02 septembre 2016

Dans mon jardin

Dans mon jardin   Une fleur éclose dans mon jardin Une nouvelle tous les matins Ca n’a peut-être l’air de rien Mais c’est un peu notre destin.   Chaque jour est comme une fleur Il s’ouvre aux sourires ou aux pleurs Une page à écrire A noircir, ou à éclaircir.   Nous renaissons chaque matin Avec le cœur tout plein d’entrain Hier est mort, quant à demain Ce sera peut-être la fin.   Tu as sur toi chaque matin Un peu de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2016

Chi va sano

Chi va piano...   Toute ta vie tu t’es pressé, toute ta vie tu es stressé Dans le boulot on t’a pressé, en citoyen on t’a dressé Tu t’es senti bien agressé, en fait ça n’a jamais cessé Et à l’envie de transgresser, tu t’y es pas intéressé.   Tout pouvait être plus charmant si tu savais bien calmement Voir les choses bien autrement, à un rythme beaucoup plus lent Si tout en bien réfléchissant, tu attendais bien posément Si tu prenais alors ton temps, pour avancer... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2016

Le gros cartable

Le gros cartable   Petit dans mon cartable, je portais sur mon dos Pour bien suivre la classe, un drôle de fardeau Chaque jour à l’école, je devais apporter Les cahiers par matière, les livres à étudier.   Ma trousse débordait des crayons et des gommes A côté du compas, on trouvait bien en somme Rapporteur et équerre, des règles et des stylos, Taille-crayon et colle, complétaient bien ce lot.   Il y avait tant de poches dans ce sac toujours lourd Que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2016

Moderato cantabile

Moderato cantabile   Lorsque j’étais plus jeune, on m’a bien expliqué Tu as un caractère, il faut le maîtriser Lorsque tu es en colère, tu dois te contrôler Être en toute chose, un garçon modéré.   Pour vivre en société, mieux vaut se tempérer.   Dans toute politique joue la diplomatie Quand on veut pas la guerre ou à bout d’arguties Ou quand tous les combats n’ont pu mener à rien C’est la négociation qui peut créer des liens   Pour vivre... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2016

Les voies mysterieuses

Les voies mystérieuses   Comme vous je savoure parfois avec délices Ces poèmes d'amour qui célèbrent la femme Évoquent avec passions et son corps et ses formes Ainsi que les frissons quand sur sa peau on glisse.   Vous manquez rarement d'accompagner ces mots De quelques suggestives images ou photos Comme pour susciter auprès de vos lecteurs Quelque poussée de fièvre ou l'émoi de leur coeur.   Pourtant je m'interroge d'une absence curieuse Pourquoi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2016

Un enfant dans le sable

  Un enfant dans le sable   L’enfant joue dans le sable tandis que près de lui Parlent tous ces adultes en tenues vert de gris Accroupi, vois il gratte, de ses mains écorchées Il creuse dans le sable et on le voit trembler.   Cet enfant dans le sable si vous regardez bien Il pleure à chaudes larmes étourdi de chagrin Il creuse dans le sable pour retrouver les siens Quand la bombe est tombée, il ne restait plus rien.   Et l’enfant dans le sable il ne comprend plus rien Sa maison était là, et il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 août 2016

Pitié, de l'ombre !

  Pitié, de l’ombre !   Assis sur la grand place à l’ombre des parasols Etourdis de chaleur, hébétés, assoiffés Eblouis de lumière reflété par le sol Nous sommes à nos sièges, comme on dirait scotchés.   Le ballet des passants qui passent sans tarder Recherchant la fraîcheur qui règne du bon côté Des rues de cette ville, nous fait bien somnoler Le temps s’est arrêté en milieu de journée.   Où sont donc les platanes qui jadis nous faisaient Une pause bienfaisante sur les places ombrées  On... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2016

La tempête de sable

La tempête de sable   Il y avait du sable au point qu’on en mangeait Il était sur la table et tout ce qu’on prenait C’était dans un camping, sur une île magique Une enfance aimée au bord de l’Atlantique.   Sous les grands pins « pignons » qui faisaient parasol Nos tentes étaient plantées pas très bien dans le sol Nos lits tubes cédaient bien souvent dans la nuit Sur nos sièges de toiles nous dînions d’appétit.   Dans les chasses au trésor nous prenions des chemins Et nous y respirions nature... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2016

Appetits

  Appétits  J'ai souvent eu très faim de toutes nourritures Non pas que j'ai manqué jamais de fournitures Par bonheur je suis né dans un pays béni  Où manger est un art que tout le monde envie. J'avais grand appétit et il m'en reste guère  De choses qu'on avale et puis que l'on digère  J'avais grand faim aussi de choses immatérielles Je dévorais les livres à la suite, en kyrielles. Dans bien d'autres plaisirs, j'étais insatiable Au nombre de ceux ci il n'y a pas que la table J'avais faim je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2016

Les paroles s'envolent...

Les paroles s'envolent Que vous dire de plus,les paroles s'envolent Et le écrits se noient, pris pour des fariboles L'expérience d'hier est disqualifiée  Dans un monde qui change, à qui donc se fier ? On veut des solutions si possibles immédiates Pour des dangers qu'on a, peine à définir On les veut tout de suite, et on veut prendre date Mettre au pied du mur du présent, l'avenir. Cela sans rien changer de nos vieilles habitudes Faut pas nous bousculer, on paye nos impôts  Les gens qui nous gouvernent, ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]