10 avril 2016

Le temps de l'innocence

Le temps de l'innocence Je vais, je cours, je crie, je m'essouffle à courir Avec tous les copains,  Je joue, je tombe, je saute, je m'efforce de tenir Le rythme à fond de train Je découvre tous les jours de nouvelles façons De mener cette ronde J'apprends chaque jour de nouvelles leçons Pour comprendre le monde La jeunesse est féconde, son temps est si rempli Elle semble si longue, du matin à la nuit. Sur le temps de l'enfance chaque homme se construit Le temps de l'innocence portera tous ses fruits. Je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2016

Instant volé

Instant volé Une douce caresse est venue m'éveiller Comme j'ouvrais les yeux dans le clair du matin Les rayons du soleil à travers les volets Forment un joli tramage de traits sur le satin. La main qui se promène lentement sur ma peau Prolonge ces instants de délicieux repos J'en goûte chaque geste et chaque frôlement Celle qui me caresse je l'aime follement. Dans l'instant suspendu entre rêve et conscience Là où la vie hésite à reprendre son cours Où on voudrait si fort ne pas mettre en balance  Ce moment... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2016

Vacarme

Vacarme Des aboiements de chiens agacent mes tympans Sur un chantier trop proche vrille un vieux trépan Les Klaxons incessants des chauffeurs impatients S'ajoutent au vacarme de tous ces bruits ambiants. Comment se concentrer dans ce capharnaüm  Comment l'inspiration peut trouver son chemin Aligner deux pensées c'est carrément énorme Alors écrire en vers, c'est même surhumain. Pourtant des gens y vivent dans cet enfer urbain Ils y sont même bien comme dans un bon bain Ils ne remarquent plus ces mille bruits... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2016

Éphémère

Éphémère  Parce qu'il me fallait être aux yeux des uns précieux Que j'aime chez les autres être l'égal d'un dieu Il me fallut donc plaire pour exister vraiment Et briller pour cela là haut au firmament. Alors je m'employais à me faire artiste À jouer finement la comédie humaine À taper au piano avant d'entrer en piste À faire mille tours lorsque j'entrais en scène. Éblouir le public par mille facéties Et puis l'instant d'après le voir hurler de peur Le voir vibrer de joie quand je chante en chœur  Le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2016

Épées

Épées. Les bruits sourds du marteau qui sonne sur l'enclume Les fins grésillement de l'eau que le métal enfume Le crépitement du feu dans la forge qu'on allume Le souffle rauque du soufflet, on dirait qu'il s'enrhume. Le forgeron luisant d'une sueur bien grasse Jure fort en frappant la lame qui se casse C'est un art difficile, de père en fils il passe  De forger des épées en acier de Damas. Mais ce sont les meilleures au cœur de la bataille Quand il faut que les fers soient d'estoc ou de taille Que le fil... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2016

Trahison

  Trahison   Ils sont là devant moi désireux de parler Ils ont tant attendu l'occasion d'exprimer Tout ce qu'ils ont subi dans ces moments troublés Combien seuls ils étaient au milieu des dangers Leur voix ne tremble pas mais on sent la colère De s'être trouvés seuls dans l'affreuse galère  Quand toute la hiérarchie les voyait même plus Comme si pestiférés ils étaient devenus. Ils sont professionnels attachés au métier Mais envahis de doute sur quel sens lui donner Ils sont à convergence de mults... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2016

Doute

Doute Et quand bien même je te dirai je t'aime Te le dirai mille fois que ce serait quand même  Encore un doute en toi, encore ce qui te ronge Tu as avant c'est vrai tant souffert du mensonge. L'amour peut bien se dire, facile à exprimer Mais l'amour véritable est toujours à prouver Il n'y a que par nos actes que l'on peut rassurer Quelles que soient nos paroles, les faits sont assurés. Et quand bien même je pleurerai des jours Te dirai mille fois mes poésies d'amour Encore le doute en toi qui te mine et te... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2016

Quand la plume chante

  Quand la plume chante Quand les mots qui en coulent sont des larmes de sang La plume est sanguinaire et les mots sont violents Elle seule peut réveiller dans le cœur de tout homme Les démons qui existent au fond de son royaume. Les paroles enflammées  Allument des bûchers  Les torrents d'éloquence  Déchaînent la violence Les discours de haine  La violence déchaînent Les propos venimeux  Ne valent guère mieux. Quand les mots qui s'écoulent sont des perles de feu La plume est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2016

Pour longtemps

  Pour longtemps Nous sommes à quelques pas l'un de l'autre en silence Chacun assis tranquille à lire ou à jouer Mais règne entre nous ce climat de confiance Ou rien qu'à se sourire, on se sent enjoués. Comment donc expliquer à qui ne connaît pas Que sa seule présence est un cadeau de roi Juste de regarder sa simple occupation Je me sens envahi d'une douce émotion. L'amour n'exige pas que des transports violents Ailleurs que dans la fièvre il y a de bons moments Sans même se toucher on peut être en symbiose ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2016

Toile

Toile Fine résille argent bien que cachée tu brilles  Au creux de ces sous bois, entre les herbes fines Sous les rayons filtrés d'un soleil qui s'aligne Des perles de rosée miroitent à tes fils. Chef d'œuvre naturel, tu sembles si fragile Agitée par la brise qui fait frémir ta toile Les haubans qui s'étirent et forment cette voile Vont ils se déchirer, ne laisser que des fils ? Où est passé l'artiste et comment a-t-il pu Concevoir une toile, à l'aérien langage Mais soudain j'aperçois dans un coin de l'ouvrage... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]