03 mars 2019

Mythologie.

Mythologie. J’ai été fort bercé dans mes jeunes années  Par diverses sagas de ces dieux de l’Olympe Ou bien de ces héros qui jamais ne regimbent À accomplir l’exploit pour lequel ils sont nés  Ainsi le fier Jason cherchant la toison d’or Où le glorieux Hercule dans ses douze travaux Ainsi le grand Thesée chassant le Minotaure Ou Œdipe du Sphynx l’emportant de très haut. Le téméraire Achille que son talon méduse  Aussi Bellophoron vainqueur de la chimère  Que dire de Persée qui tua la Méduse  ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2019

Plagiat.

  Plagiat. Tous nous avons recours souvent aux mêmes mots En les combinant bien pour tenir nos propos Nous n’avons d’autre choix que ce vocabulaire Que nous allons puiser dans mêmes dictionnaires. Pourtant il est étrange de retrouver ses phrases De retrouver ses vers repris à l’identique La probabilité en tous cas nous indique Qu il y a peu de chance que cela se produise Par le fait du hasard qui aurait lors bon dos Mais plutôt d’un plagiaire qui a repris ce lot. Honte donc à celui qui pille ainsi plus d’un ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Le rayon vert.

  Le rayon vert. A l’heure où souvent les fauves viennent boire Quand vient le crépuscule annonciateur du soir Je m’en irai monter là-haut sur la colline Pour observer enfin celui que j’imagine Sachez que mes pensées seront toujours enclines À percevoir des choses que d’autres assassinent Point n’est besoin d’avoir de fortes certitudes Point n’est besoin de vivre avec ses habitudes Moi je préfère jouer avec ces interludes Avec ces attentes qui en sont le prélude  Je me poste souvent chaque fois que je peux ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Cynique.

  Cynique. Longtemps je ne compris que quelqu’un fut cynique Tant la vie paraissait à mes yeux magnifique Tant notre société cultivait le progrès  Et la science perçait peu à peu tous secrets. Puis avançant en âge je perçu les méfaits Que les hommes faisaient, que rien n’était parfait Petit à petit je vis que la nature Supportait vraiment mal toutes nos aventures. Il advint que dès lors je me vis contester Les voies que nous suivions, même à protester Il faut être impudent pour les contrecarrer Les pistes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Mais quel hommage.

  Mais quel hommage ? Si je devais un jour écrire un bel hommage À un homme, une femme, bref à quelqu’un de sage Je crois que j’écrirai pour cela sur la page Les mots qu’ils ont laissés en guise de message. Quelle que soit l’époque, les gens que l’on évoque  On n’en retient toujours que les belles paroles Elles nous parlent de paix, d’amour, de liberté C’est pourtant las des guerres que toutes elles sont nées. Je pourrai comme avant les graver dans le marbre Ou comme un amoureux dans l’écorce d’un arbre Moi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

En raquettes le long de la Têt

  En raquettes le long de la Têt. Aujourd’hui c’est en raquettes, que nous partons promener Circuit autour de la Têt, bien gelée et enneigée  Dans la neige bien profonde, nos pas laissent leur empreinte Dans l’effort que ça exige, la fatigue n’est pas feinte. Grand soleil et un ciel bleu, le vent ce jour là ne souffle On progresse lentement et c’est sûr certains s’essoufflent  D’autres ont chaussé crampons et dans la neige s’enfoncent On guette leur progression, de peur qu’ils craquent et renoncent. Le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2019

Mon p’tit coin de cambrousse

Mon p’tit coin de cambrousse. Oh mon pays, mon p’tit coin de cambrousse Tu es plus que tout ça, que l’odeur de la mousse Que le chant des cigales, les effluves du thym Que ces roches si pâles et les forêts de pins Plus que mille broussailles, les griffes des ajoncs  Les asperges sauvages et les secrets vallons Le saut des écureuils, dans l’air le cri des pies Que l’ombre des platanes, que la peur des aspics. Tu es le seul gardien des souvenirs d’enfance Ce temps que je bénis où je gardais confiance Toi qui m’as... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Un cri qu’on lance.

Un cri qu’on lance Mon cœur s’épanche dans les champs Sur des chemins à pas géants  Un soleil noir sur lui se penche Qui le suit partout à la trace L’espoir existe quelque part Et peine à trouver sa place  Mon âme rêve de repartir Vers cette eau claire du goût de vivre Mon coeur garde le souvenir D’une eau si vive qu’on veut mourir Un soleil noir sur lui se penche Dont l’ombre caresse la manche La vie se brise en silence L’espoir n’est plus qu’un cri qu’on lance. Pierre-Jean BOUTET
Posté par Pierre Boutet à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Petite.

  Petite. Petite, berce moi de ton babil De tes mots charmants si malhabiles De tes jolis sourires lumineux Regarde moi toujours avec ces yeux Qui tout écarquillés m’interroge Sans me faire jamais aucun reproche Guettant quelque bonbon dans ma poche Où tu sais bien que pour toi j’en loge. Appelle moi pour jouer avec toi T’es un rayon de soleil sous mon toit Je ne me lasse de tes fantaisies T’es tout pour moi, tu es juste la vie. Quand je te vois petite là penchée  Sur un livre, à ânonner les mots Je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2019

Orbites.

  Orbites (Essai d’Ouroboros no 3) Notre terre dans le vide tourne c’est sans appel Et les années se comptent depuis ça à la pelle. Qui de nous s’en étonne quand moi je m’émerveille De le voir chaque jour se lever le soleil ? Lorsque l’aube renaît après la nuit de veille  Pour une autre journée à nulle autre pareille Lorsque la vie repart comme ragaillardie Qu’on se sent le matin encore plus hardi Les semaines se suivent de lundi en lundi On remercie la vie, du moins moi je le dis. On traverse des passes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]