06 février 2018

Sans conscience

  Sans conscience C’est un homme qui marche sur les chemins du monde Il y fait des rencontres, de gens de toutes sortes À chacun il envoie dans leur cœur une sonde Qu’est-ce donc que la vie, au fond vous apporte ? C’est l’enfant le premier qui lui a répondu  Moi je suis très triste, j’ai un jouet perdu C’était hier c’est vrai, mais aujourd’hui j’ai pu Obtenir ce cadeau que j’ai toujours voulu. Puis une jeune fille lui a parlé aussi Elle était très timide mais vraiment très jolie Rougissante elle murmure... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2018

Des mots magiques

  Des mots magiques Ce ne sont que des mots que l’on entend à peine Dans tout le tintamarre, au milieu de l’arène  Des mots que l’on chuchote plutôt qu’on ne les crie Des mots qui se font rares, quand règne l’infamie. Des paroles aussi vieilles que l’est l’humanité  Au pouvoir sans pareil lorsqu’elles sont écoutées  Lorsqu’elles sont portées et qu’elles sont comprises Qui font partie des choses que les hommes ont apprises Qui n’ont point ce besoin, d’être haut et fort hurlées  Qui parlent bien... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2018

Autruches

  Autruches C’est bien souvent hélas qu’on regarde ailleurs Sous des rideaux de perles que l’on masque nos peurs  Que l’on fait diversion à grands coups de poèmes  Tous remplis de mon cœur, tous pétris de je t’aime. Pourtant pendant ce temps les erreurs s’accumulent Que l’on ne veut plus voir car c’est trop de calcul Alors on s’étourdit de bonheurs trop faciles Ne voulant accepter ce qui rend intranquille. Ça ira mieux demain mais qui encore y croit ? On nous l’a seriné, ça s’appelle l’espoir Mais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2018

Que vais-je devenir ?

  Que vais-je devenir ? Que suis-je devenu, un chevalier sans terres Un soldat sans contrat, quelqu’un sans idéal  Où se trouve ma place, moi qui n’ait plus de but Ne suis-je à présent du monde qu’un rebut ? Qui me dira la route, qui m’en dira le sens Quelle sera ma vie quelle en sera l’essence Si j’ai trop de questions, alors quelle impuissance L’enfer n’est après tout, que question de conscience. Je n’ai plus de statut, je n’ai plus de programme  Je dois en écrire un et c’est bien là mon drame À... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2018

Traces invisibles

  Traces invisibles. Une tâche invisible au milieu des blizzards Un flocon égaré tout au sein des tempêtes Un esprit singulier traversé de hasards Une histoire oubliée, qui n’a ni queue ni tête, Bien d’autres choses encore qui n’ont d’autre décor  Que les vues dérisoires, qu’ont des esprits retors Des âmes trop étranges pour y croire encore Qui cherchent la logique avant tout et d’abord. Toutes ces illusions qui séduisent toujours Cette envie de prouver qu’il existe un cours Que ce n’est le hasard qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2018

Magot

Magot Qui donc ne s’apitoie sur son sort misérable  Quand même ce dernier paraîtrait enviable Qui donc se satisfait de ce que la vie offre Sans vouloir toujours plus, de choses en ses coffres ? Ne pas voir ce qu’on a, et si peu l’apprécier Quand on voit ce dont l’autre, peut aussi profiter Pourquoi, pourquoi pas moi, pourquoi n’aurai-je pas Ce dont jouissent les autres, et que moi je n’ai pas ? Combien qu’ils me le disent, sont tous ceux qui n’ont pas  À un moment où l’autre, eu de ces pensées là ? Moi même... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2018

Tu m’impressionnes

Tu m’impressionnes Sais-tu tu m’impressionnes, peut être plus qu’Hugo Car à lui je saurai, dire en vers bravo J’avais j’avoue un rêve, te serrer la paluche Que je n’ai accompli, et je t’en veux Coluche. Tu aurais pu vieillir, comme font tant d’artistes Et la verve comique, rester longtemps en piste Mais voilà ton destin était d’être fauché  Comme le fut Achille par le talon blessé, Qui vit à cent à l’heure, a grillé ses cartouches C’est bien ce désespoir qui au fond tant nous touche La vie est une foire, et nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2018

Ne pas compter pour rien

  DUO de plumes Pierre-Jean BOUTET et Daniele LABRANCHE Ne pas compter pour rien  Dans une cour d’immeuble, s’échoua un beau soir  Un homme, une épave qui avait perdu l’espoir Plus rien au fond de lui, pour goûter à la vie  Il ne connaissait plus le sens du mot envie, Au bout de trop d’échecs, et de désillusion  Du bien comme du mal, il n’avait plus notion Il ne vivait encore, qu’en complet abandon Il ne connaissait plus ni amour, ni pardon. On lui avait appris la générosité,  La main... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2018

Ma seule lumière

  Ma seule lumière  Sais-tu à qui je pense, quand je suis loin de toi Quand je suis sans défense, que je n’entends ta voix C’est bien toi qui m’obsède, qui envahit ma tête  Tandis que mon coeur cède, quand ta voix est muette. Sais-tu bien tout ce manque, ce vide qui est en moi Et où que tu te planques, je t’en prie écris-moi, J’ai besoin de ces mots qui me viennent de toi Et rien que d’y penser, j’ai le corps en émoi. Je n’aurai jamais cru qu’à ce point tu possèdes  Ce grand pouvoir sur moi et que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2018

Au pied du Cambre...

Au pied du Cambre.... Un départ sans violence, télésiège balance Nous partons d’assez haut, pas besoin qu’on s’élance  La neige est abondante car c’est le versant Nord Au pied du Cambre d’Aze, c’est aujourd’hui qu’on sort. Équipés de raquettes nous partons en goguette On dit qu’un point de vue, nous ouvre sur la mer Le chemin est tracé, la marche est volontaire À l’heure du déjeuner, nous atteindrons la crête. Nous hésitons un peu au premier carrefour Les avis sont tranchés, on suit Francis Dufour Mais rien à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]