06 janvier 2016

Les fils du rêve

Poursuivre les fils du rêve, s’envoler dans les vents Glisser dans le courant des voyages impossibles Se laisser bercer par des musiques indicibles Courir sur les nuages jusqu’à la fin des temps.   Espérer des printemps verdissants, éternels Jouer les princes ardents dans des contes de fées Placer tous ses espoirs dans des rêves irréels Et chanter ses amours, sous de beaux ciels d’été.   Construire des châteaux de sable et de galets S’évader de prisons sans barreaux et sans gardes Fouler des plages d’ombres quand... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2016

Nouveau né

A l’aube, au point du jour, un matin, un beau jour Il est venu au jour, notre enfant, notre amour Il était attendu je crois depuis toujours On nourrit l’espérance, et on crie au secours.   Depuis longtemps déjà que nous étions ensemble Rien ne venait encore compléter le foyer Nos cœurs sont si unis et comme nos mains tremblent Nous voulions nous aussi un petit être à choyer.   Ah quel bonheur inonde désormais notre monde A le voir tant grandir, et faire seul sa voie Notre vie a pris sens, quand tu l’as mis au... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2016

Sérénade

J’ai déposé sous ta fenêtre un beau bouquet de pâquerettes Pour décorer ta pauvre chambre, Pour lui donner un air de fête.   J’ai apporté un pot de cidre Je l’ai posé devant ta vitre Si tu bois un peu ce breuvage Des couleurs donne à ton visage.   J’ai bien chanté sous le balcon Les plus belles de mes chansons Ecoute un peu ces mots d’amour Ils sont pour éclairer tes jours.   Dans tes prières pense à moi Quand je t’ai vu, ho, quel émoi, Tu es si belle malgré le voile Mon cœur il vole jusqu’aux étoiles.... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2016

Perdus

Les vents coulis s’infiltrent par les trous dans la tente Les migrants sont blottis luttant contre le froid La pluie qui bat la toile fait un sacré boucan Dans ce monde hostile, mortel chacun pour soi.   Faut se serrer les coudes sinon on survit pas Partager les rations quand elles n’arrivent pas Espérer quelque chose de ces autorités Qui manifestement ne sont pas très pressées.   Les vêtements sont sales malgré tous nos efforts Les enfants sont malades voilà le froid qui vient De partir vers le Nord, on a peut... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2016

Otage

Un espace à peine, un interstice au vrai C’est que je vois très peu dans cette obscurité Au fond de ce cachot où je suis enfermé Un seul trait de lumière est comme un jour d’été.   Des mois que je végète dans cette saleté Des mois ou des années je ne peux les compter Il y a trop longtemps que l’on m’a enlevé Un jour ai je été libre, je l’ai peut être rêvé ?   Un mauvais matelas de vermine infesté Une assiette en métal, un vieux pot écaillé Un trou dans la poussière, là où me soulager C’est là ma vie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2016

Vide

Elles me sont étrangères les poésies d’amour Ne peux plus les entendre depuis ces quelques jours Où j’ai perdu la muse qui m’inspirait toujours Où est partie ma mie, ma compagne au long cours.   Je ne veux plus les lires ces mots qui font si mal Quand on est pris au piège comme un pauvre animal Quand une solitude, affreuse, abominable Devient la seule présence d’un monde minéral.   Il est certaines musiques que je ne veux plus ouïr Dieu sait pourtant jadis ce que pouvais en jouir Des mélodies subtiles qui vous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2016

Trahison

Ce trouble dans ses yeux comme un miroitementQue pense la demoiselle pour ainsi s'émouvoirLe papier tout froissé qu'elle tient dans sa mainApporte des nouvelles qui ternissent demain ? Un bref reniflement suivi d'un remuementLa voilà bref debout prête à faire mouvementElle semble décidée à faire face au pireSon air montre assez bien à quoi elle aspire. Un éclair de colère peut être bien de rageAnime ses grands yeux à présent secs de larmesElle a été trahie, et il y a plus à direL'homme qui a failli, à aussi fait le pire. Non... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2016

Prisonnier

Qu’on me donne ma chance, qu’on me donne du temps Dans mon cœur qui s’élance je sens l’appel du vent Qu’on me donne un bateau, qu’on largue la grand voile Je me fais fort amour, d’aller voir sous ton voile.   Qu’on me dise le cap, qu’on me donne la carte Dans mon corps qui éclate je sens rugir mon sang Qu’on me dise ma route, qu’on m’ouvre grand la porte Attends moi mon amour, je viens et je t’emporte.   Qu’on libère mes chaînes, qu’on me laisse partir Dans mon cœur qui palpite, je sens le sang bouillir Qu’on... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2016

Un chien

Quand je vois son museau qui pointe vers la porte Que sa queue soudain danse de façon frénétique Qu'il piétine et ouvre de grands yeux pathétiques Je sais bien ce qu'il veut, que le vent nous emporte. De grandes courses ensemble, le long des chemins creux Des roulades dans l'herbe et puis des jeux joyeux Courir à perdre haleine, des bâtons ramassés Puis lancés, relancés sans jamais se lasser. Puis au coin du feu couché, se faire caresser Gratter sous les oreilles, aussi un peu gavé Se rouler sur le dos, faire un gros dodo Et puis... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2016

To be OR or not to be ?

Voyez ces tiges de paille, comme des filaments Elles sortent de ces champs en grande et longues bottes Elles semblent ordinaires bien qu’aux couleurs étranges Qui pourrait se douter de ce qu’elles vont donner ?   Pourtant de ces grandes herbes on va faire merveille Elles prennent en séchant des teintes mordorées Elles donnent en tressant de beaux bijoux dorés Elles brillent sur la peau comme mille soleils.   Aux femmes de tous pays elles vont apporter De quoi se faire belles cela sans se ruiner Elles vont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]