24 avril 2016

Soir d'orage

Soir d'orage Elle a débarqué comme ça un soir d'orage Elle nous souriait c'était un vrai carnage Elle semblait échappée d'un conte pour enfant Elle était si belle nous en étions tous fans. Nous menions une vie ordinaire et triste Rythmée par nos besoins et les nécessités L'horizon était bas et les espoirs modestes Le travail et l'ennui avaient droits de cité. Elle a débarqué comme ça un soir d'orage Elle nous souriait c'était un vrai carnage Elle semblait échappée d'un conte pour enfant Elle était si belle nous... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2016

Les lendemains qui chantent

  Les lendemains qui chantent Comment donc l'homme croire qu'il peut gouverner l'homme Qu'il peut imaginer comment vaincre ses ardeurs Ses passions, ses faiblesses tout ce qui fait qu'un homme N'est jamais sous le masque, qu'un jouet de ses peurs. Combien il en existe de ces hommes en somme Qui ont pu surmonter ce qui en eux bouillonne Dominer les passions pour en rester plus sage Faire taire l'instinct, étouffer le sauvage. Regardez dans l'histoire et dites moi un peu En trouvez vous beaucoup de ces exemples... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2016

Atterrissage

Atterrissage  Tu rêves d'autres choses, ce jusqu'à l'overdose Lors mon bouquet de roses plaidera-t-il ma cause ? Je vois que tu t'égares, tu erres de gare en gare J'ai pour toi tant d'égards, mais n'est-il pas trop tard ? Surtout quand tu planes, très haut loin de tes fans Vois tu encore leurs âmes, tournées vers cette flamme ? Quand ta voix les emporte, les émeut de la sorte Sais ce que leur importe que tu ne sois pas morte ? Reviens de ces voyages, oubli ces aiguillages Redeviendras tu sage, fin des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 avril 2016

En culottes courtes

En culottes courtes C'était le temps des champs, au retour de l'école Quand nous y grappillions des figues ou des raisins Les maisons étaient rares dans ce monde agricole Il n'y avait personne alors sur ces chemins. L'autocar nous laissait à deux bons kilomètres Nos lourds cartables au dos nous les faisions gaiement Rapportant aux parents ce que pensaient nos maîtres  Jamais n'aurions songé qu'il en fut autrement. Mais quelle liberté sur ce simple trajet Nous y trouvions motifs à nous émerveiller Qu'il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2016

Renaissances

  Renaissances Dans un coin déserté de ma mémoire ancienne Flottent des farandoles et de jolies gondoles Les ai je imaginées ces images trop folles Ou sont elles des témoins d'un passé vénitien ? Avons nous une vie ou est ce que le voyage Que nous faisons un temps sur la terre sans âge Se répète cyclique, faisons nous plusieurs tours Éprouvés que nous sommes par un dieu sans humour. Avons nous souvenirs de mille existences Certains y croient je sais que nous sommes essences Incarnées dans un singe, un homme... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2016

Malgré nous

Malgré nous Devant le beau spectacle que la nature offre Comment lui préférer ce qui est dans des coffres Devant toutes les merveilles qui sont ainsi offertes Rester ainsi aveugles, préférer notre perte. Malgré le potentiel qu'il y a en tout homme N'exploiter bien en nous que la cupidité Le désir d'avoir plus au delà de la norme D'accumuler sans cesse avec avidité. Se battre non pour vivre mais pour plus posséder Sans même vouloir comprendre que le plus n'est le mieux Croire qu'il faut avoir pour pouvoir être... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2016

Comme eaux

Comme eaux   Les amours sont comme eaux, comme elles sont fluides Sont parfois passionnées et d’autres fois acides Amour abandonnée a des gestes languides Comme eau dormante est elle aussi placide.   Comme flux et reflux vont les passions intimes Quand marée ou quand vagues les emportent aux cimes Quand le flot du désir submerge les ravines Quand l’élixir de vie inonde les racines.   Les amours vont et viennent comme coulent les eaux Les crues y sont... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2016

Amorphe

Amorphe   Vois l’oiseau sur sa branche comme il est aux aguets A peine il est posé et prêt à s’envoler Sans cesse menacé, toujours bien éveillé Attentif aux dangers et toujours agité.   Vois le poisson dans l’eau en mouvements sans cesse A moins que bien caché ne le voir il ne laisse Sait il que lorsqu’il chasse, il est aussi chassé Sait-il qu’il est la proie, comme il est le danger.   Vois le renard tapi là, prêt à sauter Il guette le mulot sorti... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2016

Delires

Délires   Je plonge mes racines jusqu’au centre du monde J’envoie comme glycines mes pensées à la ronde Tout autour je dessine des routes qui se fondent Comme mille ravines nées de sources fécondes.   Toujours je m’imagine comme aux confins du temps Sauvage sauvagine qui partout se répand Les heures assassines d’où s’égouttent les vents Partout où s’invaginent les couloirs de l’avant.   La fière aubépine qui fleurit au printemps Arbore ses épines... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2016

Musiques Célestes

  Musiques célestes Jouer avec mes mains sur des harpes célestes En joyeux virtuose maîtrisant tous mes gestes Et sentir dans ma chair les mille variations De ces sons qui s'élèvent pour vivre mes chansons Promener quelques doigts sur des cuivres brillants En agile musicien provoquer ces élans Faire vibrer les coeurs, qui dansent à l'unisson De ces sons qui s'égrènent au fil de mes chansons Frotter paume et doigts au metal de ces cordes En tzigane inspiré ma guitare déborde  Et entraîne autour de moi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]