25 mai 2018

Et si l’amour ?

Et si l’amour ? Et si l’amour n’était ce dieu dit bienveillant Censé nous apporter un grand contentement S’il n’était après tout qu’un lutin capricieux Aux traits chargés de fiel ou de jus capiteux. Si son dessein n’était que plonger en tourments Tous ces cœurs apaisés ignorant des serments S’il n’avait pour projet que de semer le trouble En laissant à chacun, croire qu’il avait un double ? Si l’amour ne pouvait durer dans son essence Lui qui brûle si fort ce jusqu’à l’indécence  S’il n’avait pour destin que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2018

Famille.

  Famille. J’entends encore ce cri, familles je vous hais Qu’a pu pousser jadis un homme très blessé  Qui au sein de la sienne, n’a jamais pu trouver Confiance ou affection et l’a dû rejeter. Est-ce alors une chance que j’aime tant la mienne Celle qui m’a aimé, autant que m’en souvienne Celle qui a changé au fil des jours qui viennent Qu’est-ce donc ce qui fait, qu’autant fort j’y tienne ? Elle est comme beaucoup composée de personnes Toutes forts différentes, dispersées comme atomes Dont la vie est très... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Ton chemin.

  Ton chemin. Le vent est venu hier, me dire à l’oreille Qu’il y a quelque part, une femme qui veille Pour faire que mes nuits ne sont jamais pareilles Et qu’il est bon, encore, le raisin de la treille. La rivière m’a dit ne baisse pas les bras Sur les os du destin tu trouveras du gras De celui que l’on aime, hors de tout embarras  Grâce à qui la vie glisse comme le Niagara. Un nuage qui passe, m’a dit vient avec moi Vient faire ce voyage encore une fois Tu as de la ressource sur ta coque de noix Tu peux... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Un bel anniversaire.

  Un bel anniversaire. J’ai trouvé ce soir là comme le jour s’achève  Fort belle compagnie, dans un décor de rêve  J’allais en invité de fête de famille Pour un anniversaire unique entre mille. Celui de mon neveu, un grand brun énergique  Où je fus accueilli par femme magnifique Ils avaient avec soin préparé le moment tout était merveilleux, le buffet excellent. Tout le rez-de-chaussée était salle des fêtes  Les tables disposées dans un jardin coquet La piscine couverte de ballons... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Des coups sourds.

  Des coups sourds Pourquoi tant de tristesse dans beaucoup de mes textes Pourquoi pas de la liesse, quel en est le prétexte ? J’ai les yeux grands ouverts, sur toutes ces merveilles Que le monde recèle, et qui sont sans pareilles. Je pourrais j’en conviens, ne chanter que la joie Simplement pour les vivre ces beaux jours sous mon toit D’être entourés des miens, d’être aimé de ma mie D’avoir l’insigne chance que d’avoir bonne vie. Mais je vois au delà de ma bulle dorée  Je vois trop ces nuages venant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Complices.

Complices Le silence est d’or, c’est ce qu’on dit encore Avec certains silences, je ne suis pas d’accord La parole libère, évite les remords Quand il y a des secrets, tout au fond du décor. Des silences pesants, des non-dits inquiétants Le mensonge est pesant, quand il reste en dedans Le silence alors mord, quand la parole dort Combien de lourds dégâts ne fera-t-il encore ? Le silence est d’or quand il n’y rien à dire Quand les gestes suffisent, qu’il suffit de les lire Car il est des paroles qui peuvent faire mal Ou... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2018

De nouveaux visages.

  De nouveaux visages Sans doute y aura-t-il, d’autres aubes magnifiques Des couchers de soleil à tomber à genoux Des cascades superbes, dans des gorges magiques Des forêts, des montagnes, des orages de fou, Où seront les artistes, pour célébrer tout ça  Et pour dire aux hommes, leur beauté, leur aura ? Où seront les poètes, les peintres et musiciens Quand de l’humanité, il ne restera rien ? Sans doute que la vie, trouvera d’autres voies  Qu’un jour sur la planète, à nouveau grouillera Mais qui fera... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Troupeau.

  Troupeau Un jour elle est cassée, la belle mécanique  Elle est enrayée, plus bien elle ne clique Les pensées toutes faites, inculquées en son cœur  L’ignorance du vrai, et partout de la peur. Un jour on ne joue plus sur la scène exposée  On veut briser la glace et les codes imposés  Un jour on voit plus loin que ces simples barrières  On aperçoit les choses, qui sont cachées derrière. Un jour on ne peut plus, suivre la même route Dès lors que tout en nous, viennent germer les doutes On... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Asynchrones.

  Asynchrones. Je n’hésite à dire je t’aime Toi tu préfères les poèmes  J’entends les élans de la chair Toi tu diras plutôt mon cher. Si cœurs et corps dans ce quadrille Ne suivent pas la même grille Ne brodent pas le même thème  La fin sera toujours la même. Si entre nous, il n’est d’éclair  L’amour n’est plus, cela est clair. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Tant de textes...et pourquoi ?

  Tant de textes...et pour quoi ? Des centaines d’années à écrire sur tout A dire la beauté qui est tout autour de nous A chanter que l’amour est au dessus de tout A dire que la haine est un poison de fou, Des myriades de textes, dont beaucoup sont sublimes De poignants témoignages, sur le fond de l’abîme Des preuves à foison, que l’amour a raison Et partout dans l’histoire, du sang à gros bouillons. Mais que peuvent les mots, quand le désir s’invite Qu’importe les récits, devant l’envie subite Les discours de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]