30 août 2017

Sans toi

  Sans toi Mon cœur est gris comme le ciel J'ai dans la gorge un goût de fiel Et dans mon corps partout j'ai mal Pris au piège comme animal. Amertume et coup d'enclume Ce que j'ai appris le résume J'ai tout perdu je le présume  Plus de lumière qui s'allume. Moi qui vivais sur un nuage Un amour que je pensais sage Toi tu vivais comme en cage Je n'en ai pas vu les présages. Ce matin notre lit est vide Je suis devant le teint livide Tu es partie sans rien me dire Et je suis là à me maudire. Mon âme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 août 2017

Humus

Humus Sur la souche qui reste de l'arbre renversé  Dans l'humus tout contre elle qui s'est accumulé  A surgi une touffe aux chapeaux colorés  À la couleur flambante de champignons dorés. Comme si la palette d'un peintre un peu distrait Avait laissé couler un tube renversé  Dans les verts et marrons aux teintes un peu fanées  On voit cette lumière qui semble irradier. Dans le sous bois obscur où fusent des rayons Qui tracent des chemins de fines poussières  Dans l'humidité qui imprègne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2017

Vis au présent

  Vis au présent  Sais-tu j'ai certains jours le coeur gonflé d'espoir Tant je veux croire alors de triompher du noir, Tant il me semble que vaincra la lumière  Et qu'elle éclairera l'humanité entière. Hélas mon cher ami ces moments sont plus rares Car de lueurs d'espoirs les temps sont plus avares, Je vois bien tous les jours les mauvaises nouvelles Étouffer l'éclaircie que de mes vœux j'appelle. Vois-tu ne servent à rien les prophéties cruelles L'homme ne les entend, il ne veut croire en elles Lors... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2017

Facettes

Facettes Prisonnier de nos sens comme de notre histoire Nous construisons un monde oh combien déformé Et contre ce constat il n'est pas de victoire Qui donc pourrait prétendre vaincre sa destinée ? Quel que soit le recul, quelle que soit la hauteur Nous restons incarnés dans nos corps dans nos coeurs Notre esprit peut parfois entrevoir la lumière  Sans pouvoir toutefois s'affranchir des barrières. Si on peut s'oublier serait-ce un instant On devient disponible pour d'autres sentiments  Le regard peut alors... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2017

Un mot...des images...

Un mot...des images.. Les mots sont-ils des mots ou sont-ils des images Ne sont-ils des photos qu'ils posent sur la page Comme autant d'impressions collectées en voyage Ou bien mille expressions saisies sur nos visages Les mots sont les mêmes pour tous et pour chacun Mais ce sont mes images,  ne les possède aucun Que j'ai en mémoire sans le savoir d'ailleurs Ce sont mes seuls rêves quand ils parlent d'ailleurs. Le poète dessine des choses avec ses mots Le lecteur est seul juge de ce qu'est son propos Quand l'un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2017

Éternité ?

Éternité ? Tous les mornes soleils emportés par les vagues Des temps d'éternité depuis l'aube incertaine Ces fragiles étoiles qui flottent souveraines Constellations superbes qui de là-haut nous narguent. Tous les destins ont-ils de ces fins fort funestes Qu importent alors regrets de nos plus sombres gestes Tout n'est-il qu'immanence ou plutôt inconstance Pour longtemps et c'est bien hors de toute conscience. Toute une vie dès lors n'est ce l'éternité  Pour celui qui est là, les bornes il n'en connaît  Dans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 août 2017

Cris de rage

  Cris de rage Par des flèches de glace ou des langues de feu Par de grands blocs de roche ou des flots trop furieux Elle hurlera sa hire sous le regard des cieux Pour qu'écoutent les hommes, qu'ils entendent un peu mieux. Quand coulera la sève de la planète bleue Quand mordra la poussière l'homme si vaniteux Quand tremblera la terre, que nous serons peureux Quand océans et mers auront conquis tous lieux, Par mille soubresauts et bien des cataclysmes De ces sautes d'humeur qui traduisent le schisme La fin de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2017

Partout où tu n'es pas...

Partout où tu n'es pas Je ne suis plus moi même lorsque je pense à toi Ce songe doux m'amène un peu plus près je crois Alors je me promène dans l'ombre de tes doigts Ceux dont tu sais que j'aime qu'ils me frôlent parfois, Je ne m'appartiens plus lorsque tu me regardes Toi la seule gardienne de ma vie trop hagarde Il se peut que tu viennes pour ôter ces échardes  Que le temps m'en souvienne plante jusqu'à la garde. Je ne suis plus que toi lorsque tu es à moi C'est ton toi qui est mon toit quand tu veux bien de moi ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2017

Des rats ?

Des rats ? Le corbillard des espoirs a sombré en ténèbres  La valse des pantins fous continue de plus belle Le monde est tout embrumé de ces vapeurs funèbres La ronde des vrais coquins joue sur la balancelle, Des rires de déments s'entendent aux quatre coins Les gestes décadents deviennent la mode Lors que sur l'Olympe, Dieu s'en accommode Les peuples ne voient plus ce qui s'annonce au loin. Tombereaux de mensonges sont répandus dans l'air La vérité n'a plus chance d'être première  Tout est bien sur la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2017

Merveille

Merveille Une peau satinée comme un velours de pêche  Un sourire à la voir qui allume la mèche  Un éclat dans ses yeux dont la lueur m'allèche Que dire de ses cheveux tant j'ai les lèvres sèches  Au dos une cambrure pas pour robe de bure Des gestes si gracieux à fendre mon armure Un pas très naturel qui a fort belle allure Cesser de l'admirer me serait bien trop dur. Une voix dont le timbre n'appartient qu'à un ange Des paroles sincères étrangères aux mélanges  Son envie de tout vivre en rien ne me... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]