20 janvier 2016

La bête

En des temps reculés, était une créature Etait ce une rumeur ou était ce un monstreD'os et de chairs bâti, ou matière à émoiDe quoi qu'elle fut faite,elle suscitait l'effroi. Dans les campagnes alors chacun vivait au mieuxDans des fermes isolées, distantes de bien des lieuxQuand un drame arrivait, l'histoire était contéeMaintes fois colportée et souvent déformée La bête du Gevaudan en est un bel exemplePour certains c'est un loup, pour d'autre c'est un fouLe roi même envoya des régiments de gardesPour garder le contrôle d'une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2016

Tout ça pour quoi ?

Un grand moment de calme, tranquille, isolé Il ne sait par avance combien il va durer C’est une parenthèse dans sa vie de troufion Instant privilégié avant que tonne le canon.   Il ne connaît de bruit que sifflement des balles Ne connaît de plaisir qu’une bouffée rapide Sur une cigarette, avant que ne s’emballe Les combats incessants qui lui font mal au bide.   Autour de lui ce ne sont plus que ruines Il vit dans des tunnels, fortement enterrés Il ne voit plus le jour qu’à travers des lucarnes Découpées sur le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2016

Trésor

Il est un grand secret je vais vous le livrer Celui d'un vrai trésor de tous est à portée Il brille comme l'or il n'est est pas moins beau Alors que l'or réveille dans les yeux de beaucoup Des éclats très malsains , des lueurs très avides   Celui dont je vous parle quand on le met au cou Il ne suscite pas chez ceux qui lors l'admirent Ni d'envies de combat, ni de pensées cupides Ils n'ont plus qu'un envie que leurs belles se mirent En fassent des sourires, leurs cœurs restent limpides.   L'or que vous connaissez,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2016

Neige en Janvier

Elle était attendue, elle était espérée Qu'y a-t-il de plus beau que neige en janvier ? Le matin, de bonne heure, en ouvrant les volets, Le manteau de lin blanc était partout posé. Un soleil irradiait à travers les nuages Ses rayons argentés et dorés caressaient Les contours adoucis des monts immaculées Tout semblait en suspens dans ce beau paysage. Tout ressort bien plus beau sous ce couvert de neige Elle semble posséder un pouvoir singulier Et ce bien au contraire d'une uniformité Elle souligne bien, le propre de chaque chose. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2016

Destin

Au milieu de la neige courrait un lapin blancEt à part ses empreintes, on ne le voyait passautant dans la poudreuse créant des tourbillonsDe mille flocons légers dispersés par le vent. Derrière lui courrait un joli renard blancEt à part les volutes on ne le voyait pasIl suivait les empreintes du petit lapin blancCar il était en quête de son prochain repas Plus loin il y avait un très vieux chasseur blancDans sa parka très claire, ils ne le voyaient pasIl suivait les empreintes du renard du lapinSe disant qu'à la fin il y avait un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2016

La fête au village

Le soir les villageois convergent vers la salleIls sont tous si pressés d'assister au spectacleDans ce tout petit bourg au cœur de la montagneLes distractions dont rares, faut dire qu'on les épargne. On garde pour l'hiver et pour ses jours si courtsQuand les travaux des champs ainsi que les laboursLaissent un peu de temps pour mieux se consacrer A d'autres activités, que de toujours œuvrer. Pour la belle occasion c'est la salle des fêtesQu'on a bien décorée, guirlandes et lampionsQui accueille la foule bruyante et en goguetteEt la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2016

L'allumette

Un jour une allumette décida de quitter La boîte où elle dormait avec d'autres à côté Lassée d'attendre là ce qu'on promet d'offrirUne étincelle de joie pour lui faire plaisir Elle saisit sa chance lorsque de trop gros doigtsOuvrirent un jour la boîte, farfouillent maladroitsElle glissât par terre invisible dès lorsDans un nouveau contexte et un nouveau décor. Lors quelques temps plus tard voilà qu'on la ramasseAvec mille brindilles sur le sol répandues On les jette au feu, aussitôt sont perduesCar elles se consument en un instant... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2016

Tissage

Une amie intriguée, m'a dit comment fais tuComment la poésie nait elle sous tes doigtsComment les mots te viennent, et comment brodes tuDes histoires, des je t'aime en forme de feux de joie. J'ai bien cherché j'avoue à dire ce phénomènePour une fois j'étais, bien en panne de direLa poésie demeure pour moi un tel mystèreQue d'expliquer comment, était un vrai défi. J'en appelle aux images quand les mots se dérobentIl me vient à l'esprit un terme, une imageParfois une expression et un peu de musiqueJe les jettent dans l'eau, dans la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2016

Déception

Combien de temps faut il pour abdiquer ainsiDes hommes de conviction qui baissent pavillonRenoncent aux convictions qui animaient leur viePour prolonger un peu, du pouvoir leur passion. Qu'il est navrant de voir que dans les jours de gloireOn oublie trop souvent les combats de l'histoireTout ce sang du bon peuple qui fut alors versé Pour que nous de nos jours on puisse profiter. De cette liberté, du respect et des loisQui dans la République sont gardiennes des droitsPourtant ce sont ceux là qui s'en réclament fortQui aujourd'hui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2016

Tambours

Lumière dans mon âme de mille feux d'enferTourbillons agités de mon cœur qui se pâmeQuand ma peau et mes reins se retrouvent en flammesEt qu'une énergie sourde veut jaillir en geysers Quand mon esprit est pris par une bacchanaleQuand mon corps est repris par nouvelle cavaleQuand rien n'existe plus que cette cavalcadeQuand je me sens victime d'une belle cabale. Quand tes yeux me fascinent et me plient à leur loiQuand tes reins sont fertiles et veulent que je m'y noieQuand tes seins sont des fruits, quand ta peau est ardenteQuand tu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]