11 janvier 2016

Près du poêle

Les flammes vives palpitent à travers les grillesDu vieux poêle qui trône au milieu du salonJe savoure en silence les braises qui grésillentLa chaleur est si douce, je suis dans un cocon. Mon esprit libéré par mon corps au reposSe met à divaguer, et je perçois l'echo De vieilles ritournelles qu'on dansait autrefoisDans les salons, les fêtes, quand y régnait la joie. Les robes a crinolines et les chapeaux de TulleLes fracs des plus beaux soirs et les cigares qu'on fumeLes voitures à chevaux, les laquais en costumesLa musique des bals... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2016

A mes amis poètes

À mes amis poètes je lance un cri d'amourVos écrits m'en délecte, mais j'aime les détoursL'amour qui nous anime peut trouver une issuePour s'exprimer ailleurs que dans nos corps à nu. L'amour est une force qui traverse le tempsQui traverse l'espace, s'incarne aussi souventDans un arbre, une pierre, une rivière en crueDans l'animal qui court ou dans le cerf en rut. L'amour de la nature, l'amour de nos semblablesNe merite-t-il pas aussi qu'on s'y attardePourquoi ne pas quitter nos lits et nos alcôvesPour écrire aussi partout où il se... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2016

Que m'importe le reste

Comment ces mots nous viennent, qui est derrière tout ça ?Pour ce qui me concerne, ne le sais toujours pasQuand un jour de novembre, j'ai saisi mon styloComment aurai je su ce qui serait mon lot ? Certains jours c'est la panne, quand d'autres ouvrent les vannesDes mots, des vers, des phrases qui jaillissent soudainAujourd'hui est fécond peut être rien demainL'énergie qui me guide agit comme une manne. C'est comme une étincelle qui met le feu aux poudresLorsqu'elle se produit, j'ai plein de grain à moudreMais lorsque le briquet n'a... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2016

Pas à vendre

Elle n'est pas à vendre, elle est à partagerElle jaillit sous ma plume, n'est pas à marchanderJe n'écris pas pour vivre mais je vis pour écrireJe n'ai d'autre credo, mais vous pouvez me lire. Les mots de notre langue, ils sont à tous donnés Ce serait se méprendre que d'en faire profitJe sais bien que certains me trouveront naïfÉcrire est pour moi une façon d'aimer. Quand je forge des phrases, où elles vont menerJe crois que seul le diable, destination connaîtAlors comment donc croire que le fruit qui en nait Pourrait être vendu, ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2016

Respect

Liberté, liberté d’expression, liberté d’opinion, Et en ces temps troublés, liberté de son vote Avec la peur hélas, beaucoup perdent notion De ces principes là, c’est bien ce que je note.   Il est bien légitime, d’en être contrarié Si le scrutin public donne des résultats Contraire à tous ceux qu’on pouvait espérer C’est pourtant bien le droit, dans notre vieil état !   Pour moi, là il convient, oui, sauf si on se ment De faire sa critique ou son mea culpa Peut être bien se dire qu’on en arrive là Non pas... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2016

Routard

Je vais au long de routes qui ne mènent à rien Dans mes pas on ne voit pour me suivre que les chiens Elles sont abandonnées ces pistes oubliées Je les suis car j’y suis malgré moi obligé.   Je marche d’un pas lent, régulier, insensible, Dans les arbres parfois des oiseaux sont mes cibles Il faut bien se nourrir pour arriver au but Je n’ai pas droit d’échec, et pas droit à la chute.   Des années que j’avance vers un lieu très secret Dans ma tête je récite des mantras répétés Les signaux de mon corps je ne les... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2016

Les huits cavaliers

Au bord du gouffre, sommes nous rendus au bord des gouffres ? Bientôt de notre espèce ne serait ce la fin ? Les risques accumulés en auront ils raison ? Voulez vous que j’en fasse la triste addition ?   Un, la démographie qui voit l’espèce humaine Proliférer partout au delà du possible, Nous étions trois milliards et par ce prompt renfort Nous voilà bientôt dix en un siècle d’efforts   Deux, la dégradation de l’environnement La réduction de la biodiversité et l’épuisement des ressources... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2016

Enfants de tous pays

Ça ne fait pas beaucoup de bruitPas plus qu'un oiseau qui s'enfuitPas plus qu'une feuille qui tombeUn enfant que l'on met en tombe. Enfants de tous paysEnfants de mille couleursEnfants pourquoi on tueEnfant pourquoi tu meurs Ça laisse pourtant dedans le cœurPlus qu'il n'est possible de malheurÇa ne s'efface jamais jamaisÇa vous détruit à tout jamais. Enfants de toutes viesEnfants partout meurtrisEnfants pourquoi on tueEnfants de toutes patries Ça ne fait pas beaucoup de bruitMais faut il que ce monde soit sourdPour accepter que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2016

Loterie

Un instant a suffit pour que je vienne au jour Un moment décisif pour la suite des jours Quel est donc ce beau tour que la vie m’a joué Quel est ce petit tour, ironie, je suis né.   Je n’ai rien décidé, on m’a rien demandé Je suis là maintenant c’est à moi de jouer Au milieu de quoi donc suis je cette fois tombé ? Je suis un nouveau né en plein cœur de l’été.   Je suis venu au monde dans un cadre enchanté Ceux qui m’ont attendu ont bien tout préparé Je n’ai plus pour ma part qu’à me laisser bercer ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2016

Les Grands

On les appelle grands quand ils ont disparusLa cohue tant se presse autour de leur cercueilQu'ils soient acteurs, chanteurs ou poètes chenusNous sommes tous frappés, nous sommes tous en deuil. Combien soudain nous manquent ces témoins épatantsQui ont accompagné notre jeunesse longtempsSont-ce eux qu'on regrette, ou alors le bon tempsOù nous étions si jeunes, où nous étions vivants ? Notre vie est bien faite de ces mille élémentsLes chansons, les répliques, les rires tonitruantsLes scènes qu'on se passe souvent en rigolantLa trogne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]