22 août 2016

Un autre monde

  Un autre monde Je découvrais des mots tout emplis de mystère  Des expressions curieuses aux saveurs d'interdit J'ouvrais alors des livres pendant des heures entières  Perdu dans les méandres de mille et une vies. Parmi les djinns des sables ou les elfes des bois Je parcourais les dunes ou en Robin des bois Je chassais les démons ou avec mon carquois Et mon arc, très habile, je chevauchais des oies. Je me roulais dans l'herbe combattant des garçons  La tête me tournait quand comme un... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 août 2016

Pas de récréation...

  Pas de récréation... Un été qui s'achève dans des chaleurs de plomb Une saison mortelle où toute chose fond Où l'eau d'une fontaine est une bénédiction  Et l'ombre une promesse de fraîche frondaison. Les peaux se sont tannées sous le feu des rayons Le port de la casquette ou du chapeau est bon On a bien racourci le bas des pantalons Et les torses sont nus à la belle saison. Les foules se consacrent à paresser le long Des plages surpeuplées ou bien sur les balcons Ou bien à s'adonner à des jeux de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 août 2016

Le seul combat qui vaille

    Le seul combat qui vaille La grande lassitude qui me saisit parfois Quand j'ai la certitude de perdre un peu ma foi Quand je vois l'attitude qu'ont les hommes sans lois Qui plonge dans l'hébétude les peuples aux abois. Il y aurait tant à faire si nous étions unis On se laisse distraire par des combats divers On s'évertue encore à faire tout à l'envers À se battre entre nous, lors nous serons punis. Pourtant tant d'entre nous sont des gens admirables Qui aimeraient prouver ce dont ils dont capables ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 août 2016

Le garçon de papier

  Le garçon de papier Il était une fois un garçon de papier Que j'avais façonné d'une feuille plié  Joli origami qui soudain a pris vie Et a voulu bien sûr devenir mon ami. J'avais entre les doigts cette flamme nouvelle Qui s'était animée au feu d'une étincelle  Qui regardait le monde avec les ocelles  Que j'avais dessiné sur la page nouvelle. De sa petite bouche, deux traits courbés en douce Sortirent alors ces mots, où suis-je papa ours ? Il est vrai que j'avais par manque de papier Tiré... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 août 2016

Limites

  Limites Regardez bien ce mot, je parle du mot limite Réfléchissez un peu à quoi il nous invite Combien en dans notre vie il occupe de place Moi rien que d'y penser, soudain cela me glace. Quelles sont ces limites, le dire est compliqué  Il y a déjà celles, qu'impose la société  De celles là quelques uns, s'affranchissent sans mal D'autres s'y cassent le nez, mais cela est banal. Pensez aux limites que chacun s'impose Pas toujours librement et d'ailleurs cela pose Déjà question de fond, sans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2016

La lecon

  La Leçon Je veux sans anicroche, me faire un peu plus proche Il y anguille sous roche, tu ne me fais reproche De t'avoir fait les poches, pour prendre un autre coche Je sais c'est assez moche, et en plus je te fauche. Quand j'ai pris ton amour, c'était un autre jour C'était alors ton tour, de céder à mes tours Quand je t'ai fait la cour, j'avais bien tout fait pour Que tu ne mettes à jour, ne vois mon mauvais jour. Je sais je te bouscule, c'est pas pour ton pécule  Je suis si minuscule, surtout quand... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 août 2016

Parenthèse

  Parenthèse  Mouvement sous le drap, je vois surgir un bras Prolongé d'une main qui sitôt me caresse Je ne puis résister, à l'acte de tendresse Je pourrais ronronner si j'étais bien un chat. Un réveil en douceur dans un matin sans stress Rien qui vient me troubler, il n'y a rien qui me blesse Lors Je me laisse aller, détendu sous la main Qui frôle ainsi ma peau, comme un gant de satin. De très légers frissons secouent mon corps charnel J'aime la sensation d'être précieux pour elle J'aime ses attentions... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2016

Armageddon

  Armageddon Mais qu'est ce qui nous retient de renverser la table Pourquoi les gardons nous, nos têtes dans le sable Sommes nous donc devenus à présent incapables De voir où nous conduisent nos actes irresponsables ? Mais nous avons trop peur de perdre nos avantages Quand pour les obtenir on doit donner des gages Le long terme on s'en fou, on pense aux vacances Ou à cette voiture qui nous fait des avances. C'est pas notre problème, celui de nos enfants D'autres ont connu la guerre il n'y a pas si longtemps ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2016

Las

  Las Je suis bien las de t'attendre Ton cœur m'aurait-il donc trahi ? Les nuages dans le ciel cendre Indifférents à notre vie Ton cœur m'aurait-il donc trahi Un peu lassé de cette attente ? Indifférents à notre vie Ils vont en procession lente Un peu lassé de cette attente Je doute aussi de ton amour Ils vont en procession lente Qu'il fasse nuit, qu'il fasse jour. Je doute aussi de ton amour M'en as-tu laissé la preuve Qu'il fasse nuit, qu'il fasse jour La bourrasque semble veuve. M'en as-tu... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 06:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2016

Beautés

Beautés Depuis combien de temps, je ne prête attention A ces si belles fleurs autour de ma maison Comme si la beauté devenait invisible Lorsqu'on l'a tous les jours, en présence immobile. On n'en prend bien conscience, que quand elle nous manque Que l'on en est privé et que on en demande Quand elle est tant offerte, qu'elle en devient banale On oublie bien trop vite, notre bel idéal. Maintenant je m'attarde à contempler ces œuvres Que la nature offre quand elle est respectée  Leurs couleurs et leurs formes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]