10 juin 2019

Ondes

Ondes. Les marins de toujours voguent partout sur l’onde Pour pêcher, commercer et parcourir le monde Ils se plient aux caprices des courants et des vents Pour glaner des ressources dont les gens sont friands. Combien de sacrifices pour leurs vies de famille Et combien de grands risques quand le bateau vacille Ils courent sur le dos des mers et océans  Dont on sait qu’ils avalent les marins trop souvent. Il leur faut affronter cette masse liquide Ces ondes capricieuses où la mort est livide Que la route est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2019

Associons-nous

  Associons-nous. L’association est bien curieuse chose Quand des individus même but se proposent. Tous les moyens du bord seront sollicités  Le rêve d’un mécène, est souvent invoqué. Si l’union fait la force il y faut des moyens, Quand souvent ceux là manquent à ça on n’y peut rien, Car la main à la poche, cela ne suffit pas Pour fonctionner ma chère, faut pépètes ici-bas. Quand pour se réunir on a besoin d’un lieu Qui soit lui plus laïque que la maison de Dieu. On fait alors appel, à la mairie du coin ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Hier encore

Hier encore. Un jour tu réalises que tu n’as plus vingt ans Que t’as des cheveux blancs, et plus toutes tes dents Tu entends au fond de toi, que s’étonne l’enfant Lorsque ton corps résiste à ses emportements. Des douleurs apparaissent, à des endroits qu’avant Dont tu n’avais conscience que fugitivement Les épaules, les reins, genoux ou chevilles Tu as si mal parfois, que même tu vacilles. Pourtant hier encore, tu te sentais vaillant Ton corps obéissait, à tous tes mouvements L’essoufflement n’était, qu’au bout de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Données

Données. Je pensais être un homme fait de chair et de sang Animé d’émotions, un humain cent pour-cent  Pourtant aux yeux du monstre, je ne suis que données  Cela jusqu’à ma mort, depuis que je suis né. De moi tout il connaît, je ne m’appartiens plus Je ne suis que données pour lui, et rien de plus. De ma santé d’abord plus rien il n’ignore Mon poids, ma taille et mon groupe sanguin Cela ne serait rien, mais c’est bien plus encore Il sait jusqu’aux cancers qui frapperont demain. Grâce à ces achats, que fais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

La forêt en guenilles

La forêt en guenilles. Des lichens sur les troncs, qui des branches aussi pendent Tout parait en guenilles et revêtues de hardes La forêt qu’ont chantée, bien avant moi des bardes Celle de Mélusine, tout au cœur des légendes, Mystère végétal qui palpite et soupire Qui garde ses secrets et dont rien ne transpire Prend garde à l’aborder, si tu as ta raison Et de n’y pénétrer sans de bonnes raisons. Tu t’y perdras très vite si tu suis ses chemins Tu tourneras en rond longtemps sans plus savoir  Où se trouve l’issue... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Bancal mais pas banal.

  Bancal mais pas banal. Devant nos yeux défilent en rang plutôt serrés  Les petits chefs de file qui s’en viennent espérer  Grappiller quelques voix, essayant de convaincre Qu’il faut voter pour eux pour demain bien mieux vaincre Comment les élections sont elles devenues Ce grand marché ouvert à tous les incongrus Pourquoi n’irai-je pas dans ce cas moi, demain Dire, j’ai la solution, je vous prends par la main ?   Comment trouver l’accord dans tous ces désaccords  Quelle est la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2019

Sarabande.

  Sarabande. Aux premières lueurs d’une aube un peu blafarde Les reliefs sont masqués de brumes qui s’attardent  Le soleil n’a encore bien percé tous ces voiles Mais le ciel est trop clair, pour y voir les étoiles. Le sommeil m’a quitté, quand il est bien trop tôt  J’en ressens bien pourtant, dans mon corps, des lambeaux Le moulin de l’esprit s’est remis à tourner Malgré toute la chair qui voudrait reposer. Je me vois accomplir des gestes machinaux Comme ouvrir les volets, rallumer le fourneau Préparer... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Avec des mots vrais

  Avec des mots vrais. D’un écriture simple et avec des mots vrais Je noircis le papier pour dire tes attraits Sans termes trop savants ni formules tordues Je te dirai je t’aime autant que je l’ai pu, Comme un trait de crayon dessine un visage Je poserai mes vers très humbles sur la page On y devinera quel éclat ont tes yeux Et quel est sur ta bouche ce sourire radieux Presque dans un murmure les mots que je susurre Timidement viendront y chatouiller ma plume Point besoin de hurler ou taper sur l’enclume ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Les yeux au ciel

  Les yeux au ciel. Qui n’a plus qu’à son tour, levé les yeux au ciel Par une nuit d’été vers le vide éternel  Vers cette voûte sombre si pleine de mystères Vers toutes ces étoiles mais si loin de la terre ? Qui n’a été saisi d’un émerveillement  Devant cette beauté ou d’autres sentiments Pleins d’interrogations sur l’espace et le temps Que l’on se sent petit devant le firmament ! Malgré ce que l’on sait à présent du cosmos On ressent une absence, jusqu’au fond de nos os Combien nous sommes seuls,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2019

Amis de cœur

Amis de coeur. Ils seront toujours là et comme au premier jour  Qu’ils soient loin, qu’ils soient proches, je les sens tout autour Les amis pour la vie, je ne sais c’est ainsi Ça reste un mystère, une vraie alchimie. J’en compte quelques uns, que je vois très souvent D’autres c’est malheureux, juste de temps en temps A chaque retrouvaille la chaîne se renoue Ça demeure un miracle que ce lien entre nous. Cet accord ne tient pas forcément aux idées Nos opinions parfois peuvent même s’opposer Cela n’empêche en rien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]