29 janvier 2016

Elites

Élite Il regarde le monde avec quelle assurance Il a un air vainqueur tout est couru d'avance Il a tous les talents, il a toutes les chances Qu'il puisse se tromper, honni soit qui y pense ! Il s'adresse aux autres avec suffisance Comment peuvent-ils douter de son intelligence Quand il voit la misère, quand il voit l'indigence Il ne les voit même pas dans son indifférence. Il ne doute jamais, en lui il a confiance Il ignore superbe les critiques qu'on lui lance Il est produit parfait, ceci en confidence, D'une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2016

Abandonnés

Abandonnés Abandonnée de tous, regardez la prostréeSa tête inclinée, le cœur plein de tristesseElle n’a d’autre désir enfin que cela cesseD’être toujours incomprise, la laisse bien brisée. Abandonnée, lascive, sur sa couche paresseElle rêve de ce beau prince qui lui fera la courElle n’a d’autre désir enfin que la promesseD’être un jour éprise d’un homme plein d’amour. Abandonné des siens, livré lors à lui mêmeSon cœur est si blessé qu’il en est plein de haineIl n’a d’autre désir que de faire vengeanceD’avoir un jour aussi une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2016

La fugue

La fugue On se sent si coupable quand on part en cavaleQu’on laisse derrière soi une vie si banaleQu’on abandonne aussi ceux qui tenaient à vousA qui on ne fait signe, tant on a honte de nous. On se sent dans l’impasse, il n’y a d’autre issueQue de fuir au plus loin, ces ennuis qui nous tuentOn a bien résisté et on a tout tentéMais si on reste plus, on sera écrasé. Alors un jour on part, on s’en va au hasardSans avoir calculé ce geste insenséMais comme une évidence il s’est donc imposéOn ne sait ce qui suit, il est déjà trop tard. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2016

Inegalites

Inégalités Une vie de labeur, et puis un jour ça cesseC’est un événement qu’il nous faut tous connaîtreQu’elle soit de plaisir, ou bien de longs effortsAu bout de ces efforts, il y aura un port. Hélas pour beaucoup trop, le travail fait défautIls vivent à l’envers, trop tôt mis au reposAlors qu’ils le désirent, plus fort que tout le resteQu’ils se sentent inutiles et cela ils détestent. Nous sommes inégaux, devant toutes ces chosesLa santé, le travail, la famille et la chanceDe belles déclarations n’y changent pas grand choseLes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2016

Amours sauvages

Amours sauvages La langoureuse plainte du brame du grand cerf Dans le profond des bois on entend ses appels Et son rut fait courir tout le long de nos nerfs Comme un frisson sauvage aux échos irréels. La parade amoureuse des oiseaux du marais Leurs cous entremêlés, les caresses des becs On ne sait qui la dame, on ne sait qui le mec Dégage une tendresse que j'aime à savourer. La nature décline en mille variations Des rencontres réglées pour la reproduction La surprise réside dans toutes les stratégies Inventées en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2016

Création, destruction

Création, destruction A l'aube de ce monde, pas un bruit ne sourdait On prétend que c'est le sombre qui partout y régnait  Pas de temps, pas d'espace, ni nombre, ni pensée Seule une énergie, une onde y flottait. Cette présentation ne m'a pas convaincu Depuis bien des sorciers, des prophètes barbus Ont tous bien essayé de donner l'explication Comment de l'Incréé surgit un jour le monde Cela faut l'avouer, bien des peuples l'ont cru. Leurs jolies paraboles ne m'ont pas convaincu. On connaît des savants... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2016

Sens dessus dessous

Sens dessus dessous Un astre a fait son nid dans une pluie d’étoilesLa lumière est intense et éclaire la toileTandis que les comètes s’en vont à toutes voilesUn jet soudain jaillit du noyau primordial. Des tourbillons de lunes enroulent tous leurs halosLes anneaux de Saturne jouent aussi au yoyoL’ellipse de Mercure taquine la grande OurseC’est une grande éclipse qui arrête sa course. Des galaxies coquines jouent avec les météoresSe moquent des jeux curieux qui sont dans les confinsEt là bas les grands dieux qui décident du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2016

Pas de réduction...

  Pas de réduc   Je me laisse bercer par un air de musique La puissance des mots m’impose sa logique Comment le sens se glisse dans la soupe magique Cela reste un mystère, un processus unique.   Depuis que je m’essaie à ce genre d’exercice Ce qui guide mes doigts et se montre complice Qui me procure même j’avoue un vrai délice C’est comment tout cela dans mon esprit se glisse.   Le verbe apparaît, alors la suite claque Que l’on soit à Noël, ou que l’on soit à Pâques, Je trouve toujours idée qu’il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2016

Amours interdites

Amours interdites   Des ombres sur le mur, en forme d’arabesques D’un riche moucharabieh que le soleil projette Une ombre se déplace, se glisse à contre jour Tout contre la fenêtre elle regarde la cour   Un homme est assis et il y joue du luth  Un autre l’accompagne jouant dessus sa flûte Les sons plaintifs s’élèvent jusqu’à la belle captive Elle se fait furtive, elle est si attentive   La musique qui vient à ses oreilles chastes Elle lui est destinée au milieu de ce faste Notre jolie princesse, au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2016

Renaud nouveau

    Renaud nouveau   Il nous est revenu comme un coup de mistral Il n’était pas très sûr que ce serait gagnant Je crois qu’il est surpris de cet accueil aimant Il n’avait mesuré qu'il était si manquant   Renaud nouveau   Sa gouaille unique, son style magnifique Son âme torturée et ses accents tragiques Son air mauvais garçon au cœur plus grand que tout La présence familière d’un compagnon de route.   Renaud nouveau     Sa dégaine fatiguée, son visage marqué N’ont pas atténué... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]