, déconcerté  C’est autant d’adjectifs pour bien qualifier Dans quel état je suis, dans quel état d’esprit  Quand j’observe pantois, des hommes les folies. Admiratif, émerveillé, reconnaissant, ébloui  Ce sont d’autres adjectifs pour exprimer aussi Dans quel état je suis, dans quel état d’esprit  Quand j’observe ravi, ce qu’ils ont de génie.  Le meilleur et le pire, la grandeur, la bassesse Le bon et le mauvais, le gâchis et l’adresse ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2019

Sanctuaire.

Sanctuaire. Il sautille, il pépie, il pique avec adresse Les graines répandues et la boule de graisse Que j’aime ce spectacle au bout de mes jumelles Cet oiseau plein de grâce qui agite ses ailes. Chaque coin de nature est porteur d’émotion Tant de choses sont belles, elles y sont à foison Une fleur, un brin d’herbe, un arbre, un rocher Une biche montrant là le bout de son nez. Hier avec des amis je suis allé marcher Au sein d’une montagne encore préservée  Face au Canigou, dressé en majesté  Nous avons... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Conte moi une histoire

  Conte moi une histoire... Qui ne souhaite entendre des histoires heureuses Qui se déroulent bien dont la fin est radieuse De celles qui rassurent tant elles sont prévisibles  De celles qui évitent les choses trop terribles. Quand tous les jours apportent des malheurs trop réels  Quand la vie nous démontre qu’elle sait être cruelle Quand sans trop de raisons, tant de gens sont frappés  Jusque dans leurs maisons par des vents déchaînés. On se pense à l’abri des mauvais coups du sort  Quand... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Croquemitaine.

Croquemitaine. Son cœur a palpité comme un oiseau en cage Quand ses yeux sont tombés sur ce très court message Viens très vite ce soir sans rien dire à personne Elle attend impatiente que l’heure au clocher sonne. Quand le moment venu, elle arrive au lieu dit Elle ne voit quiconque, l’endroit semble désert  Elle attend fébrile, celui qui a écrit  Qui lui a fait ce signe, que si fort elle espère. Elle n’a pu se tromper ni de lieu pas plus d’heure N’est-ce pas juste ici qu’elle a ouvert son cœur ? Qu’elle a... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Haïkus

  Haïkus Le souffle du vent La force du courant  Le Rocher a le temps. L’orage, l’éclair Sur la terre qui tremble Le papillon fuit. Dans un ciel changeant La lumière des saisons Trace un sillon. Soleil paressant Les feuillages rougeoyants Voilà l’automne. Chemin en forêt  Que de feuilles le jonchent Les fourmis courent. Un drap de satin Sur un matelas froissé  Un corps alangui. Un rayon doré  Une tulipe a éclos  L’herbe si verte. La cime enneigée  La campagne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Quatre à quatre

  Quatre à quatre Prenez le chiffre quatre, qu’a-t-il d’extraordinaire ? Quand à première vue on n’a aucun repère ? Réfléchissez un peu pour mieux faire le point Chacun dans votre coin et ce aux quatre coins. Sans lui vous les voyez ces drôles de maisons Sans ces pièces rectangles, sans ces coins à foison ? Sans tables et sans meubles, sans leurs coins pour de bon ? S’asseoir en vis à vis, comment donc ferait-on ? Souvent même en cuisine règnent quatre ingrédients  Dans les usages faits surtout les plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2019

Rouge.

  Rouge quelle couleur Rouge quelle ardeur ! S’il est un ton qui tranche c’est bien ma foi le rouge Couleur du mouvement,car cette couleur bouge Elle parle de sang ce symbole de vie Elle parle de mort, quand il coule aussi. Le rouge quel symbole, qu’on met sur les drapeaux Pour qu’au vent il vole et s’affiche bien haut C’est le rouge aux joues, qui vient sous les efforts  Le désir, la colère quand le cœur bat plus fort. Elle habille de rouge l’agile muleta Que l’homme agite lors de la corrida Le taureau... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Deux amoureux.

Deux amoureux J’ai vu dans un jardin flâner des amoureux Qui les yeux dans les yeux se tenaient par la main Tout était embaumé, mille fleurs autour d’eux Je me souviens très bien de l’odeur des jasmins. Ils semblaient bien timides mais leurs corps réclamaient Un peu plus de tendresse, un peu plus fort d’aimer Je les vis lors s’asseoir sur un banc accueillant Leurs lèvres se joignirent, au bout d’un bref instant  Enfiévrés par leurs peaux et toutes ces odeurs Les voilà qui s’allongent sur un tapis de fleurs À... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Ragots

Ragots. Dans les replis farouches des colères ancestrales Naissent les coups de fourche à un seul idéal  Dans les haines transmises par des aïeux frustrés  Couvent toutes les crises dont on a le secret. Tous nous sommes héritiers de ces tristes histoires De ces rivalités dont beaucoup tirent gloire Nous fûmes tant bercés par des mythes absurdes Que nous les acceptons, fut-ce par habitude. Combien donc de ces voiles, il faudra déchirer Pour entr’apercevoir un bout de vérité  Et combien sur la toile,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Ce sont de simples choses qui nous rendent heureux

  Ce sont de simples choses qui nous rendent heureux Un coucher de soleil ou une pleine lune Ou bien glisser en barque sur la calme lagune Un repas entre amis, arrosé de bons vins Ou bien faire l’amour et du soir au matin. Un voyage immobile au cœur d’un bon roman Une petite fille qui appelle maman Un vol de libellules dessus les nénuphars  Ou un verre d’alcool accoudé à un bar Ce sont de simples choses qui nous rendent heureux. Un dîner au chandelles en se tenant la main Ou les yeux dans les yeux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]