07 septembre 2017

Pourquoi ?

Pourquoi ? Avec ses yeux candides l'enfant m'a regardé  Je le sentais tout prêt à poser sa question Je lui ai dit petit qu'as-tu donc sur le coeur Il répondit Papy, pourquoi est-ce que l'on meurt ? J'ai pris un court moment avant de lui répondre  Afin de réfléchir au moins quelques secondes Vois-tu à ta question, il y a plusieurs réponses  Peut-être faudrait-il même que j'y renonce. Pourquoi cette question qu'est-ce qui te fait peur Vois-tu c'est comme ça on naît, on vit, on meurt Depuis l'aube des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2017

Un jour...

Un jour... C'est par la porte ouverte qu'un jour je m'en irai Comme font les oiseaux dont la cage est ouverte On dit bien que certains n'osent lors s'envoler Vers cette liberté qui signifie la perte De la sécurité dont ils ont toujours jouis Pourquoi l'abandonner et pourquoi dire oui À l'esprit d'aventure dont ils ne sont pas ivres Contrairement à ce que nous disent les livres. Un jour je larguerai toutes les amarres Tout ce qui me retient dont j'aurai enfin marre Juste pour essayer de déployer mes ailes Voir si... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2017

La ligne de conduite

La ligne de conduite La porte a claqué, est-ce irrémédiable  Lorsqu'elle est sortie agitée comme un diable, Mon coeur a fait un bond au dedans de sa cage Lorsque j'ai aperçu à son bras ses bagages. Comment donc a-t-on pu en arriver à ça C'est un mot après l'autre et à présent voilà  La chaîne est rompue qui la réparera  Je me serai bien tu, si j'avais vu tout ça. C'est midi à sa porte que chacun voit d'abord C'est cet orgueil stupide qui nous fait tout ce tort Je pourrai bien hurler et à cris et à cor ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2017

Au pays sans retour

Au pays sans retour Sur des chemins d'étoiles, avec moi mets la voile Nous irons au hasard de ces voies de fortune En espérant toujours bien au delà des dunes Tous ces trésors cachés dans les replis des toiles. Routes de l'impossible pour qui ne tente rien Bien sûr inaccessibles si on ne pense à rien Mais pour nous qui rêvons nos vies au jour le jour Il n'est rien que ne puisse l'inextinguible amour. Cheminées vers les cieux, mystérieuses trouées  Les portes invisibles aux trop aveugles yeux Nous les franchirons... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2017

Désuet ?

Désuet ? Peut-être as-tu brûlé tous tes vaisseaux tu crois Tu es découragé tu n'as plus d'autre choix Tu te sens dans l'impasse et tu portes ta croix Tu vas te résigner à renoncer, et quoi ? Prends le temps d'y penser, continue de te battre L'espoir doit te tenir si tu sens ton cœur battre  Si tu l'aimes vraiment il n'y a d'autre obstacle Qu'un refus de sa part, c'est ce que dit l'Oracle. Il y a le coup de foudre, mais s'il ne l'a frappée  Si elle n'a rencontré déjà le grand amour Soit patient et fait lui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2017

Universelle

Universelle Si je devais m'employer à bien décrire  A l'aide de mes mots tout ce que mon œil voit Il me faudrait un livre ou même plus je crois Pour le moindre détail qu'il faudrait alors dire. Quand je parle d'armoires alors le lecteur crée  Sortie de sa mémoire celles qu'il connaît  De même pour tapis ou même comédie Il va chercher en lui ce qui y est tapi. Quelque soit le souci pour mettre sur la page Ou même l'atmosphère que j'essaie d'évoquer  Chacun lors se construit avec ses images Son... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2017

Des plans sur la comète

Des plans sur la comète  Terminée l'influence des illusions funestes Envolés les espoirs avec revers de vestes Consommées les visées par trop impétueuses  Ont glissé tous et toutes sur pentes sinueuses. Alors que beaucoup rêvent à des lignes bien droites Tout n'est que toboggan, maelström, chausses trappes, Quand tu veux aller là, hélas tu te retrouves Parfois à mille lieux autre endroit tu découvres. Tes plans sur la comète tu peux bien les ranger Il faut que tu t'apprêtes à toujours t'adapter Rien ne se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2017

Conjugaison

Conjugaison  Un message envoyé, un message reçu  Par ces voies à présent oh combien reconnues Sans même réfléchir, comme du tac au tac On sort ce qui vous vient, comme jailli du sac. Où sont ces longues lettres sur lesquelles on traînait Que ce soit pour écrire ou pour les déguster  Tous ces mots bien choisis comme reflets de l'âme  Par des plumes agiles, acérées comme lames. Où est passée l'attente de la lettre espérée  Où est passé l'espoir de celle de l'aimée  Quand des larmes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2017

Observateur

Observateur Accoudé au muret qui court sur la grand place Je regarde les gens qui viennent et qui passent Ils semblent des pigeons tous pressés d'attraper Des miettes de ce temps qui les fait déraper. Assis à la terrasse du café de la plage J'observe tous ces gens qui courent et qui nagent Ils semblent des poissons qui se prélassent au fond Pour oublier le temps qui les entraîne au fond. Allongé là dans l'herbe dans ce pré au soleil Je regarde le ciel où passent des avions Ils portent tous ces gens qui c'est sûr... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2017

Repos

  Repos Il est un lieu blotti tout au cœur des montagnes Un lieu très secret de ma chère Cerdagne Où je me rends parfois et quand l'envie me prend De me baigner tout seul au milieu du silence. C'est dans un creux caché sous la voûte des arbres Où des vasques de roches qui me semblent du marbre Retiennent des eaux chaudes venues des profondeurs Qui jaillissent ici dispensant leur ardeur. Un courant fort discret élimine les feuilles Ce n'est là que la paix que l'on trouve et l'on cueille Je m'y trempe heureux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]