27 août 2016

Au secours !

Grand père perdu   J'en ai trois devant moi, trois jeunes garçons Ce sont mes petits fils, un bébé, deux nistons On m'a laissé tout seul face à ces garnements En me disant mon vieux, sont là occupe-t-en.   Savez vous mes amis combien ont d'énergie Les enfants de cet âge, toujours en mouvement Et toujours réclamant une attention constante S'intéresser à eux est chose épuisante.   Le bébé de deux ans est une vraie merveille Chaque geste qu'il fait est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 août 2016

Le voile noir

Le voile noir   Elle me dit emmène moi, Là tout là-bas, là où tu vas Ne pars sans moi, tu m'oublieras Je ne peux pas vivre sans toi.   Fais moi confiance mon amour Je pars au loin pour quelques jours Je reviendrai vite vers toi Pour te serrer fort dans mes bras   Ne t'en vas pas, je crains très fort De ne jamais plus te revoir Je me sens mal, une ombre passe Comme si planait une menace.   N'ai donc pas peur, je t'aime fort ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2016

Irresistible

Irrésistible   Le fleuve est gonflé des eaux de la débâcle Les glaçons qu'il charrie, balaient tous les obstacles Ils glissent hérissés comme un mouvant sérac Le fracas de leurs chocs sur les berges qui claquent.   L'orage dans les cieux pousse ses noirs nuages Gonflés de gros grêlons qui hachent sur leur passage Dans bruit de la foudre et des éclairs la rage Sa colère étouffe sous ses eaux les parages.   Une armée qui avance avec ses bataillons ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2016

Ça fait mal

Ça fait mal   Un jour elle est partie Je ne sais pas pourquoi Elle a passé la porte Et j'en suis resté coit.   Oh la la, que j'ai mal Oh la la, ça fait mal   Un jour me suis planté Je ne sais pas pourquoi J'ai carrément raté J'en suis resté sans voix   Oh la la, que j'ai mal Oh la la, ça fait mal.   Un jour elle m'a dit Tu n'es qu'un grand vaurien Je serais déjà partie Si je ne t'aimais bien  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2016

Éphémères

Éphémères  Une vague vient mourir jusqu'à la plage Elle s'étale, se retire et disparaît  Elle ne laisse derrière son passage Que bulles éphémères, bris de bois flottés. De même tu es venue dans mon sillage Tu m'as souri, tu m'as aimé, t'es envolée  Tu n'as laissé derrière toi qu'un beau carnage Dans mon cœur ravagé, qui s'est mis à saigner. Une brise de mer, souffle sur le rivage Elle fait frémir à peine, les feuilles des palmiers Elle rafraîchit un peu, cette fin de journée  Et puis s'en va... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2016

Un autre monde

  Un autre monde Je découvrais des mots tout emplis de mystère  Des expressions curieuses aux saveurs d'interdit J'ouvrais alors des livres pendant des heures entières  Perdu dans les méandres de mille et une vies. Parmi les djinns des sables ou les elfes des bois Je parcourais les dunes ou en Robin des bois Je chassais les démons ou avec mon carquois Et mon arc, très habile, je chevauchais des oies. Je me roulais dans l'herbe combattant des garçons  La tête me tournait quand comme un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 août 2016

Pas de récréation...

  Pas de récréation... Un été qui s'achève dans des chaleurs de plomb Une saison mortelle où toute chose fond Où l'eau d'une fontaine est une bénédiction  Et l'ombre une promesse de fraîche frondaison. Les peaux se sont tannées sous le feu des rayons Le port de la casquette ou du chapeau est bon On a bien racourci le bas des pantalons Et les torses sont nus à la belle saison. Les foules se consacrent à paresser le long Des plages surpeuplées ou bien sur les balcons Ou bien à s'adonner à des jeux de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 août 2016

Le seul combat qui vaille

    Le seul combat qui vaille La grande lassitude qui me saisit parfois Quand j'ai la certitude de perdre un peu ma foi Quand je vois l'attitude qu'ont les hommes sans lois Qui plonge dans l'hébétude les peuples aux abois. Il y aurait tant à faire si nous étions unis On se laisse distraire par des combats divers On s'évertue encore à faire tout à l'envers À se battre entre nous, lors nous serons punis. Pourtant tant d'entre nous sont des gens admirables Qui aimeraient prouver ce dont ils dont capables ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 août 2016

Le garçon de papier

  Le garçon de papier Il était une fois un garçon de papier Que j'avais façonné d'une feuille plié  Joli origami qui soudain a pris vie Et a voulu bien sûr devenir mon ami. J'avais entre les doigts cette flamme nouvelle Qui s'était animée au feu d'une étincelle  Qui regardait le monde avec les ocelles  Que j'avais dessiné sur la page nouvelle. De sa petite bouche, deux traits courbés en douce Sortirent alors ces mots, où suis-je papa ours ? Il est vrai que j'avais par manque de papier Tiré... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 août 2016

Limites

  Limites Regardez bien ce mot, je parle du mot limite Réfléchissez un peu à quoi il nous invite Combien en dans notre vie il occupe de place Moi rien que d'y penser, soudain cela me glace. Quelles sont ces limites, le dire est compliqué  Il y a déjà celles, qu'impose la société  De celles là quelques uns, s'affranchissent sans mal D'autres s'y cassent le nez, mais cela est banal. Pensez aux limites que chacun s'impose Pas toujours librement et d'ailleurs cela pose Déjà question de fond, sans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]