05 décembre 2016

Ma terre

Ma terre Le jour où chaque humain vivant sur cette terre Pourra dire « ma Terre » ! sans penser au lopin Au seul carré de l’herbe sur laquelle il se terre Mais à cette planète sans laquelle il n’est rien Le jour où tout le monde vivra en harmonie Avec cette nature qu’on trouvera bénie Où on se sentira à elle redevable Pour tout ce qu’elle donne généreuse, admirable Où on dira ma terre comme on dirait ma mère Avec reconnaissance et puis le front par terre Où bien l’on comprendra que nous n’y sommes à peine Qu’une fraction de vie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

A sens unique

A sens unique J’en ai passé des nuits avec vous et ma peine J’en ai rêvé des heures à penser à ma reine Vous étiez sans nul doute alors ma souveraine J’aurais cédé Paris pour entendre, je t’aime ! J’ai usé tout le suc qui était dans mon cœur J’ai puisé tout au fond à atteindre la peur Je défaillais déjà à deviner l’odeur Que dégageait ta peau, délicate sueur. J’ai guetté dans tes yeux, tes paroles et tes gestes Rien qu’un signe discret, rien qu’un soupçon, un zeste Pour accrocher l’espoir que d’exister pour toi Pour croire... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Gourmandises

Gourmandises Sur la table exposés oh combien elles me tentent Les douceurs étalées sous mes yeux si tentantes Mon esprit est distrait par la vue alléchante Et peine à concentrer sa pensée balbutiante. Je détourne mon regard, je me penche sur ma tâche Mais mes narines hument cette odeur de pistache J’ai les poils qui frémissent, tous ceux de ma moustache Je sais je vais craquer et de ça ne me cache. Un célèbre écrivain et un homme de goût Disait lui haut et fort je résiste à tout Sauf à la tentation quand si fort elle clame Plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Chants d'amour

Chants d’amour C’est un chant bien discret, à peine un murmure Il bercera ma vie et ce jusqu’à son terme La musique d’amour est musique légère Plus doucement je joue, et plus fortement j’aime. Ca reste une caresse bien chargée de tendresse Un frôlement de peau, un si doux joue à joue Et quand ce sont mes lèvres qui ne font pas la moue Doucement elles mordent, jamais elles ne blessent. C’est bien un opéra débordant d’énergie J’espère jusqu’à son terme qu’il emporte ma vie La fanfare d’amour est orage qui monte Tout là-haut dans le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Bonus chance

Bonus chance Sans émettre un son pas même une plainte Ils subissent toujours, toujours plus de contraintes Cohortes impassibles ils se rendent au travail Essayant de tenir, souvent vaille que vaille. Ce sont les travailleurs anonymes et patients Qui font tourner ce monde sans en être conscients Ils ont parfois la fièvre, ça dure pas longtemps Ils reçoivent des fèves et repartent contents. Sans se faire remarquer, à part toujours les mêmes Ils dirigent de loin, et loin de ces problèmes Patrons imperturbables, ils ont l’œil sur la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Convictions

Convictions Certains sont à cheval sur des principes forts D’autres droit dans leurs bottes et ce sans un effort Il en est qui affirment très haut leurs convictions Il en est bien aussi animés de passions Qu’ils soient sincères ou non, peu m’importe après tout Ce sont les solutions qui comptent avant tout Et leurs capacités à les mettre en œuvre Si tant est qu’elles soient aussi des idées neuves. Ils s’adressent au peuple mais combien parmi eux Viennent-ils de ce peuple au nom de qui ils parlent Ils sont tous le produit d’une élite... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Usine

Usine Parce que je suis curieux, j’ai fait ces derniers jours Une incursion fugace dans un lieu sans amour C’est une vaste salle plus proche du hangar Que de la salle intime d’un restaurant, d’un bar Une foule se presse autour d’un grand buffet De plusieurs mètres de long plein de choses à bouffer Des cuisines du monde il y a à profusion Surtout de la chinoise je dois cette précision. On mange à volonté pendant des heures entières Tandis qu’on vous enlève très vite votre assiette Pour remplir à nouveau son estomac du reste Du... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

J'aime les artistes

J’aime les artistes J’aime les musiciens qui jouent avec les notes Qui glissent sur l’octave ou varient le tempo Quand à nos émotions, ils ôtent leurs menottes Quand ils nous font danser, qu’ils nous font voler haut J’aime aussi les poètes qui jouent avec les mots Qui improvisent aussi de forts beaux lamentos Qui cherchent au fond de nous à éveiller le beau Quand ils nous font rêver, qu’ils nous font planer haut J’aime bien sûr les peintres qui jouent de ces couleurs Qui joue de la lumière pour notre grand bonheur Qui vont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Désormais

Désormais En ce jour j’ai changé je ne suis plus le même Je ne sais pas pourquoi je le sens en moi-même C’est un poids qui soudain s’est comme retiré Je me sens sans raison à présent plus léger. Au fond de moi, tapie, gisait une peur sourde D'où elle venait, ne sais, mais elle était lourde Elle empoisonnait ma vie au fil des jours Elle remuait tout comme cheval de labour. La voilà envolée, enfin d’elle libéré Ce à quoi je le dois peut être bien à toi Tu m’as donné confiance par ton tendre regard Tu ouvres une espérance vers un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Pourquoi

Pourquoi ? Si quelqu'un te demande qu'est-ce que tu fais ici Tu lui répondras bien t'en sais pas plus que lui S'il insiste et demande à quoi tu sers aussi Tu lui diras sans doute, pas plus qu'il ne sert lui Il est de ces questions sur notre existence Dont nous n'aurons réponse ça jamais je le pense Dès lors ce qui importe c'est ce que l'on choisit Pour chacun d'entre nous, que faire de sa vie. Mais il faut bien des règles pour vivre en société Ou alors on s'isole, un ermite on fait Là moi j'ai des réponses peut être à apporter... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]