12 juillet 2018

En pays catalan.

  Au Mas Mulés, en pays catalan Il est le savez-vous encore des lieux rares Dans les replis secrets des terres catalanes Des lieux où vit la vigne, où mûrit le raisin Par la magie de l’homme et celle des terrains. C’est bien main dans la main que là une famille Cultive un vignoble sur argile et silice Depuis bien sept générations elles en tire des délices  Pour quelques connaisseurs ils leur sont accessibles. Cela ne nous étonne que ces vins là soient nés  Par le travail et soin de plusieurs demoiselles... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2018

Dans la fureur de l´orage.

  DUO DE PLUMES Dans la fureur de l’orage. J’ai vécu m’en souviens un gigantesque orage ,  J’étais sous une tente et n’en menais pas large. Le ciel zébré d'éclairs envoyait mille feuxEt je n'étais pas fier, même plutôt peureux,    Sous cette toile fine fasseyant sous les trombesJe craignais que la tente ne devienne ma tombe, Je priais tous les dieux et tous les saints du cielQue l'orage s'éloigne faisant place au soleil,   J’imaginai l’éclair fondant du haut de l’airSur les pauvres piquets... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

Inexorable.

Inexorable. Une amie m’a dit hier tu restes si rebelle Pourquoi être à ton âge si révolutionnaire ? Ne sais-tu pas combien au vu de tes artères  Il serait bien plus sage d’apaiser ta colère. Si c’est être plus sage que d’être moins violent A ce seul jugement alors moi je consens Car la sagesse n’est pas un renoncement Mais bien plus de conscience qu’on en avait avant. Celle de ses limites, celle de ses semblables Celle aussi du monde, celle de la parole Que c’est par le langage que l’on devient capable De faire... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

Une dame au grand cœur.

  Une dame au grand cœur. Elle n’avait point souci de sa belle apparence C’était une autre époque celle de mon enfance Ses habits étaient tristes certains diraient informes  Et ils étaient pourtant en ces temps dans les normes, Elle n’arrêtait pas du matin jusqu’au soir  Les tâches ménagères comme autant de devoirs Qu’elle avait d’énergie et il fallait la voir Toujours de bonne humeur malgré ses avatars. C’était une grand mère toujours si attentive Soucieuse de nos efforts jusqu’à ce qu’on arrive A... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

En son absence.

En son absence Fraîche et colorée comme l’inflorescence  Qu’arbore fièrement la tige en renaissance Forte et décidée comme la fulgurance D’une idée qui jaillit en pleine effervescence, C’est en pleine lumière qu’alors elle avance Animée c’est inné d’une entière confiance Elle n’a pas encore reçue en confidence Les conseils que pourra apporter l’expérience. Elle semble solide du moins en apparence Sa faiblesse cachée est dans sa transparence Elle n’a, affichée, comme toute défense  Que toute la justice qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

Le choix.

  Le choix La peine envolée, la voilà de retour La haine dissipée, la chanson de l’amour Car nos corps sont si faibles quand ils sont esseulés  Qu’ils nous réclament encore d’être consolés. Chasse cette tristesse qui plombe tes instants Surmonte ta détresse en t’ouvrant pleinement À ce chant qui murmure au plus profond de toi Qui veut franchir ces murs qui étouffent sa voix. Force toi à sourire et au bout d’un moment  C’est l’énergie du rire qui prendra l’ascendant Il n’y a rien à attendre à rester la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2018

Collectif.

  COLLECTIF. Je connais un réseau qui a bien des facettes Pas autant pour autant qu’on y compte de têtes  Dans ses moments de pause il est très convivial Dans ses missions sachez qu’il l’est aussi pas mal. L’IGAPS a son image navigue et c’est normal Entre cas difficiles et rencontres banales Il a toujours souci d’avoir l’esprit ouvert Et surtout de jamais ne se mettre en colère. Réseau en interface avec tous les milieux Avec bien des métiers, avec mille missions L’Igaps doit bien comprendre de multiples... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

Hypnose

Hypnose Il pleut des hallebardes et moi je les regarde Quand dehors le temps barde, moi je joue au vieux barde Du ciel tombe des cordes, tandis je moi j’aborde  Hors de toutes discordes, ces temps que je m’accorde. Tempête au dehors et calme à l’intérieur  Je ne suis en accord avec ce ciel qui pleure Je suis bien à l’abri qu’elle que soit sa fureur Je ne crains pas la pluie mon esprit est ailleurs. Au delà de l’instant, voilà qu’il lève l’ancre Peut importe à présent que le ciel soit noir d’encre Je me sens... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

Idées reçues

Idées reçues. Pour certains ils sont sages, pour d’autres ils sont vieux Selon qu’elle est l’image qu’ils donnent aux envieux J’ai pour vous un message c’est qu’ils restent studieux Et bien assez modestes ce ne sont pas des dieux. Pour certains ils sont loin, ils ne sont pas d’époque  Certains petits malins parfois d’eux ils se moquent Mais moi je suis certain que toujours ils se toquent D’éviter ce qu’on craint, des conseils tout en toc. Pour d’autres ils s’endorment sur leurs quelques lauriers Ils respectent des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

Hommage à Martin FOURCADE.

  Hommage à Martin FOURCADE. Il est de ces sportifs auxquels les dithyrambes  Rendent bien peu hommage à la tête et aux jambes Il est lui sans conteste un être d’exception A qui convient si bien, le beau mot de champion. Qui lui aurait reproché d’avoir la grosse tête  Lui qui a tout gagné, Panthéon des athlètes  On ne peut qu’admirer qu’il soit resté modeste Toujours à s’entraîner, pour demeurer en tête. On ne lui connaît guère de défauts ou foucades Qui pourraient l’empêcher de porter l’estocade ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]