11 août 2019

Prière

Prière. Que la sève de l’arbre nourrisse bien la feuille Que la feuille au soleil fournisse l’énergie Que le plancton explose en croissance infinie Que le fruit soit gorgé, jusqu’à ce qu’on le cueille  Que la vie se repaisse de tous ces phénomènes  Que le lion affamé égorge la gazelle Que l’orque continue sa chasse à la baleine Que l’hirondelle gobe la mouche à tire d’ailes  Que la vie survive à la terre inquiétante  Que crachent les volcans leurs laves fumantes Que bouillent les océans de tempêtes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 août 2019

Moments partagés.

Moments partagés. Je ne t’ai jamais dit, ces mots que tu attends Non que je n’en sois sûr, mais c’est trop évident.  J’ai peur qu’à te les dire, il n’y ait plus rien après  Que tu te lasses alors, plus rien à espérer. Se tenir en haleine, tout au bord du plaisir Laisser monter en soi, la vague du désir.  Ce sont là des moments, à nuls autres pareils Quand on se tient si près, des rayons du soleil. Je ne t’ai pas donné, cet enfant que tu veux Je crains trop ce moment, où nous ne serons deux. J’ai peur de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Pourquoi donc t’écrirais-je ?

  Pourquoi donc t’écrirais-je ? Pourquoi donc t’écrirais-je, où sont passés les mots Je n’en étais avare au contact de ta peau Ma plume est muette car le pauvre Pierrot Ne sens plus Colombine à travers son manteau. Oh combien de poèmes sont nés rien qu’à l’idée  De retrouver ma belle à qui je les lirai Combien alors mon coeur débordait de formules Quand l’amour le privait de tous mauvais calculs. Plus jamais ne serais pour toi cet hidalgo Avec qui tu aimais tant danser le tango Moi ce que je préfère c’est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Sur un pied.

Sur un pied. J’ai sauté sur un pied juste pour m’amuser J’ai soudain vu le monde bien autrement qu’avant Où j’étais équilibre sans question me poser  J’ai vu que tout vacille au moindre coup de vent. Le monde n’est en fait qu’étonnants mécanismes  Composé d’équilibres et de régulations  Chacun y joue un rôle, il n’y a pas de schisme Seul l’homme tout dérègle, sème la confusion. Cet homme qui prétend avoir les pieds sur terre Il la foule aux pieds, bien plus qu’il la vénère  Quand c’est vers les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Je pourrais....

Je pourrais... Je pourrais en tisser des textes éphémères Avec des mots choisis dans des lexiques rares Je pourrais en hisser des voiles aux couleurs d'ange Pour attirer les vents d'horizons bien étranges Y faire miroiter mille reflets magiques Et puis vous en conter des légendes mirifiques Je pourrai invoquer à l'autel des dieux morts Des Méphistophélès ou bien des Belphegors Vous faire dresser les poils sur vos bras désarmés Ou vous ensorceler ou encore vous charmer. Mais j'ai choisi la terre et sa réalité  Sa... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Écrits à la craie.

Écrit à la craie. Faudrait-il donc user de mots rares ou savants Pour se dire poète et s’adresser aux gens  Seraient-ce afficher ces lettres de noblesse Que l’on doit présenter comme fait une altesse ? Je les ai tous appris et je les connais tous Ayant bénéficié des meilleures écoles  Mais je veux m’adresser à mes pairs comme à tous Être compris de ceux qui n’ont pas eu ce bol. Je ne cherche en rien à me gargariser  De formules précieuses ou trop alambiquées  Pour dire ou chanter le beau comme le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 août 2019

Fin du monde.

  Fin du monde. Minuit avait sonné, qu’il n’était pas rentré  Au cœur de sa maison, tout devenait question Personne ne pouvait comprendre les raisons Qui avaient pu le père, à ce point retarder. C’était à heures fixes, qu’il passait ses journées  Le travail, le bistrot, la maison, le jardin Hier ressemblait à ce que serait demain La surprise dans sa vie, point ne montrait son nez. Un bon père tranquille, qui ne demandait rien Que sa paye modeste, et son petit train train Qu’avait-il connu d’autre,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Quand le barde se barbe....

Quand le barde se barbe. Quand le barde se barbe à concocter ses vers Il se pose parfois l’éternelle question Qui hante tous les siens. Où trouver le trouvère  Qui arrive sans effort à créer l’émotion ? Si sa muse s’amuse à lui jouer des tours Alors que lui seul bout de parvenir au bout  Du poème entrepris dès le lever du jour En invoquant d’Afrique, même les marabouts. Quand l’artiste en piste rate son numéro  Il le reprend toujours pour n’être un zéro  Quand le barde bafouille à ce point sur... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Mes plates-bandes

Mes plates-bandes  Ne venez pas poètes là sur mes plates-bandes  Je veux être le seul triste dans la bande Si vous vous y mettez vous aussi à pleurer C’est un lac de larmes qu’il faut bientôt creuser. Brodez des vers joyeux, glorifiez la vie Dissipez bien les ombres qui pèsent à l’envie Laissez moi donc tout seul dans les recoins trop sombres Où nous ne devons pas roder ainsi en nombre. Si vous vous y mettez à douter comme moi Que le meilleur attend ce qui viennent après nous Lors je vous en conjure et... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2019

Patience

  Patience. Nous vivons une vie rongée par l’impatience On a perdu de vue comment perdre son temps Sont-ce les bénéfices des techniques et des sciences Que de courir ainsi après tout, tout le temps ? Avoir tout tout de suite, sans y songer avant Sans cette étape riche, que d’attendre longtemps Sans même imaginer ce plaisir qu’on aura Et qui un peu trop vite, lui, se dissipera. Aussi vite on se lasse de l’avoir possédée La chose désirée, si facile à atteindre Lorsque chaque pulsion est ainsi libérée  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]