02 juin 2018

La belle Cerdagne.

La belle Cerdagne. Dans la belle Cerdagne m’en allant folâtrer  L’herbe y est si verte que je m’y suis roulé  Dans la vallée étroite m’étant aventuré  L’eau y était si claire que je m’y suis trempé  L’air y était si pur que j’ai pris des goulées  A m’en tourner la tête, je voulais m’envoler Chevaucher les nuages là haut qui voyageaient Dans le ciel catalan, tels des vaisseaux légers. Les montagnes enchaînaient leurs sommets surprenants En arrondis superbes ou en montrant leurs dents Dans la... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2018

Mille habits.

  Mille habits. Elle est manteau de pluie sur la terre féconde  Elle coule ou pas dans tous les coins du monde Tantôt elle est goutte, tantôt flot surpuissant L’eau est une déesse à l’esprit très changeant. Celle que l’on espère pour apporter la vie Celle que l’on redoute quand elle nous envahit On s’y baigne heureux sous un soleil d’été  On s’y noie pour certains lorsqu’ils y sont tombés. Elle est étendue calme sous les rayons de lune Elle est folle indomptable, quand la tempête hurle Si vive et si... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Qu’y a-t-il derrière ?

  Qu’y a-t-il derrière ? Qu’y a-t-il donc derrière, derrière le rideau Qu’est-ce là qui se cache, à la vue du badeau Il suffit bien d’un voile, posé sur quelque chose Et l’envie de savoir, en nous sitôt explose. Cette curiosité est un moteur humain Elle a influé , bien souvent ce chemin Que de tous temps les hommes ont choisi de poursuivre Explorer, découvrir, tout cela les enivre. Derrière la montagne, bien au delà des mers À présent sur la lune, au delà du soleil L’esprit toujours tourné pour regarder plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Allongée

Allongée. Elle aimait s’allonger Sur le sable mouillé  Laisser passer la vague Sur ses jambes bronzées  Mmm, mmm, Elle aimait s’allonger Ses reins étaient cambrés  Se laisser caresser Par le soleil chauffée  Mmm, mmm, Elle aimait s’allonger Sachant les yeux braqués  Sur son corps exposé  Elle les ignorait Mmm,mmm, Elle aimait s’allonger Et puis ne plus penser Sur la plage oubliée  Là se laisser aller Mmm,mmm Elle aimait s’allonger En toute liberté  À... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Petits matins.

  Petits matins. Que vous dire encore de ces petits matins Que le soleil éclaire de ses rayons câlins  Combien ils m’enchantent, combien j’y prends goût  On les croit tous pareils, je vous dis pas du tout. Différentes lumières, aussi différents ciels Les couleurs aussi changent avec les saisons Le spectacle jamais n’y est artificiel J’admire tout cela, du seuil de ma maison. Que j’aime ce pays et ses enchantements Tout y est séduisant, quels que soient les moments Qui peuvent être rudes, mais toujours... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Plein les fouilles.

  Plein les fouilles ! Dans mon petit village il y a de grands trous Creusés parmi les près mais c’est pas par des fous Par des professionnels amateurs de vestiges Qui remontent à des temps qui donnent le vertige. Nous on ne voit grand chose dans ces saignées de terre Eux savent interpréter tout ce qu’ils voient par terre Un morceau de charbon ça veut dire du feu Et des maisons étaient dont restent trous de pieux. On croit voir un chantier mais ce sont bien des fouilles Des personnes penchées en tous points y... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2018

Un rictus sur sa face

  Un rictus sur sa face. Parfois je me demande si je puis être gai Et par gai plus joyeux qu’un pinson je veux dire Je devrai me pincer, moi pour vous faire rire Dans l’humour je patauge, à grands coups de pagaie. Depuis quand n’ai je pu, moi rire jusqu’aux larmes C’est vous dire que sonne un peu comme une alarme Cette peur qui m’étreint, quand je pense à la vie La flamme qui s’éteint, celle de mes envies. Pourtant je me souviens de franches rigolades Celles qui me prenaient avec les camarades Quand la vie... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2018

Au début, un gravier...

Au début un gravier... Un tout petit gravier au début de sa course Qui roule sur la pente sans qu’on y prenne garde En chemin le voilà qu’il grossit comme bourse Qu’il devient un caillou que déjà on regarde Il poursuit entraîné cette dégringolade Plus vite et plus gros à chaque tour qu’il fait Il ressemble alors à un très gros rocher Et hors de tout contrôle le voilà qui s’évade. Qui donc va l’arrêter ce monstre qui dévale  Qui s’en va écraser tout, tout sur son passage L’arrêter au début aurait été plus sage La... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Comme un trait.

Comme un trait. Simple, comme un trait de crayon sur une page blanche Directe, telle la flèche tirée qui va droit vers son but Claire, autant que tes yeux quand ton corps se déhanche  Intègre, quand pour toi de la vie, ce n’est que le début. Vis, sans arrière pensée les plaisirs où tu penches Jouis, sans jamais regretter des meilleurs attributs Reçois , sans barrières imposées ce que tes sens déclenchent  Oublie, sans même hésiter tous remords au rebut. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

Un autre monde.

Un autre monde Tu entends boulot, tu vas donc en forêt  Tu entends tous en grève, tu vas y récolter Dans le coeur des bouleaux la sève convoitée  On te dit au travail, toi tu vas t’éclater. On dit mort aux patrons, toi les troncs tu les aimes On les dit exploiteurs, toi tu cueilles et tu sèmes  Métro, boulot, dodo, toi tu te lèves à l’aube Une vie monotone, toi de tout tu t’étonnes. On te parle d’un monde,  qui n’est pas dans ta ronde On te cause conflit,  toi t’en as pas ici. Tu entends... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]