05 janvier 2016

Une goutte de pluie

Une goutte de pluie sur la vitre arrêtée Suivie bientôt de près, de mille éclaboussuresNos vies ne sont aussi que gouttes isoléesAu milieu de tant d'autres, tant que la vie dure. Devant ce dérisoire qui nous caractériseComment sont illusoires tous les rêves d'empireNous devrions comme la goutte bien savoir nous coulerDans le flot du courant qui nous tient sous emprise. A chacun de donner quelque sens à sa vieÊtre conscient du temps et de l'espace aussiRamèner à raison les ambitions futilesAu sort qui est le leur, d'être si inutiles.... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2016

Photos souvenirs

Sur le cadre photos posé sur le buffet En succession serrée, défilent les images Je me laisse bercer par ce rythme bien sageEt laisse mes pensées doucement dériver. Ces photos souvenirs rappellent des instantsCapturés a l'insu des sujets bien souventQui sont alors saisis comme feuilles au ventPour être dispersées ensuite sur cet écran. Ces moments de nos vies ainsi éparpillésMe font songer aux feuilles, en tapis disposésAu gré des courants d'air sur un sol inégalÊtre en vrac associées, cela leur est égal. L'arbre dont elles... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2016

Dure réalité

Environné de malheurs, harcelé de douleursSpectateur de vos peurs, et parfois même acteurJe m'envole sans heurts vers des lieux de bonheurQuand je lis, quand j'écris et parfois quand je pleure. S'évader de ce monde pour ne plus voir l'horreurS'extraire pour un temps pour aller voir ailleursS'absenter de son corps, quitter même le présent Espérer qu'au retour tout sera différent. Qui n'a rêvé de vivre dans une alternativeQui n'a pensé passer parfois sur d'autre rivesQui peut donc supporter et à longueur de tempsD'assister par le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2016

Carte du tendre

Un long chemin attend les amants qui s’égarent Dans les méandres sinueux de la carte du tendre Ils se voient, ils s’entendent mais ne trouvent débouchés Ils se tendent, ils s’attendent à pouvoir se toucher.   Se comprendre pour se prendre, un long parcours parfois Se méprendre, se tromper, c’est presque même la loi Les amours spontanés sont les plus maladroits Les mots pour s’envoler, langage trop étroit.   Dans les esprits candides de ces premiers amours Les obstacles à leur trouble sont ceux des contes de fées ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2016

Jusqu'ici tout va bien...

Les flammes de grands feux traversent la nuit d’encre La lueur des brasiers découpe en ombres chinoises Des silhouettes sombres sur nuages de cendres Elles dansent dans des robes aux couleurs de l’ardoise.   Ce sont tous nos espoirs qui se consument ici Ne laissant derrière eux que décombres noircis Ce sont nos espérances qui sont ainsi finies Comme autant d’illusions et de doutes infinis.   Brûlez tous vos vaisseaux, arrêtez donc de feindre Faites de vos ambitions autant de feux de paille, oubliez ces sujets il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2016

Vole !

Vole , vole mon bel oiseau Monte, monte plus haut Vire, vire mon beau navire Tourne, tourne à rendre ivre.   Vole, monte, Vire, je veux tant vivre   Chante, chante prince charmant Danse, danse en tournoyant Grise, grise liqueur exquise Glisse, glisse, tout à ma guise.   Chante, danse, glisse, que ça me grise   Roule, roule, pierre de lune Coule, coule, sur la lagune. Chauffe, chauffe, foyer ardent Donne, donne des coups dedans.   Roule, coule, chauffe, que ça chamboule   Griffe,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2016

Hélène

Quand je te regarde Hélène Ma petite madeleine Je nous revois enfants Il y a bien longtemps   Nous cherchions dans les forêts Des asperges sauvages Nous roulions dans l’herbe Le temps était superbe   Dans le vieux grenier Allions nous déguiser Nous faisions des costumes De chiffons et de plumes   Quand je te regarde Hélène Ma petite madeleine Je nous revois enfants Il y a bien longtemps   Nous chipions les gâteaux Que faisait tante Céline Et qu’elle laissait au chaud Sur sa table de cuisine ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2016

Un matin

Ce matin je suis las, la nuit porte conseilDites cela a d'autres, ce matin je suis lasCe n'est pas de fatigue mais d'espoir je suis lasAprès tant de combats, voilà que je m'éveille. Cela fait bien des années que je lutte pour toiBien des années aussi, je clame sur tous les toitsJe crie à tous les vents et sur toutes les ondesQu'il est urgent d'agir pour sauver notre monde. Ce matin je suis las car au bout de la routeIl n'y a plus rien qu'un vide et des milliers de doutesD'une planète verte, on a fait une croûteHa le beau résultat de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2016

Planète bleue

Heurtée par mille vagues, et rongée par l'écumeSous les assauts de l'eau, la falaise reculeLà où l'ancienne plage était de sable finLa mer dès à présent, roule ses galets sans fin. La ville était si fière d'avoir les pieds dans l'eauUn port et des bateaux, des hôtels sur ses plagesTous les ans à la fête, dès lors qu'il faisait beauUne ville si prospère grâce à ces paysages. Mais la mer est montée, par la faute des glaciersDe ces glaces lointaines qui fondent à vue d'œil Elle a tout recouvert des quais et des palmiersDe tout ce fier... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2016

Lassitude

Je me sens si languide au rythme de ma proseVoilà une clairière qui m'invite à la pausePourquoi tant s'agiter quand la nature proposeDe s'arrêter un peu le temps qu'elle se repose. Qu'elle se repose un peu de toutes nos erreursDes agressions menées contre ses équilibresQu'elle dispose de temps pour écouter son cœurEt pour savoir enfin s'il faut nous laisser vivre. J'appelle de mes vœux une langue limpideQui nous éclairera sur nos actes avidesJe rêve que demain tous ensemble acquisA la cause commune nous soyons tous conquis. Je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]