13 juin 2016

A la recherche des cœurs perdus

A la recherche des cœurs perdus... J'ai longtemps dérivé, sur de lointains rivages J'ai laissé déraper mon cœur en maints passages Je tatouais alors mon corps et mon visage Sans doute pour cacher ma détresse et ma rage. J'ai pendant bien des lustres erré de par le monde Oublié par des siècles d'une histoire de sang Dans des pays omis par les cartes et les ondes Où paraît-il encore vivent des innocents. J'ai oublié les règles des civilisations J'étais là où ne règne aucune conversation Où les choses qui comptent se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juin 2016

Passe droit

Passe droit Pour la beauté du geste que ne ferait-on pas Même si pourtant du reste on n'y adhère pas Est ce par conviction que l'on fait ce qu'on fait Ou pour l'admiration que l'on peut vous porter. Combien sont parmi nous ceux qui peuvent affirmer Qu'il n'ont jamais cédé à un geste facile Parce qu'au demeurant se sentaient imbéciles  S'ils n'avaient pas saisi l'occasion de frimer. Combien ont refusé à des gens suppliants D'accorder une faveur en restant innocent De faire un passe-droit à un proche, un parent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2016

Le tambour du roi

Le tambour du roi Le ciel était voilé par des nuages d'encre Pas d'oiseaux pour voler, pas un souffle de vent Le temps est suspendu, à la bouche un goût âcre  Je me souviens du jour et j'y pense souvent. Une silhouette floue vient au bout du chemin C'est celle d'un cavalier surgi dans le lointain Le pas de la monture est tranquille et lourd Du cavalier l'allure est celle d'un tambour. Le voilà qui s'arrête et qui marque le pas Devant l'entrée de la ferme comme s'il hésitait Puis il met pied à terre, et la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2016

Une étrange histoire

Une étrange histoire Vous l'ai je racontée cette histoire étrange  De la rencontre un jour d'un démon et d'un ange ? Alors asseyez vous et qu'on ne nous dérange  Pas même notre roi ou le chant des mésanges. Enfer et Paradis ne sont pas comme on dit Aussi loin l'un de l'autre qu'il n'y ait de pertuis. Si vous cherchez d'ailleurs le chemin qui conduit A l'autre comme à l'un, y en a qu'un c'est la vie.  Un ange qui volait un jour dessus un bois Vit soudain sous ses ailes un être rouge et noir Un démon... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2016

Un petit coin de France

  Un petit coin de France Dans le petit matin je me suis promené  Sur les pentes boisées de la jolie vallée  Dans le Capcir fleuri de grands champs de narcisses Le long d'un petit lac bordé d'arbres à éclisses. Le paysage était couleur de chlorophylle Des bouquets de genêts semaient des tâches vives L'air était bien chargé de gouttelettes fines Entre deux touffes d'herbes, des carriolettes en files. Dans les près j'ai pu voir divers troupeaux de bêtes  Ici sont les juments et poulains de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2016

Héros

Héros Leurs cheveux d'or tranchaient sur l'acier des armures Leurs cimiers emplumés faisaient belles parures Les cavaliers dorés aux capes vermillons Défilaient tous au pas de leurs fiers étalons. La parade s'étirait tout au long des arènes  Le peuple ovationnait son armée de vainqueurs Qui revenait de guerre couverte de tant d'honneurs Et offrait à l'empire une plus vaste scène. C'était des temps de gloire dont on célèbre encore Les fastes et les exploits de ces héros d'alors On n'en retient bien sûr que le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2016

Les fils fragiles

Les fils fragiles Ce sont des fils fragiles qui relient les humains Leur trame est si discrète et plus fine aussi Que le plus fins des fils qu'une araignée y tisse Dans la toile qu'elle tend entre deux troncs de pins. Si les fils sont ténus et souvent invisibles Les liens y sont si forts qu'ils peuvent résister Bien plus à ce qu'on dit que le plus pur acier Forgé dans un foyer au feu irrésistible. Aussi quand ils se brisent sans même qu'ils ne vibrent Ils font pourtant si mal à ceux qui les tenaient Qui se sentent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2016

Pas vilaine

Pas vilaine Elle était porcelaine la fille de mon quartier Elle filait la laine sur un petit métier Courir à perdre haleine, tenter de l'attraper Combien j'avais de peine à seulement parler. Elle était châtelaine la fille du château En ailes de phalènes était son beau sureau Elle courait dans la plaine sur de très beaux chevaux Combien j'avais de peine moi dans mes vieux sabots. Elle semblait bien vilaine la fille du sabotier Une robe de laine seulement l'habillait  Elle n'était pas reine mais elle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2016

Premier baiser

Premier baiser Tu es devant la porte, ton cœur bat la chamade Comment est ce arrivé, hier une camarade Et puis comme un tonnerre dans l'azur de l'été Vos doigts se sont touchés, vos mains se sont trouvées. Vous vous êtes regardés, soudain devenus muets Quand dans l'instant d'avant vos lèvres était bavardes Dans les regards gênés entre vous échangés  On devinait combien vos âmes étaient hagardes. C'est si inattendu quand l'amour vous étreint Quand l'autre vous apparaît aussi grandi soudain On est tout à la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juin 2016

Où est donc notre place ?

Où est donc notre place ? Dans une goutte d'eau il y a tout un monde D'animaux et de vies qui y grouillent et grondent Sur un brin d'herbe aussi, il y a je vous l'assure Mille choses à voir dans ce bout de nature. Dans notre galaxie brillent milliards d'étoiles Dans l'espace infini si on mettait la voile On verrait des géants et des êtres étranges Pour qui nous ne serions que vies bien négligeables  Où est donc notre place, nous infiniment grands Au regard des atomes qui si bien nous composent Infiniment... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]