25 janvier 2019

Reste frémissant.

Reste frémissant. Donne un peu de temps À la brume légère  Reste frémissant.  Garde le ouvert Oui ton cœur n’est de pierre Si tu l’as offert. La vie vaut bien mieux Et quoiqu’en disent les dieux Vides sont les cieux. La larme est tombée  L’eau va encore couler Pour l’éternité. Si tu es sage Reste sur ton nuage C’est mon message. Vis le temps d’aimer Quand il n’en est point d’autre Reste frémissant. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2019

Derniers feux

  Derniers feux. Sont-ce les derniers feux d’une vie qui se perd Ou les derniers éclats d’un monde qui se meurt ? Que de mots sont semés, mais en vain, sur la page Mais c’est d’abord pour moi, que j’envoie ces messages. Puissiez-vous quant à vous croire aux aubes nouvelles Malgré ces crépuscules que le temps amoncelle  Je vous souhaite à tous un avenir radieux Comme celui qu’on trouve paraît-il dans les cieux. Est-ce un bruit de tocsin qui résonne au loin Ou bien des coups de glas donnés aux lendemains ? ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2019

Voyage au fil des pages aux couleurs de passion.

À Daniele, poétesse subtile et incomparable du sentiment amoureux... Voyage au fil des pages Aux couleurs de passion. Le livre à peine ouvert Que ses mots sont offerts Que sa plume y vole Plus vive qu’à l’école  Une plume légère  Aérienne et coquine Où les monts et collines Sont bien souvent de chair. Partout bien des soupirs Et pas qu’aux souvenirs  Des caresses, des parfums J’aime toutes et chacun, Elles portent crinolines Dentelles et ombrelles Mais bon sang qu’elles sont belles Tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2019

Impasses

Impasses. Où sont elles passées nos si belles idées  De vivre tous ensemble dans un monde en paix ? Se sont-ils envolés tous nos chers idéaux  De faire pour nos enfants un monde bien plus beau ? Je ne vois plus que haine, que colère et violence Les damnés de la terre ont rompu leur silence Le couvercle a sauté, on voit la mascarade  À quel point elle est la société malade. Était-ce illusion que nos déclarations  Que ces droits de l’homme, que tous nos bataillons Que ces chants de combat pour notre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Mes jours de l’an.

Mes jours de l’an. Quand le vent vient siffler en animal blessé  Sur le cœur desséché des grandes branches mortes Quand il vient en passant à pleurer à ma porte Je sens l’hiver avide de mes espoirs glacer. Lorsque les eaux bouillonnent aux débâcles annoncées  Et que tout elles emportent dans les lits débordés  Quand elles viennent lécher les murs de ma demeure J’entends gémir l’hiver, et je n’ai pas de pleurs. Quand la sève transpire aux plaisirs des bourgeons Quand l’énergie respire en printemps... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

La tristesse est amère.

  La tristesse est amère  Comme un arrière goût aux forts relents de fièvre Comme celui qu’on a à mâcher du genièvre  Les regrets que l’on laisse bien trop souvent derrière  Et qui réapparaissent quand ils sont découverts  La tristesse est amère  Comme sont les pensées prises de jalousie Quand de trop fortes envies les ont bien envahies Ce qu’on aurait du faire pour garder cet amour Surmonter les barrières qu’il y avait autour. La tristesse est amère  Comme sont les amandes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2018

Jolis carcans.

  Joli carcans. Je voudrai m’évader de ces vers trop tranquilles En déchirer la forme mais ce n’est si facile Serai-je prisonnier de la même musique De ce rythme obsédant, serai-je un fanatique ? Donnez moi un tempo où glisseraient les mots Je veux bien l’allegro qui trouble ce repos Montrez-moi sur quels pieds il me faudra danser Si je dois m’éveiller, pour mieux m’y balancer. Je voudrai le briser le bel alexandrin Pour qu’en mille morceaux, il me lâche la main Mais il est si tenace, ce n’est pas demain ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

A peine...

  A peine.... A peine né  Déjà blessé  Ta destinée  En est marquée A peine né  Bien trop choyé  Un enfant roi Est-ce bien toi ? A peine né  Ta liberté  Dépend des choix Qu’on fait pour toi. A peine né  Un coup de dés  Va décider Ce que tu es. A peine grand Plus un enfant Ton sort dépend  De tes parents A peine grand Quel est ton rang Ton seul talent N’est suffisant A peine grand Tu te défends Où t’es content Selon ton sang. A peine... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

La danse du sabbat.

La danse du sabbat. Le soleil brillait fort en ces jours de décembre  Et les hommes riaient sous cet astre radieux  Oublieux de ces neiges qui se font tant attendre Et qui sont si utiles aux printemps généreux. Le monde a trop chaud mais ne s’inquiète guère  Il continue idiot à se faire la guerre Il n’y a que les manchots à trouver que la terre Devient, mais c’est trop tôt, bien inhospitalière. Entend l’orchestre joue sur le pont supérieur L’eau envahit les cales mais l’esprit est farceur On veut tout... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2018

Un soir de folie.

  Un soir de folie. Elle est venue ce jour, ce doux soir de décembre  Cela faisait longtemps qu’elle se faisait attendre Dans le bourg où l’on vit, tout au pied du Cambre La salle était pleine impatiente d’entendre Cette artiste à la voix réputée malléable  Qui se produit souvent dans une capitale Point ne fallait rater une occasion pareille Notre petit pays aime trop le soleil. Elle fut à la hauteur de toutes nos attentes Mêlant à l’humour vache et aux voix empruntées  Un registre vocal par le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]