26 novembre 2015

Responsables

Dans un monde qui change, faites qu’il y ait des anges Pour nous faire rêver, sur leur harpe céleste Leur musique aérienne sera bien moins funeste Que le bruit de ces armes tout soudain qui dérange.   Devant la paix qui fuit on ne doit pas faiblir Faut se serrer les coudes pour vite la rétablir. Derrière nous le temps de l’insouciance, Des devoirs à venir, nous avons pris conscience.   De ces dangers multiples, aujourd’hui terrorisme Demain les cataclysmes, il nous faut tenir compte Sans tarder mettre en place... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2015

Cauchemar

Un silence se fait qui tout, soudain habiteQuand dans l'instant d'avant, tout autour tout s'agiteUn grand calme à présent partout s'est établitAlors que le vacarme était omniprésent. Quand dans le monde entier c'est la vie qui faiblitQue monte en tous lieux un vide malfaisantQui progressivement occupe tout l'espaceQui détruit toute vie partout où ça se passe. J'ai fait un cauchemar je me suis réveilléJe vois autour de moi toute l'humanitéBeaucoup dorment encore, il faut les réveillerIl est encore temps ensemble de tout stopper. Moi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2015

Entendez vous ?

Quand j’entends des baleines, ce chant qui est si étrangeJ’éprouve comme un malaise, il vient du fond des âgesDe ces êtres immenses qui nous crient leur détresseImpuissants qu’ils se sentent devant nos maladresses. Nous que l’on a doté de telles capacitésEn toutes circonstances pour pouvoir s’adapterDoté de tant de chances que l’on peut être surprisDes dégâts qu’on peut faire, qui en paiera le prix ? Et si de grands poètes nous ont même célébrésCroyant que pauvre insectes, de grandeur nous rêvionsEt que à la lumière tous nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2015

Tableau

Tous près de ta couche je rêve que je toucheTa peau satinée, de peur de briserCette lumière douce qui vient iriser Autour de tes lèvres les plis de ta bouche Je reste la, pantois, à te contempler.Tu es un miracle ainsi abandonnéeEn grande confiance dans tes draps brodés.Ce serait si dommage de te réveiller. Comme tu respires à petites gouléesSoulevant ta poitrine aux jolis seins moulés.Tu es comme une image d'un tableau échappéeSoit d'un Caravage ou bien d'un Courbet. Ce serait sacrilège que cette beautéA ce moment rare soit ainsi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2015

Rencontre

Deux personnes se rencontrent ce qu'il se passe alorsN'est écrit nulle part et pourtant par hasardS'allume une étincelle qui met le feu aux poudresSe passe une alchimie se crée un cristal d'or Qui comme par magie peut naître d'un coup de foudre.Qui peut dire alors ce qui sera ensuite Ce peut être une idylle deux amants sont en fuiteOu un court feu de paille ou un vrai cauchemar. Certains gardent jaloux ce trésor à venirD'autres gaspillent le leur sans savoir retenirUn moment aussi rare qu'il est d'intensitéEspérant que la vie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2015

Respect

Plus d’une fois on est surpris de la beauté qui nous entoure Bien rarement on a appris à respecter ce qui nous touche   Combien de fois beaucoup c’est sûr On a goûté à pleine louche Des fruits nombreux que mère nature, Offre à nos yeux et à nos bouches.   Je plaide pour le retour à la contemplation Je crois qu’il est bien temps de respecter nos sources Je crois que l’équilibre de toutes nos nations Est menacé par ceux qui ne croient qu’à la bourse.   La vie est une course qui veut notre énergie C’est le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2015

Rupture

Elle est partie sa mie sans un mot sans un cri Elle a joué sa vie, elle a joué tapis Lui il n’a pas saisi il a été surpris   Pour lui c'est fini, il n'a pas compris   Elle l’a laissé sa mie, elle l’a laissé groggy Lui il n’a rien compris, lui il n’a rien appris Elle n’a pas failli, elle n’a pas faibli   Pour lui c'est fini, il n'a pas compris   Elle l’a quitté sa mie, vois ce qu’elle lui a mis Lui il est là meurtri, lui il n’a plus d’envie Elle l’avait averti, elle le lui avait dit   Pour lui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2015

Au fil du temps

Où est le temps de nos vingt ans, des engouements et des tourmentsOù sont nos songes, nos faux mensonges, la passion qui nous ronge Et où sont nos amours ceux qui étaient pour toujoursOù sont nos utopies à qui donner nos vies ? la source de nos envies, l’expérience a un goûtcelui de nos erreursl’assurance a un coûtc'est celui de nos peurs tout au fond de nos cœurs, La sagesse a un prixcelui des appétitssans doute est il lourdde tous les mots d’amour. que l'on a dit un jour, La vieillesse est regretsEt elle est nostalgieMais... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2015

Maison hantée

Que se passe-t-il donc derrière cette grilleDans ce terrain couvert de ronces emmêléesLes arbres y ont grandi les racines enlacéesLes herbes ont envahi ce jardin dans la ville. Au fond on aperçoit le toit un peu penchéVestige d'une maison aux vieux volets fermés.Quelques oiseaux de nuit habitent ces lieux sombresDes vies qui les peuplaient il ne restent que l'ombre. Si vous n'êtes fidèles aux rires de votre enfanceSi vous n'entretenez un peu votre innocenceVos souvenirs seront à l'image de ces lieuxIls seront désolés et vous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2015

Le grand naufrage

Combien de temps encore il nous faudra souffrirCombien de sang encore nous verrons voir verséCombien de larmes amères il nous faudra sécher Combien de cris d'effroi il nous faudra pousser ? Ou sont donc les prophètes des lendemains qui chantentPartout on n'entend plus que des cris de vengeanceEntendez vous au loin les marchands de court termeOn s'en moque un peu pourvu qu'ils se la ferment. Vers quoi nous conduit on, vers quel projet funesteJ'en vois vraiment beaucoup qui retournent leur vesteA moi les troubadours, les chanteurs de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]