28 décembre 2015

Prodiges

En matière d'émotion c'est souvent difficileDe déclencher les larmes ou provoquer le rireA la télévision, hier soir je vous l'avoueJ'ai versé bien des larmes devant ce qui se joue. Tous ces jeunes prodiges animés de passionDe candeur et de vie, m'ont fait pleurer de joie.Quelle que soit l'art choisi, ils y étaient parfaitsQue de travail pour briller dans ce jardin des fées. Merci de nous donner tant de talents à voirTant d'optimisme aussi et aussi tant d'espoirsDans ce monde brutal ces moments là ce soirÉtaient comme les perles... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2015

Noël en famille

On attend la Noël avec quelque impatienceLes familles ont coutume de choisir ce momentDe tous se rassembler pour cet événementTant de générations ont transmis l'expérience. Alors on s'y prépare, quand ceux qui les reçoiventImaginent des agapes de peur qu'ils ne déçoiventD'autres viennent de loin avec armes et bagagesEt dans ce mouvement des enfants de tous âges. On a trop décoré le sapin du salon, on a mis des guirlandes parfois jusqu'au plafondLes cadeaux bien cachés y seront exposésPour tous les déballer c'est la course de fond. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

En tourne gidouilles

Un bébé qui gazouille, qui sourit bonne bouilleSes grands yeux interrogent un monde qui bafouilleSes gestes gracieux, maladroits qui cafouillentSes petits mots charmants qu'à propos il bredouille Ce petit être là qui bouge en tous sensSans arrêt en éveil, sans cesser un instantIl nous fascine autant qu'il nous est précieuxCe tout petit bonhomme, il est si merveilleux. Ses sourires éclairent d'une lumière tendreUn visage si doux d'où les ombres sont absentesIl y a tant d'innocence dans cette enfance là Et tant de confiance dans ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Chemins de vie

Elle s'est avancée vers lui avec une grâce maladroiteIl est resté bras ballants, trop innocent pour la comprendreCette attirance qui les tend, l'un vers l'autre il ne l'entendIls restent donc face à face, sur cette voie étroite. Ils font leur apprentissage, personne leur a soufflé motDe ce qu'un homme une femme, font quelquefois sans un motIl y a des préliminaires qui sont là pour préparerLa chaude fusion charnelle qui pourra les emporter. Autrefois c'était la règle, et elle a fait des dégâtsDes couples qui se formèrent, n'étaient... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Brindilles de bonheur

Brindilles de bonheur etincelles de joiePosez vous donc dans mon carquois de boisJe vous décocherai sur toutes les idées noiresCelles qui nourrissent le désespoir. Poussières de fées, sables du bon marchandVenez flotter dans mon sac a malicesJe vous disperserai à tous les ventsPour donner aux braves gens quelques caprices. Souffles du zéphyr, musiques célestesVenez sonner dans ma trompetteJe jouerai vos airs légers et lestesPour tous les gens qui font la tête. Rires en cascades et histoires romantiquesVenez donc inspirer mes textes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Quartiers dits sensibles

A court de mots savants et à courts d'argumentsDevant cette misère qui vous prend à la gorgeL'élu du peuple sait désormais qu'il mentQue le malheur qu'il voit le quartier en regorge. Il est sans solution car il est sans pouvoirsSur le marché de l'emploi ils doivent le savoirDans ce quartier sans règles, la drogue fait la loiQuelles que soient les forces que la police déploie. Les voix qu'il vient chercher savent bien qu'il est là Dans le seul but de gagner un siège où s'asseoirSon discours sonne creux mais il a le courageD'affronter... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2015

Ecrire

Courbé sur mon écran parfois je m'interrogeComment vais je trouver les mots que je délogeDans mes pensées confuses où tournent ces imagesCes sons et ces musiques qui tissent mes paysages. Les mains sur le clavier se posent et se démènentJe ne sais pas vraiment où c'est qu'elles me mènentJe ne contrôle pas ce qui peut en sortirNi ce que je vais dire dès lors que c'est parti. D'Ailleurs je me demande si c'est moi qui écritUne fois que la danse qui débute m'a prisDès que cela commence tout s'enchaîne si viteQue je n'ai pas le temps de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2015

Supplique

Longues sont les complaintes que poussent les humainsSombres sont les histoires qu'ils tissent pour demainTristes sont les destins qui se nouent sous leurs yeuxPauvres sont les espoirs qu'ils portent tout au fond d'eux. Faut il qu'ils soient stupides pour perdre ainsi confianceFaut il qu'ils soient aveugles pour ignorer leur chancePourquoi sont ils portés tous à croire aussi viteQue le malheur qu'ils vivent est celui qu'ils méritent. Il en faudrait si peu pour que cette mépriseSur laquelle ils se fondent soit enfin dissipéeUn coup... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2015

Chanson d'amour

C'est le souffle du vent qui caresse ta robeC'est le soleil qui joue sur ta peau si vermeilleC'est le bruit de ton pas qui soudain se dérobeC'est ton rire qui glousse et toujours m'émerveille C'est quand tu dis ces mots qui chantent à mes oreillesC'est quand tu sautes haut, plus que les sauterellesC'est parce que tu es la, assise sous ton ombrellePlus belle que le chaud qui nous vient du soleil C'est pour nous tous autour que tu te bats sans trêveC'est par mille et un gestes que tu nourris mes rêvesC'est un peu de ton sang qui fait... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2015

Roms

Une roue qui tourne à vide sur une carcasse de vélo Des moustiques qui pullulent sur de vieux bidons plein d’eau Une tôle qui gémit au courant d’air qui la plie Un chien qui fourre sa truffe dans de vieilles hardes salies   Un hangar près d’une gare, où rodent des ombres hagardes Une musique dissonante qui s’élève du ghetto Et un pied qui se balance et qui fait des ronds dans l’eau C’est là que vivent les roms, de bien pauvres bohémiens. Refrain Toute une vie sur les routes et à présent perdus Ce monde est trop dur,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]